SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2012-11-26 00:00:00
    • STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE
    • Rugby
    • voir
    • Le rugby à XV a clôturé ses rendez-vous de novembre par une nette et probante victoire, 27-3 (13-0 à la mi-temps), devant les USA, samedi en ouverture de France–Samoa. Après une défaite devant l’Angleterre et une première victoire devant les Nord-américaines, les clignotants sont au vert dans la perspective de 2014. Témoignages des protagonistes. L’Europe est sous la coupe des Anglaises et le monde sous celle des Black Ferns néo-zélandaises. La France, qui a fait deux fois 3ème en Coupe du monde (2002 et 2006), travaille au renouvellement de ses forces vives pour contester ce double leadership et prépare la Coupe du monde qui se tiendra en 2014 dans l’hexagone. L’info ne vaut cependant pas la moindre publicité. Même quand les Bleues, honneur rare (une première fois en 2009 contre le Canada), se produisent au Stade de France en ouverture d’un teste-match des garçons. C’est donc sans ce détail majeur que les quelques centaines de spectateurs présents à Saint-Denis sur la fin du match ont applaudi des Françaises plutôt bien en place et solides face au défi physique des joueuses US. Elles clôturent ainsi une série de novembre composée de trois matches. Le premier, joué à Esher le 3 novembre, a vu la victoire des vainqueurs anglaises du Grand Chelem, sur le score de 23-13. Le second, disputé à Orléans ce 21 novembre, a permis aux protégées du duo Amiel-Galonnier de remporter une première victoire (13-0) largement confirmée ce samedi par un 27-3 sans équivoque qui renvoie le rugby à XV nord-américain à ses limites du moment. Nathalie Amiel, Hélène Ezanno, Marie-Alice Yahé et Aurélie Bailon, ont donné à Sportiva-infos leurs sentiments après ce match qui s’inscrit dans une reconstruction ambitieuse du jeu des Bleues. Nathalie Amiel, co-entraîneur: « Il a toujours manqué quelque chose, comme la dernière passe, pour que ce soit un match plein. Il y a aussi ce début de match... L’entame n’est pas bonne. Les filles sont sous le coup de l’émotion. Certaines pleuraient dans les vestiaires avant le match. Le fait de jouer au Stade de France leur a mis une pression qu’elles n’ont pas toutes su évacuer. Il faut se rappeler qu’il n’y a que six filles qui étaient déjà ici lors du précédent match de l'équipe de France au Stade de France, en 2009, contre le Canada. Ce n’est un contexte habituel pour personne. Cela veut dire aussi que sur la feuille de match, qui comporte 23 noms, il y a 17 nouvelles par rapport à ce précédent. C’est là qu’est notre travail et notre ambition. Car on bosse à fond dans la perspective de 2014. On étoffe le groupe. On travaille sur la compétitivité des filles. On veut qu’elles élèvent leur niveau. On crée une grosse concurrence. C’est d’ailleurs un aspect qui permet de rendre plus attractif et compétitif le championnat Élite. On a préparé ce deuxième match contre les Américaines dans un très grand sérieux. La victoire à Orléans était une chose et là il s’agissait d’un nouveau match. C’est une équipe très physique, très dure. Elles sont beaucoup sur le duel physique. Il fallait être prêtes mais on n’était pas en danger. Contre l’Angleterre, on peut très vite être en danger et prendre du score. Je suis donc contente de ce match car le succès est ample mais je voudrais plus d’engagement encore, plus de hargne. » . Hélène Ezanno, pilière : « Ce stade, ça impressionne, c’est sûr. C’est plein de lumières. Il y a vait une pression de par ce contexte mais c’était une pression positive car jouer ici donne envie de faire de belles choses. J’aime bien notre première mi-temps même si on démarre pas le mieux possible, on est un peu éparpillées en début de rencontre. Mais on revient bien dans le match et la pause est sifflée quand on est hyper bien. Les Américaines c’est dur. Ça tape vraiment. Mais c’est leur jeu : tout sur le défi. Je suis contente de mon match. Je fais une percée, bien poursuivie par Christelle (Chobet, Ndlr). Je suis contente de ce qu’a fait l’équipe aujourd’hui : ça va rester gravé. » Marie-Alice Yahé, demie-de-mêlée et capitaine : « On est contentes du match. Ce n’est pas facile de les jouer. On a l’impression qu’elles veulent bloquer et faire déjouer. Et pour cela elles se cantonnent au défi physique. Il ne fallait pas tomber dans ce rugby restreint. On a su résister et faire du jeu aussi. C’est une bonne victoire. Au niveau de la charnière on a bien fonctionné, mais on se connaît bien aussi. On pense que l’on peut faire encore mieux. Notamment dans l’alternance temps fort, temps faible. » Aurélie Bailon, demie-d’ouverture : « Elles sont vraiment très dures à l’impact. Il faut être gainée pour les affronter, sinon, attention les côtelettes ! On n’est pas terribles sur l’entame mais c’est leur façon de jouer qui provoque ça. C’est différent des équipes européennes qui jouent tout de suite. Sur mon jeu au pied, j’ai eu des problèmes car elles sont hyper bien placées, elles sont trois dans le 3ème rideau. Bon, sur ce match il y avait aussi la problématique du Stade de France. C’est sûr que c’est quelque chose. D’ailleurs le staff l’a bien senti qui nous a dit avant d’entrer les vestiaires : "on va vous laisser quelques minutes pour découvrir la pelouse". Autant vous dire qu’on a fait des photos. On est plusieurs à être venues au moins une dizaine de fois pour voir des matches, mais là… Le groupe va bien. On bosse beaucoup. Et l’objectif c’est 2014. Si je fais tous ces efforts physiques c’est bien parce qu’il y a cette Coupe du monde qui arrive ! » Propos recueillis par Jacques Cortie, au Stade de France Composition de l ‘équipe de France samedi 24 novembre contre les USA : Parra – Guiglion, Godiveau, Metier, Grassineau – (o) Bailon, (m) Yahé (cap) – N’Diaye, Grand, Diallo – Koïta, De Nadaï – Chobet, Salles, Ezanno Remplaçantes : Mignot, Vernhet, Portaries, Rabier, André, Heguy, Trémoulière, Camoin

