SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-03-22 00:00:00
    • LA PIERRA MENTA, BIJOU SAVOYARD
    • Ski alpinisme
    • voir
    • La Pierra Menta réunit cette semaine les meilleurs spécialistes de ski alpinisme. Pendant 4 jours, 200 skieurs, plusieurs milliers de spectateurs, 18 sommets pour 10000 mètres de dénivelé sont au programme de la mythique course savoyarde. Institution d'un sport bientôt officiellement candidat aux Jeux olympiques, elle est l'objectif d'une saison pour Laëtitia Roux, meilleure skieuse alpiniste du moment. Faut-il y voir la minutie d'un joailler ? Délicatement déposée au-dessus des cimes enneigées, on prendrait volontiers la Pierra Menta pour une pierre précieuse. C'est d'ailleurs l'affection qui lie la petite station d'Arêches-Beaufort à la « pierre montée », traduction littérale pour ce monolithe qu'un rien ferait croire façonné par l'Homme. D'ailleurs, la légende savoyarde ne raconte-t-elle pas que l'immense Gargantua de Rabelais a propulsé ce bloc de granit au sommet des montagnes d'un coup de pied... C'est autour de ce cadre majestueux, dans le massif du Beaufortain, que se déroule depuis jeudi et jusqu'à dimanche la 28e Pierra Menta, course mythique pour tous les skieurs alpinistes qui se respectent et vouent un culte à cette épreuve. Pour preuve, samedi, avant les premières lueurs du jour, ils seront des milliers à braver la montagne pour observer les champions dompter le Grand-Mont, lors de l'étape reine. « On a l'impression d'être dans un moule durant ces quatre jours, confie Laëtitia Roux, quadruple championne du monde de ski alpinisme et double vainqueur de la Pierra Menta. Ce samedi, quand on sait qu'il y aura peut-être 5000 spectateurs sur l'arrête du Grand-Mont pour nous acclamer, il faut avoir vécu ça une fois pour réaliser l'engouement. Les gens viennent avec des cloches et des accordéons qui font un bruit assourdissant à notre passage. Ils viennent même avec la fondue savoyarde ! » Véritable Mecque du ski alpinisme au même titre que la Patrouille des Glaciers en Suisse ou le très haut perché Trophée Mezzalama (ascension à plus de 4000 mètres), la Pierra Menta accueille près de 200 binômes chevronnés dont une vingtaine de duo 100 % féminins. Principales concurrentes des Italiennes Francesca Martinelli et Roberta Pedranzini, multiples vainqueurs de l'épreuve, la Française Laëtitia Roux et l'Espagnole Mireia Mirò défient la Pierra pour la troisième fois ensemble. Une parfaite cohésion « Contrairement aux courses individuelles disputées aux championnats du monde ou en Coupe du monde, la Pierra Menta demande une logistique et une entente absolument irréprochables, explique Roux, Gapençaise d'origine qui a grandi à Savines-le-Lac dans les Hautes-Alpes. Il faut définir comment la course va se dérouler, comme va fonctionner le duo. C'est pourquoi en amont de la course, durant l'année qui précède, même si on ne skie pas toujours ensemble avec Mireia ma partenaire, on se voit régulièrement pour préparer notre binôme à affronter la Pierra. C'est nécessaire car l'expérience et la symbiose sont les clés du succès. Les Italiennes sont d'ailleurs un exemple de cohésion. Quand on voit leur palmarès ensemble, cela me fait rêver. » Vainqueur de la première étape jeudi, Laëtitia Roux n'a pourtant pas à rougir de son palmarès, et encore moins d'une saison 2012-2013 qui pourrait être sublimée à l'entame des grandes classiques du ski alpinisme. Fin janvier, la gendarme détachée depuis 2 ans auprès du groupement des sportifs de haut-niveau a illuminé les championnats du monde organisés autour de Pelvoux, presque à domicile. Vertical race, individuel, relais et course par équipes, 4 médailles d'or en 5 courses, « la perfection et une joie exceptionnelle communiquée avec le public », venu là encore en masse, nouvel indice de l'extrême popularité de la discipline en montagne. Jamais rassasiée, la skieuse de 27 ans s'est depuis adjugée le classement général de la Coupe du monde avant même la fin de la saison. Et a pu donc préparer dans les meilleures conditions la Pierra Menta, sorte de « Tour de France qui allie ambiance exceptionnelle et paysages magnifiques ». Et si le rêve olympique prenait forme grâce à cet engouement et ce spectacle ? Pour la première fois de sa carrière, Roux a fait la tournée des plateaux d'émissions sportives après ses quatre médailles d'or. « On voit que cela commence à intéresser le plus grand nombre. C'est un beau sport, un sport difficile qui demande investissement et détermination. Les JO, ce serait grandiose ! Mais en attendant, rien ne vaut la Pierra Menta, son côté convivial et sympa, profondément humain ! » Ch.L.

ACTUALITES

Ski alpinisme

LA PIERRA MENTA, BIJOU SAVOYARD

Christophe Lemaire. Photo : Olivier Mansiot / FFME.

La Pierra Menta réunit cette semaine les meilleurs spécialistes de ski alpinisme. Pendant 4 jours, 200 skieurs, plusieurs milliers de spectateurs, 18 sommets pour 10000 mètres de dénivelé sont au programme de la mythique course savoyarde. Institution d'un sport bientôt officiellement candidat aux Jeux olympiques, elle est l'objectif d'une saison pour Laëtitia Roux, meilleure skieuse alpiniste du moment.

Faut-il y voir la minutie d'un joailler ? Délicatement déposée au-dessus des cimes enneigées, on prendrait volontiers la Pierra Menta pour une pierre précieuse. C'est d'ailleurs l'affection qui lie la petite station d'Arêches-Beaufort à la « pierre montée », traduction littérale pour ce monolithe qu'un rien ferait croire façonné par l'Homme. D'ailleurs, la légende savoyarde ne raconte-t-elle pas que (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter