SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-02-08 00:00:00
    • SOUMARÉ, SUPER STAR
    • Athlétisme
    • voir
    • Le 2e Meeting féminin du Val d’Oise a proposé, jeudi soir, dans la salle Stéphane Diagana d’Eaubonne, une grande ambiance de réunion athlétique avec à la clef les très bonnes performances de Tia Hellebaut, à la hauteur, et de Malika Akkaoui sur 1 000m. Mais c’est Myriam Soumaré qui a frappé un grand coup avec le meilleur temps mondial de la saison sur 200 m. De son côté la réunion a vu le retour dans le bac de la longueur d’Eunice Barber : émouvant et intéressant… Focus sur trois athlètes : Soumaré, Barber, Hellebaut. Et tous les résultats d’une soirée dont Sportiva-infos était partenaire. Les deux images se télescopent. Qu’on le veuille ou non. Comme deux icônes dont les trajectoires n’ont rien à voir mais qui gardent cette capacité à enthousiasmer les foules. Et à les fasciner. Dans l’écrin du stade Stéphane Diagana d’Eaubonne l’on avait, ce jeudi soir, la foudre qui peut encore frapper au plus haut niveau mondial et cette arme dormante qui a été fatale à d’autres époques. Myriam Soumaré a zébré la nuit d’un temps canon sur 200 mètres (22’’87), inscrivant le meilleur chrono planétaire de la saison naissante. Eunice Barber a réussi à passer la barre des 6 mètres à la longueur (6,08), elle qui s’est promenée toute sa vie sportive entre 6,80 et 7,05… Le Soumaré show Elle a fait du 60 m sa priorité en prévision des Championnats de France (le week-end prochain) et des Championnats d’Europe (du 1er au 3 mars à Göteborg, en Suède). Mais en réalisant 7’’29 sur sa série puis 7’’21 en finale elle n’a pas pu lever cette victoire de la confiance que cherchent tous les sportifs. Sur cette courte route du succès c’est l’Ukrainienne Mariya Ryemyen qui a su monter opportunément en puissance, passant lors de sa série qualificative de 7’’21 en un temps de finale de 7’’15. « Je voulais absolument gagner le 60 m dira Soumaré en zone mixte. J’ai encore des trucs à travailler et je casse un peu tôt… ». Ni elle, ni personne ne pensait que cette mini-déception allait booster son 200 mètres. « C’est sûr je dormirai bien, parce que faire une meilleure performance mondiale (22’’87) c’est quelque chose en début de saison hivernale! C’est un temps que je peux faire en saison estivale, alors forcément c’est excellent. Mais ici (à Eaubonne, NDLR) je suis chez moi. Je me suis entraînée sur cette piste deux jours avant le meeting... ». Myriam Soumaré, rit et et sourit, demande à la presse s'il y a encore des questions, ramasse son monceau d’affaires et s’en va trouver son clan. Elle est une espèce de bâton de dynamite enjouée. Assurément bien dans sa tête de sportive ambitieuse. Capable de claquer une grande saison quand une année post-olympique est toujours si imprévisible. Barber, le retour Avouons-le, on avait perdu sa trace. Il y a des disparitions qui ne disent pas leur nom. Vous savez quand quelqu’un à qui on était habitué passe dans ces zones informes, ces nébuleuses mentales où le brouillard le dispute à la lumière. Et puis la revoilà ! Inapprochable lors de l’échauffement, hyper concentrée. Une Barber de compétition (re)venue d’on ne sait où et qui retrouve avec les codes de la compétition une place qui lui était naturellement réservée. Attribuée. Je n’ai qu’un objectif plaisir avec ce retour, dit-elle en appuyant ses mots, tendue comme aux meilleurs jours. J’aime le stress et ça me manquait. Il me fallait un challenge avec cette sensation-là. À ce stade de ma carrière je n ‘ai pas grand-chose à prouver… Ce soir (pour jeudi, NDLR) je pouvais faire mieux. Mais j’ai cherché un peu mes marques. Je cours bien sur l’élan. Je n’ai pas de but autre. Tout est ouvert. Je peux faire les interclubs. Participer à d’autres meetings si l’on me fait des propositions correctes… ». Un regard toujours aussi perçant. Des phrases saccadées et déterminées. La Barber des grands jours est bien revenue. Qui plus est un soir de très grandes performances sportives : le feeling est toujours là. Belle nouvelle ! Tia, on l’adore ! Bombardée marraine de la réunion, Tia Hellebaut a fait le job de représentation que sa fonction