SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-04-24 00:00:00
    • SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES
    • Rugby
    • voir
    • Dans l’ombre du rugby à XV par tradition, le rugby à sept français commence à s’émanciper sous l’impulsion de l’équipe nationale et d’un premier rendez-vous avec l’olympisme prévu en 2016 à Rio de Janeiro. Mais avant de penser Brésil, les Bleues doivent passer par la case Russie, pays hôte de la Coupe du monde qui a lieu à Moscou du 28 au 30 juin. Dans quel état de santé débarqueront dans la cité moscovite les joueuses de l’équipe de France ? Cette question, cette inquiétude, David Courteix, l’entraîneur de l’équipe de France de rugby à 7, vit avec depuis des moments et tente, tant bien que mal, de ménager ses troupes afin d’arriver le plus frais possible. « La saison aura été épuisante pour les organismes avec un calendrier extrêmement chargée pour les filles entre le championnat, la sélection à XV pour certaines, les stages, voyages et compétitions à sept explique le sélectionneur. Du coup, nous devons nous évertuer à préserver les corps. » C’est avec un groupe privé de plusieurs cadres, laissés au repos, que Courteix a chapeauté un stage à Marcoussis il y a tout juste quelques jours. « L’occasion de permettre à toutes celles susceptibles de participer à la Coupe du monde de se préparer dans de bonnes conditions », détaille le patron des Bleues, qui abordent la dernière ligne droite de leur préparation pour la Coupe du monde, première étape majeure sur la route de Rio 2016. Premier objectif, Moscou Entre stages à Marcoussis ou en Espagne et tournois de préparation, les Françaises préparent de façon assidue le rendez-vous planétaire. Avec un bémol toutefois, celui de ne pas se mesurer plus souvent aux cadors du Sevens, comme l’Angleterre, l’Australie, tenante du titre, ou la Nouvelle-Zélande. «Les performances récentes de la sélection, plutôt médiocres (La France est 14e sur 18 au classement IRB, NDLR), ont eu un double effet, confie Courteix. Le premier, c’est que notre statut ne nous permet pas de disputer toutes les étapes des World Series. Le second, c’est que la France, en ne disputant pas ces tournois ô combien riches d’enseignements, s’est retrouvée dans le dernier chapeau lors du tirage au sort de la Coupe du monde. » Conséquence logique et coup du sort, les Bleues ont hérité de la poule (1) la plus coriace pour le mondial russe, face au pays hôte, acteur majeur de la scène européenne, à l’épouvantail anglais, rouleau compresseur depuis deux ans et la menace japonaise, pays émergent. « Pas de surprise, insiste le sélectionneur. Il fallait s’attendre à ce genre de tirage. Mes joueuses ne sont clairement pas favorites mais rien n’est inscrit dans le marbre. Il faudra trouver un pic de forme le moment venu pour que tout soit possible. C’est l’objet de la préparation d’ici à la Coupe du monde sur laquelle nous pourrons assurément tirer notre épingle du jeu. » Privées des étapes américaine et chinoise des World Series, les Françaises disputeront la quatrième et ultime manche aux Pays-Bas en mai (2), quelques jours après un très sérieux test à Londres où elles pourraient croiser le cuir avec les Américaines, les Canadiennes, les Anglaises ou les Russes. Ces Russes, prochaines adversaires à Moscou, les joueuses de Courteix les ont affrontées lors du récent tournoi d’Alicante en Espagne, ont gagné en poule puis sévèrement perdu en finale face à elles. Les JO sont encore loin Trois ans séparent l’équipe de France d’hypothétiques Jeux olympiques. Objectif affiché de la Fédération française et de l’encadrement de la sélection, la qualification pourra être briguée à partir de l’année prochaine à l’occasion des étapes des World Series, le circuit international tout récemment décliné au féminin. Des tournois de qualifications devraient être organisés à partir de 2015, offrant plusieurs chances aux Bleues de remporter le billet pour la cité carioca. Un objectif, un rêve, une porte d’entrée inévitable pour l’explosion du Sevens aux yeux du grand public français, naturellement tourné vers sa très ancrée tradition quinziste. Nulle rivalité assure pourtant David Courteix. «C’est trop facile d’opposer le sept et le quinze mais il n’y aucune animosité entre les responsables des deux sélections, affirme-t-il. Nos rapports sont excellents avec Christian et Nathalie (Galonnier et Amiel, co-entraîneurs du XV de France). L’harmonie est essentielle pour permettre l’échange de bons procédés et la bonne intelligence. » Et pour cause, les passerelles entre XV et Sevens sont nombreuses au cours de la saison et plusieurs joueuses (3), comme Caroline Ladagnous, Jade Le Pesq ou Marjorie Mayans, par exemple, portent les deux maillots, enchaînant cette saison victoire historique à Twickenham lors des Six Nations et voyage dans la communauté de Valence pour le premier tournoi international de l’année. Un grand écart épuisant et risqué. Mais après tout, dans un rugby féminin hexagonal aux innombrables problématiques, qui a dit que le développement du Sevens serait facile ? C.L. (1) Les poules du mondial 2013 à Moscou du 28 au 30 juin Poule A : Canada, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Tunisie Poule B : Australie, Afrique du Sud, Chine, Irlande Poule C :Usa, Espagne, Brésil, Fidji Poule D : Angleterre, Russie, Japon, France (2) Les poules du Tournoi d’Amsterdam les 17 et 18 mai : Poule A : Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Russie, Chine Poule B : Angleterre, Canada, Afrique du Sud, France Poule C : Australie, Usa, Espagne, Brésil (3) Le groupe qui a été réuni en stage à Marcoussis du 16 au 19 avril Julie Billès, Elodie Guiglion, Fanny Horta, Christelle Le Duff (USA Perpignan) / Pauline Biscarat (Bobigny) / Laura Delas (Tarbes) / Gina et Laura Di Muzio, Alexandra Pertus, Chloé Pelle, Shannon Izar (Lille MRCV) / Blandine Frete, Anaïs Lagougine, Camille Grassineau (Stade Bordelais) / Tiffanie Gueret-Lafferte (Gennevilliers) / Marie-Charlotte Hebel (FFR) / Amélie Mugnier (Saint-Orens) Jodie Romero (La Valette) / Jenny Troncy (Montpellier) / Amandine Vaupré (Caen /

ACTUALITES

Rugby

SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES

Texte: Christophe Lemaire / