SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2018-08-13 00:00:00
    • LE SPORT A RENDEZ-VOUS AVEC L’ENVIRONNEMENT (1/2)
    • Autour du sport
    • voir
    • SPORT ET ENVIRONNEMENT. Le sport est d’abord vu comme un ciment, un fédérateur des sociétés et des communautés. Au-delà de ce rôle social, on le regarde moins comme un acteur de notre environnement. La construction des stades, la convocation de foules nombreuses et leurs déplacements, l’industrie des matériels et des équipements sportifs sont pourtant dorénavant des vecteurs influant sur la qualité environnementale de notre vie. Le sport ne peut plus cacher ni son omniprésence ni son impact environnemental. Mais dans un effet boomerang il est aussi victime des évolutions du climat. Voici un rapide parcours sur les problématiques sport et environnement.. (Article de 5 700 signes) . La rencontre sport et environnement a déjà eu lieu. Les deux univers sont désormais pieds et poings liés car les modifications du climat ont déjà commencé à bousculer les habitudes sportives. La chaleur est le premier élément qui a signifié aux sportifs et à leurs entourage, ainsi qu’aux organisateurs, que les choses changeaient. Quand il s’est agi d’aller aux Jeux de Rio en 2016 de nombreux pays ont pris des mesures pour préparer leurs athlètes en fonction d’une forte chaleur. En France, l’INSEP, a mis au point une chambre thermique pour préparer les organismes à supporter les fortes chaleurs que l’on attendait au Brésil. La cellule scientifique qui étudie comment « s’entraîner et performer dans la chaleur » a ainsi créée la « Thermo Training Room », une chambre climatique permettant aux athlètes de s’entraîner dans une ambiance chaude. Cette « boite » technologique pour pousser les corps dans la chaleur a même été adopté par certains clubs de foot, comme le PSG. Le réchauffement climatique est bien aujourd’hui une donnée incontournable qui touche de nombreux sports au premier rang desquels le tennis : jouer l’Open d’Australie est en effet devenu un problème avec les 40° à l’ombre que l’on enregistre communément à Melbourne. Mais le football et le rugby, sports extérieurs de grands terrains, ont aussi leur façon de repousser la difficulté : quand il y a match sous une forte chaleur, l’on instaure une mi-temps durant la mi-temps pour l’hydratation. Evidemment les sports d’hiver sont touchés aussi par cette évolution. Jacques Rogge, l’ancien président du CIO, disait tout son pessimisme au sujet des Jeux Olympiques d’hiver au moment de l’édition de Vancouver en 2010 : « Le réchauffement est un phénomène qui peut affecter les Jeux d’hiver à long terme. » Il savait de quoi il parlait puisque pour Vancouver (Canada) des milliers de mètres cubes de neige avaient dû être transportés pour que les compétitions aient lieu. En Europe, la station de Levi, Finlande, située au-dessus du cercle polaire, a déjà dû renoncer à organiser deux courses de la Coupe du monde pour des températures trop douces. Le réchauffement ouvre aussi des possibilités Paradoxalement, le sport peut aussi y trouver son compte. Le réchauffement ouvre en effet des possibilités en Arctique où les scientifiques comme les observateurs ont bien vu que le fameux passage du Nord-Ouest s’ouvre car la période sans glace est plus longue qu’auparavant et peut permettre de faire passer une nouvelle course de voiliers. Le projet avance et, d’ici fin 2018, une première expédition sportive devrait être organisée. Hormis ce contre-exemple, les courses au large sont aujourd’hui confrontées à la problématique de la fonte des glaces : morceaux de glace ou icebergs qui dérivent dans des zones inédites jusqu’alors, sont des faits à prendre en compte par les routeurs des skippers qui sillonnent les océans dans le cadre du Trophée Jules Verne, de la Volvo Ocean Race ou de la Barcelona Race, par exemple. L’époque sportive est donc en pleine mutation et aucune compétition de plein air, finalement, n’échappe à la nouvelle donne. Le Tour de France, qui se court durant l’été européen, a déjà la preuve que plus rien n’est comme avant. Malaises sur la ligne d’arrivée, défaillances… La chaleur est une nouvelle donnée à prendre en compte par les coureurs avec notamment l’augmentation des jours de canicule. Touché par l’évolution du climat, le sport doit désormais jouer avec de nouvelles données contraignantes qui influent déjà sur les préparations et les performances. Mais le sport est-il lui-même neutre ou au moins attentif à ce qu’il fait et produit au niveau environnemental ? Retrouvez notre prochain article pour savoir si le sport est écolo…

ACTUALITES

Autour du sport

LE SPORT A RENDEZ-VOUS AVEC L’ENVIRONNEMENT (1/2)

Texte: rédaction Sportiva / Photo : MDS

SPORT ET ENVIRONNEMENT. Le sport est d’abord vu comme un ciment, un fédérateur des sociétés et des communautés. Au-delà de ce rôle social, on le regarde moins comme un acteur de notre environnement. La construction des stades, la convocation de foules nombreuses et leurs déplacements, l’industrie des matériels et des équipements sportifs sont pourtant dorénavant des vecteurs influant sur la qualité environnementale de notre vie. Le sport ne peut plus cacher ni son omniprésence ni son impact environnemental. Mais dans un effet boomerang il est aussi victime des évolutions du climat. Voici un rapide parcours sur les problématiques sport et environnement.. (Article de 5 700 signes) .

La rencontre sport et environnement a déjà eu lieu. Les deux univers sont désormais pieds et poings liés car les modifications du climat ont déjà commencé à bousculer les habitudes sportives. La chaleur est le premier élément qui a signifié aux sportifs et à leurs entourage, ainsi qu’aux organisateurs, que les choses changeaient.

Quand il s’est agi d’aller aux Jeux de Rio en 2016 de nombreux pays ont pris des mesures pour préparer leurs athlètes en fonction d’une forte chaleur. En France, l’INSEP, a mis au point une chambre thermique pour préparer les organismes à supporter les fortes chaleurs que l’on attendait au Brésil. La cellule scientifique qui étudie comment « s’entraîner et performer dans la chaleur » a ainsi créée la « Thermo Training Room », une chambre climatique permettant aux athlètes de s’entraîner dans une ambiance chaude. Cette « boite » technologique pour pousser les corps dans la chaleur a même été adopté par certains clubs de foot, comme le PSG.

Le réchauffement climatique est bien aujourd’hui une donnée incontournable qui touche de nombreux sports au premier rang desquels le tennis : jouer l’Open d’Australie est en effet devenu un problème avec les 40° à l’ombre que l’on enregistre communément à Melbourne. Mais le football et le rugby, sports extérieurs de grands terrains, ont aussi leur façon de repousser la difficulté : quand il y a match sous une forte chaleur, l’on instaure une mi-temps durant la mi-temps pour l’hydratation.

Evidemment les sports d’hiver sont touchés aussi par cette évolution. Jacques Rogge, l’ancien président du CIO, disait tout son pessimisme au sujet des Jeux Olympiques d’hiver au moment de l’édition de Vancouver en 2010 : « Le réchauffement est un phénomène qui peut affecter les Jeux d’hiver à long terme. » Il savait de quoi il parlait puisque pour Vancouver (Canada) des milliers de mètres cubes de neige avaient dû être transportés pour que les compétitions aient lieu.

En Europe, la station de Levi, Finlande, située au-dessus du cercle polaire, a déjà dû renoncer à organiser deux courses de la Coupe du monde pour des températures trop douces.

Le réchauffement ouvre aussi des possibilités

Paradoxalement, le sport peut aussi y trouver son compte. Le réchauffement ouvre en effet des possibilités en Arctique où les scientifiques comme les observateurs ont bien vu que le fameux passage du Nord-Ouest s’ouvre car la période sans glace est plus longue qu’auparavant et peut permettre de faire passer une nouvelle course de voiliers. Le projet avance et, d’ici fin 2018, une première expédition sportive devrait être organisée.

Hormis ce contre-exemple, les courses au large sont aujourd’hui confrontées à la problématique de la fonte des glaces : morceaux de glace ou icebergs qui dérivent dans des zones inédites jusqu’alors, sont des faits à prendre en compte par les routeurs des skippers qui sillonnent les océans dans le cadre du Trophée Jules Verne, de la Volvo Ocean Race ou de la Barcelona Race, par exemple.

L’époque sportive est donc en pleine mutation et aucune compétition de plein air, finalement, n’échappe à la nouvelle donne. Le Tour de France, qui se court durant l’été européen, a déjà la preuve que plus rien n’est comme avant. Malaises sur la ligne d’arrivée, défaillances… La chaleur est une nouvelle donnée à prendre en compte par les coureurs avec notamment l’augmentation des jours de canicule.

Touché par l’évolution du climat, le sport doit désormais jouer avec de nouvelles données contraignantes qui influent déjà sur les préparations et les performances. Mais le sport est-il lui-même neutre ou au moins attentif à ce qu’il fait et produit au niveau environnemental ? Retrouvez notre prochain article pour savoir si le sport est écolo…

ACTUS SIMILAIRES

  1. Money, money : les primes de Roland-Garros et celles de la Champions League

  2. 2018, LE PARI D’UN SPORT NON TRUQUÉ ?

  3. 'BATTLE OF THE SEXES' : LE FILM ARRIVE !

  4. L’ACADÉMIE DES SPORTS DISTINGUE PICON, KEITA, CLOUVEL, MAURESMO, WERTH ET OURAHMOUNE

  5. C’EST PARTI POUR LE GLOBAL SPORT MENTORING PROGRAMME

  6. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  7. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  8. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  9. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  10. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  11. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  12. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  13. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  14. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  15. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  16. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  17. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  18. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  19. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  20. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  21. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  22. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  23. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  24. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  25. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  26. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  27. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  28. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  29. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  30. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  31. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  32. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  33. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  34. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  35. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  36. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  37. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  38. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  39. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  40. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  41. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  42. SPORTIVES EN PALESTINE

  43. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  44. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  45. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  46. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  47. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter