SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-02-18 00:00:00
    • DESPORTS: TRAITEMENT CHIC DU SPORT
    • Médias
    • voir
    • Au cœur de l’hiver un ovni éditorial est apparu. La revue Desports traite du sport, de tous les sports, et sous toutes les coutures. Près de 300 pages, avec des écrivains et des illustrateurs, reconnus ou pas, des journalistes et des personnages inattendus, des sujets variés et des références parfois convenues : le contenu propose un bouillonnement ordonné et ambitieux entre le sport imaginé et le sport factuel, entre le texte long et l’écriture dense, entre l’image et les fantasmes. Cette revue secoue, à sa manière toute intellectuelle mais ouverte, la pauvreté globale du traitement sportif hexagonal. Il y a assurément une tendance : proposer, en librairie, à un prix certain, un objet éditorial copieux, que l’on peut appeler, revue, livre ou pourquoi pas, dans ce cas, almanach. Et appuyer son propos sur l’originalité et la longueur du texte. Desports s’inscrit dans cette nouvelle lignée de l’édition française. Une mode où il ne suffit cependant pas d’être présent (et cher) pour réussir : feu la revue Hobo, qui prétendait parler par la photo du sport n’aura réalisé qu’une seule apparition. La proposition de Adrien Bosc et Victor Robert, au contraire, connaîtra, meilleur sort, c’est évident. Ses deux concepteurs-fondateurs-investisseurs (voir aussi interview ) livrent un ensemble cohérent et inspiré où le sport féminin est également présent avec le portrait-rencontre de trois braqueuses. A lire avec un marque page La force de ce numéro 1, et de cette formule, réside incontestablement dans la qualité des textes (des traductions aussi), dans le soin de l’édition et dans la sobriété toute livresque de la mise en page et de l’objet. Reparcourir le contexte des jeux de 36 au travers de l’exploit de Jesse Owens, s’immerger dans les dessous xénophobes de la guerre du foot entre le Honduras et le Salvador, ou suivre le parcours à l’ambition galopante de Jean-Marie Ballestre, sont des moments documentaire de grande écriture où le sport est enfin situé dans son vrai décor, et non pas réduit à un rêve ou une dématérialisation. Le détour par le saut de chameau et les affres de l’écriture selon Samuel Forey. mais aussi l’appréhension de la problématique du football de table, sont quelques-unes des belles dérivations que contiennent les 290 pages de ce magazine à lire, dit la réclame du feuillet d’abonnement, avec un marque-page. Desports évolue ainsi de sujets connus, mais nouvellement traités, en découvertes, ou redécouvertes, comme l’est aussi le vélo en Belgique selon l’abécédaire de Bernard Chambaz. Le parti pris de la surprise et des écrivains L’on peut regretter (mais les parcours de chacun sont ainsi faits) que Antoine Blondin soit encore convoqué comme conscience adoubante du projet. Avec l’amateur des « verres de contact » l’on frôle l’overdose tant on s’ingénie systématiquement à l’ériger en modèle de l’écrit sportif. « Je comprends que la figure de Blondin puisse lasser, mais il a toujours accompagné ma vie. Je lis ses livres comme ses chroniques sportives», a déclaré à Sportiva-infos Adrien Bosc. S’inscrivant dans une fréquence inédite (trois livraisons par an) la revue fourmille d’idées et de digressions. Le prochain numéro gardera cette veine surprenante : «Vous verrez, nous parlerons de Roland Garros d’une façon qui vous interpellera. Et pas au travers de la figure des Mousquetaires, poursuit le rédacteur en chef qui annonce aussi du lourd pour le sport féminin : « Nous traiterons de la trajectoire de Micheline Ostermeyer, mais ce sera sous la plume d’une grande écrivaine… » Convoquant aussi de grandes signatures étrangères, pour des textes inédits ou traduits, Desports ouvre, disons-le, le champ du traitement sportif. Compressés dans le factuel ou le télévisuel, le commentaire et l’observation du sport dans l’hexagone trouvent avec cet objet éditorial de grande qualité une expression nouvelle et remarquable. Desports, un propagandiste du sport par le haut : « Nous n’intellectualisons pas le sport. Personne, ici, ne traite le sport par le surplomb. Nous sommes en fait partis de notre manque en tant que lecteurs, explique Bosc. Sûr qu'avec ce constat le potentiel du lectorat est majuscule tant la France vit sous un régime répétitif, convenu et parfois monopolistique… J.C. Desports : Le numéro : 20 euros Pour les abonnements -3 numéros annuels : de 72, 85 ou 90 euros, selon qu’il s’agit de la France (Union européenne et Dom-Tom), de l’Afrique, des USA, du Canada et de l’Europe (hors Union) ou de Océanie, de l’Asie et de l’Amérique latine. -Pour la ‘Version longue’, de 6 numéros : 144, 170 ou 180 euros (toutes formules avec les frais de port inclus).

ACTUALITES

Médias

DESPORTS: TRAITEMENT CHIC DU SPORT

Texte: Jacques Cortie / Photo: Revue Desports

Au cœur de l’hiver un ovni éditorial est apparu. La revue Desports traite du sport, de tous les sports, et sous toutes les coutures. Près de 300 pages, avec des écrivains et des illustrateurs, reconnus ou pas, des journalistes et des personnages inattendus, des sujets variés et des références parfois convenues : le contenu propose un bouillonnement ordonné et ambitieux entre le sport imaginé et le sport factuel, entre le texte long et l’écriture dense, entre l’image et les fantasmes. Cette revue secoue, à sa manière toute intellectuelle mais ouverte, la pauvreté globale du traitement sportif hexagonal.

Il y a assurément une tendance : proposer, en librairie, à un prix certain, un objet éditorial copieux, que l’on peut appeler, revue, livre ou pourquoi pas, dans ce cas, almanach. Et appuyer son propos (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. MÉDIA : AGRÉMENT CPPAP RENOUVELÉ POUR SPORTIVA-INFOS

  2. LES PLUS IMPORTANTES ARCHIVES MONDIALES DU SPORT FÉMININ !

  3. AUX ORIGINES DE LA MÉDIATISATION DU RUGBY

  4. LE MENSUEL DU SPORT n°6 : ALLISON PINEAU EN COUV' ET TOUTE L’ACTU SPORTIVE

  5. LE MENSUEL DU SPORT n°6 : ALLISON PINEAU EN COUV'

  6. LE MENSUEL DU SPORT n°6 : DU SPORT EN COUV' ET À L'INTÉRIEUR

  7. DU SPORT EN COUV' ET À L'INTÉRIEUR !

  8. LE MENSUEL DU SPORT: N°6, LE POINT CULMINANT !

  9. LE MENSUEL DU SPORT N°5: AU COEUR DE LA MACHINE A GAGNER DE L'OL...

  10. Le Mensuel du Sport n°5 de mai est paru

  11. LE MENSUEL DU SPORT N°4 : VARIÉTÉ ET DENSITÉ

  12. LE MENSUEL DU SPORT n°2 : ENCORE PLUS BEAU, TOUJOURS PLUS SPORT !

  13. LE MENSUEL DU SPORT EST EN VENTE !

  14. LA UNE DE L’ÉQUIPE DISSÉQUÉE SUR UNE ANNÉE PAR SPORTIVA

  15. CSA ET SPORT FÉMININ (2/2): FAITS ET ANALYSES par SPORTIVA

  16. CSA ET SPORT FEMININ (1/2): ENTRETIEN AVEC NATHALIE SONNAC

  17. SEMAINE SPÉCIALE | AVEC SPORTIVA-INFOS, LES SPORTIVES ONT TOUJOURS LA PAROLE !

  18. SEMAINE SPÉCIALE | FOCUS SUR LES NOUVELLES PRATIQUES ET LES SPORTS CONFIDENTIELS...

  19. SEMAINE SPÉCIALE | FOCUS SUR LES RÉVÉLATIONS ET LES INFOS EXCLUSIVES

  20. SEMAINE SPÉCIALE | FOCUS SUR NOTRE SUIVI DES SPORTS CO

  21. SEMAINE SPÉCIALE | MÉDIAS ET COMMUNICATION SCANNÉS PAR SPORTIVA

  22. LA MÉDIATISATION DU SPORT FÉMININ C’EST ICI !

  23. PLUS DE 19 % DE SPORT FÉMININ À LA TÉLÉ

  24. QUELLES AUDIENCES POUR LE SPORT FÉMININ À LA TÉLÉ ?

  25. SPORT FÉMININ ET TV : LA LISTE QUI N'EST PAS MODIFIÉE

  26. SPORT FÉMININ ET TV : QUI VEUT DU MILLION D'EUROS ?

  27. SPORT FÉMININ ET TV : PETITS ARRANGEMENTS ENTRE AMI-E-S

  28. ENQUÊTE SPORTIVA 2014: 15,5% DE SPORT FÉMININ À LA TÉLÉ

  29. LANCEMENT DE SPORTIVA-LATINA

  30. DOSSIER : EUROPE ET MEDIATISATION DU SPORT FEMININ (3/3)

  31. DOSSIER : ÉCLAIRAGES SUR UN PURE PLAYER DU SPORT FÉMININ (2/3)

  32. DOSSIER: INTERNET A LA POINTE DU SPORT FEMININ (1/3)

  33. DOSSIER TV (3/3) : L'ŒIL EXPERT DE VINCENT ROUSSELET-BLANC

  34. DOSSIER TV (2/3) : LE SPORT FÉMININ, PROGRAMME COURT

  35. DOSSIER TV (1/3) : L'ÉQUIPE 21, LA DIVERSITÉ, QUELLE DIVERSITÉ ?

  36. MCS MONTE AU FILET

  37. TV8 MONT-BLANC: LES PARALYMPIQUES EN PLEINE LUMIÈRE

  38. SPORTIVA-INFOS : MÉDIATISATION RÉUSSIE DU SPORT FÉMININ

  39. « TRACE SPORTS » PISTE LES CHAMPIONNES

Facebook Twitter