ACTUALITES

Rugby

STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE

Texte: Yaneth Pinilla B. / Photo: Cédric Poulmaire

Le rugby à XV a clôturé ses rendez-vous de novembre par une nette et probante victoire, 27-3 (13-0 à la mi-temps), devant les USA, samedi en ouverture de France–Samoa. Après une défaite devant l’Angleterre et une première victoire devant les Nord-américaines, les clignotants sont au vert dans la perspective de 2014. Témoignages des protagonistes.

L’Europe est sous la coupe des Anglaises et le monde sous celle des Black Ferns néo-zélandaises. La France, qui a fait deux fois 3ème en Coupe du monde (2002 et 2006), travaille au renouvellement de ses forces vives pour contester ce double leadership et prépare la Coupe du monde qui se tiendra en 2014 dans l’hexagone. L’info ne vaut cependant pas la moindre publicité. Même quand les Bleues, honneur rare (une première fois en 2009 contre le Canada), se (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. COUPE DU MONDE: UNE HISTOIRE IRLANDAISE (2/2)

  2. Coupe du Monde: Une histoire Irlandaise (1/2)

  3. RUGBY : FIN DU RÊVE POUR LES BLEUES

  4. RUGBY : ÉTAT DES LIEUX AVANT LA COUPE DU MONDE

  5. LA FRANCE 4e DU CLERMONT SEVENS !

  6. L’HISTOIRE PASSIONNÉE DES BALLES OVALES

  7. CHEROUK ENVOIE DU SON, LES FILLES ENVOIENT DU JEU

  8. RUGBY À XIII : L’ÉQUIPE DE FRANCE PRIVÉE DE COUPE DU MONDE

  9. L’ESPAGNE REJOINT LA FRANCE À RIO…

  10. GRANDE PREMIÈRE POUR L’AUSTRALIE, LA FRANCE NE DÉCOLLE PAS…

  11. LES BLEUES REMPORTENT LE 6 NATIONS, GAËLLE MIGNOT RACONTE

  12. CARLOS ZALDUENDO : « 6 ET PEUT-ÊTRE 8 NATIONS POUR LE PROCHAIN MONDIAL »

  13. L’USAP, FORFAIT GÉNÉRAL

  14. QUAND L’ÉQUIPE DE FRANCE TIENT TÊTE À L’ANGLETERRE…

  15. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 2/2

  16. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 1/2

  17. LES BLEUES AUX PORTES DE L'OLYMPE

  18. UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE XV DE FRANCE

  19. RENDEZ-VOUS EN 2017... MAIS OÙ ?

  20. « MÉDIATIQUEMENT, IL N'Y AVAIT RIEN »

  21. RDV À JEAN-BOUIN !

  22. RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?

  23. FRANCE ? NOUVELLE-ZÉLANDE ? ANGLETERRE ?

  24. COUPE DU MONDE : À QUI LA 7e LEVÉE ?

  25. FINALE À XIII: LES PATRONNES C'EST LES FILLES DE FACTURE-BIGANOS !

  26. CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE

  27. COUPE DU MONDE (4/4) : LES AUSTRALIENNES CHAMPIONNES, LES FRANÇAISES AUSSI !

  28. COUPE DU MONDE (3/4) : LA FRANCE 4e NATION MONDIALE

  29. AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE (2/4) : SCÈNES D’AVANT LE MATCH POUR LA 3e PLACE

  30. AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE (1/4): CONTRE L’ANGLETERRE À BATLEY

  31. LES BLEUES MOTIVÉES POUR "LEUR" COUPE DU MONDE

  32. SOUS LES PALMIERS, LA RAGE

  33. « TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »

  34. Comment s'extirper (de justesse) des griffes des Eagles

  35. USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»

  36. TOP 10: LE LMRCV VEUT BOUSCULER LA TRADITION

  37. SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES

  38. LE TOURNOI DES SIX NATIONS SACRIFIÉ, LE RUGBY À XV MENACÉ

  39. SIX NATIONS : BILAN ET CHAMBOULEMENT

  40. ET LA COUPE DU MONDE AU FAIT ?

  41. OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL

  42. OÙ VA L’OVALIE ? (1/2) LES CLIGNOTANTS VERTS DE LA FFR

Facebook Twitter