impliquait. Une vraie pro. Sincère. Et toujours aussi battante. La championne olympique de Pékin n’a pas négligé le défi sportif de la soirée. Elle remporte le concours de la hauteur avec un bond à 1,97m. « Je suis hyper contente. Pensez, le week-end dernier je passe 1,96 en Allemagne et là je gagne un centimètre. Si je progresse aussi régulièrement je vais être bien à Gôtebog ! " Mais en fait, vous savez ce qui motive la Belge bondissante ? Battre son record perso. Mais lequel ? Celui à 2,05m ? Non, celui qu’elle a établi, pour ses propres stats, depuis la naissance de ses deux filles : 1,97m à Londres l’an dernier. A voir comment elle a échoué de peu à 2,00 lcette barrière toute personnelle ne devrait pas tenir longtemps. "Vous savez termine-t-elle, J’ai presque 35 ans mais je ne suis pas finie encore… » J.C. Prix Sportiva à la performance Notre média, partenaire du Meeting féminin d'Eaubonne, décernait trois prix, aux trois meilleures performances, pour souligner et mettre en lumière les performances réalisées à l'occasion de cetteréunion, 2e du nom. Une façon très 'Sportiva' de situer la valeur du endez-vous. Et le déroulement de la soirée du 7 février a confirmé ce positionnement puisque ce sont de grandes perf' qui ont été réalisées, justifiant très largement la tenue de cette réunion hivernale. Tia Hellebaut en réalisant 1,97m au concours de la hauteur a égalé son résultat des derniers JO et établi le nouveau record du meeting.L'Ukrainienne Mariya Ryemyem a elle claqué un 7''15 sur 60 mètres de très bonne facture tandis que Myriam Soumaré a affolé les stats en réalisant la meilleure performance mondiale de l'année sur 200 mètres, en 22''89. Les trois athlètes ont été récompensées lors du podium final par le rédacteur en chef de Sportiva, Jacques Cortie. Tous les résultats : 60m 1 RYEMYEM Mariya (Ukr) 7''15 2 SOUMARE Myriam (Fra) 7''21 3 CECHOVA Katerina (Cze) 7''35 4 IKUESAN Ayodele (Fra) 7''37 5 POPOWICZ Marika (Pol) 7''49 6 STUY Kristina (Ukr) 7''57 200m 1 SOUMARE Myriam (Fra) 22''87 2 HALL Patricia (Jam) 23''20 3 STUY Hrystyna (Ukr) 24''09 1 000m 1 AKKAOUI Malika (Mar) 2'41''94 2 CUSMA Elisa (Ita) 2'42''18 3 ROSTOWSKA Anna (Pol) 2'42''40 4 URBANIK Danuta (Pol) 2'43''89 5 TKACHUK Anastasiya (Ukr) 2'45''14 6 RESLINGER Nathalie (Fra) 2'47''33 7 SOUBEYRE Anne-Sophie (Fra) (même temps) 3 000m 1 MOREIRA Sara (Por) 8'52''48 2 BELETE Almenesh (Bel) 8'54''14 3 AYANA Elmaz (Eth) 8'55''73 4 BARDELLE Christine (Fra) 8'57''01 5 TESFAY Haftamnesh (Eth) 8'59''50 6 JELIZAROVA Polina (Lat) 8'59''75 60m Haies 1 KONDAKOVA Yiulya (Rus) 8''06 2 BORSI Veronica (Ita) 8''07 3 DECAUX Alice (Fra) 8''08 4 BILLAUD Cindy (Fra) 8''15 5 ANTONOVA Alexandra (Rus) 8''20 6 BENNETT Gemma (Gbr) 8''31 Hauteur 1 HELLEBAUT Tia (Bel) 1m97 2 KHOLOSHA Olena (Ukr) 1m95 3 DUSANOVA Nadezhda (Uzb) 1m88 4 NOORMAN Sietske (Ned) 1m84 5 MELFORT Melanie (Fra) 1m84 6 GAPCHIUK Nataliya (Ukr) 1,84 Longueur 1 MARTINS Melanie (Bra) 6m40 2 VELDAKOVA Jana (Slo) 6m39 3 TVERDOHLIB Margaryta (Ukr) 6m18 4 NANA DJIMOU Ida Antoinette (Fra) 6m13 5 JIMOH Funmi (Usa) 6m12 6 BARBER Eunice (Fra) 6m08 7 MONTANER Conception (Esp) 6m04 Poids 1 KLEINERT Nadine (Ger) 18m00 2 MC CALL Jeneva (Usa) 17m93 3 TERLECKI Josephine (Ger) 17m36

ACTUALITES

Athlétisme

SOUMARÉ, SUPER STAR

Texte: Jacques Cortie / Photo: Cédric Poulmaire

Le 2e Meeting féminin du Val d’Oise a proposé, jeudi soir, dans la salle Stéphane Diagana d’Eaubonne, une grande ambiance de réunion athlétique avec à la clef les très bonnes performances de Tia Hellebaut, à la hauteur, et de Malika Akkaoui sur 1 000m. Mais c’est Myriam Soumaré qui a frappé un grand coup avec le meilleur temps mondial de la saison sur 200 m. De son côté la réunion a vu le retour dans le bac de la longueur d’Eunice Barber : émouvant et intéressant… Focus sur trois athlètes : Soumaré, Barber, Hellebaut. Et tous les résultats d’une soirée dont Sportiva-infos était partenaire.

Les deux images se télescopent. Qu’on le veuille ou non. Comme deux icônes dont les trajectoires n’ont rien à voir mais qui gardent cette capacité à enthousiasmer les foules. Et à les fasciner (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter