SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-03-27 00:00:00
    • STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS
    • Autour du sport
    • voir
    • Quelques jours avant la date fatidique du 31 mars imposant aux fédérations sportives françaises l'organisation d'élections à son sommet, Sportiva-infos se penche sur les résultats et dresse un premier bilan de la place des femmes au sein des comités et bureaux directeurs. Malgré l'élection d'une présidente à la tête de l'escrime française et les recommandations de deux ministères, le sport hexagonal se confond dans un statu quo généralisé. 24 % de femmes élues à des postes à responsabilité dans les fédérations. Ce chiffre ne pourra être stabilisé qu'au cours du mois d'avril. Mais en attendant par exemple l'ultime assemblée générale élective, celle de la Fédération française de golf qui a rendez-vous aux urnes ce 29 mars, cette donnée est presque définitive. A l'aube de la nouvelle olympiade, et selon les calculs de Sportiva, environ un quart des élus siégeant au sein des organes du pouvoir des 24 fédérations olympiques ayant constitué leur directoire sont des femmes (note 1 et 2). C'est à peu de chose près le même taux qu'il y a quatre ans lorsque, comme à chaque début d'olympiade, les fédérations avaient élu de nouvelles instances dirigeantes pour quatre années. En 2009, on chiffrait ainsi un peu moins d'un quart de femmes au sein des bureaux directeurs du strict cercle des 28 fédérations de sports olympiques d'été (note 3). Le constat d'un statu quo après plusieurs olympiades de croissance semble donc s'ébaucher, d'autant plus si on étend l'étude statistique aux comités directeurs. Là encore, le taux de 29 % de femmes observé sur l'ensemble des fédérations répertoriées n'évolue pas ou très peu par rapposirt à 2009, selon nos calculs. Sur l'olympiade écoulée comme sur celle qui débute, les femmes représentent donc un peu moins d'un élu sur trois. Quelles tendances ? Pour rappel, en octobre dernier, le « comité interministériel des droits des femmes » établissait une feuille de route dans le domaine des politiques publiques du Ministère des sports ; un plan d'attaque on ne peut plus clair sur l'objectif, à plus ou moins long terme, d'une parité était dicté : - dans le but de « féminiser les instances dirigeantes des fédérations sportives (mesure No. 1) », le ministère souhaitait « inciter les instances dirigeantes des fédérations sportives à tendre vers la parité », brandissant, en bon législateur, les alinéas du Code du Sport qui stipulent la proportion entre la part de licenciées et la part d'élues. Cinq mois plus tard, si ce comité interministériel devait attribuer des bons points, il féliciterait sans doute chaleureusement la Fédération française d'athlétisme qui a appliqué le 50/50, sept des quatorze membres de son bureau étant des femmes. Idem pour le pentathlon moderne ou l'haltérophilie qui parviennent à l'équilibre au niveau de leur comité alors que la voile amorce la tendance pour ce qui est de son conseil d'administration. Le tennis progresse et contribue à faire monter la moyenne au sein des bureaux avec 27 % d'élues (4/15 exactement). La balle jaune rejoint un peloton de fédérations adeptes d'un tiers de femmes à son sommet comme le tir à l'arc, le volley-ball (en baisse toutefois), le badminton ou le basket-ball. Paritaire en comité, la natation l'est un peu moins au sein de son bureau. Tout comme l'équitation. Pour le reste des fédérations, stagnation, baisses et hausses qui se compensent du comité au bureau jouent le jeu du statu quo. Par ailleurs, neuf des fédérations sportives concernées par notre étude ont changé de président depuis l'automne dernier. Mais une seule femme a pris la présidence : Isabelle Lamour à la Fédération française d'escrime, une première pour la FFE. C'est l'unique femme à la tête d'une fédération olympique dans l'Hexagone. Bonnet d'âne pour le rugby et le foot En queue de peloton, entourant la Fédération française de tir, les mastodontes représentés par les fédérations de football, de cyclisme et de rugby ternissent sérieusement la moyenne générale. Première institution en terme de licenciés, la FFF n'accueille toujours qu'une seule femme au sein de son comité exécutif. Et ce malgré la montée en grade côté administration de Florence Hardouin, désormais directrice générale déléguée de la fédération, mais qui ne siège pas au directoire. Le cyclisme n'est pas beaucoup plus exemplaire, puisque le conseil fédéral de la FFC n'affiche que 13 % d'élues. La FFR demeure quant à elle l'institution la moins ouverte à la gent féminine. C'est en effet la seule dont le bureau exécutif est exclusivement masculin alors que seules trois femmes sont élues au comité (sur 37 membres). Ch.L. Notes 1 Outre la Fédération française de golf, qui procède à son AGE le 27 mars, les fédérations françaises d'aviron, d'haltérophilie, de lutte et de pentathlon moderne n'ont pas encore élu un directoire, au contraire de leur conseil de surveillance déjà instauré. 2 L'organisation des fédérations sportives repose sur un système bicéphale, le pouvoir décisionnaire revenant au directoire (aléatoirement désigné bureau exécutif, directeur ou fédéral, comité exécutif, ou même conseil d'administration selon les institutions) tandis que le conseil de surveillance (aléatoirement désigné comité directeur, fédéral, conseil d'administration, fédéral, haute autorité) dispose des contre-pouvoirs. 3 Ci-listées : athlétisme, aviron, badminton, basket-ball, boxe, canoë-kayak, cyclisme, équitation, escrime, football, golf, gymnastique, haltérophilie, handball, hockey sur gazon, judo, lutte, natation, pentathlon moderne, rugby, taekwondo, tennis, tennis de table, tir à l'arc, tir sportif, triathlon, volley-ball et voile.

ACTUALITES

Autour du sport

STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

Texte : Christophe Lemaire. Photo : JD Gitton / FFTA.

Quelques jours avant la date fatidique du 31 mars imposant aux fédérations sportives françaises l'organisation d'élections à son sommet, Sportiva-infos se penche sur les résultats et dresse un premier bilan de la place des femmes au sein des comités et bureaux directeurs. Malgré l'élection d'une présidente à la tête de l'escrime française et les recommandations de deux ministères, le sport hexagonal se confond dans un statu quo généralisé.

24 % de femmes élues à des postes à responsabilité dans les fédérations. Ce chiffre ne pourra être stabilisé qu'au cours du mois d'avril. Mais en attendant par exemple l'ultime assemblée générale élective, celle de la Fédération française de golf qui a rendez-vous aux urnes ce 29 mars, cette donnée est presque définitive. A l'aube de la nouvelle (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  2. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  3. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  4. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  5. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  6. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  7. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  8. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  9. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  10. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  11. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  12. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  13. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  14. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  15. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  16. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  17. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  18. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  19. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  20. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  21. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  22. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  23. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  24. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  25. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  26. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  27. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  28. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  29. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  30. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  31. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  32. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  33. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  34. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  35. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  36. SPORTIVES EN PALESTINE

  37. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  38. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  39. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  40. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  41. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter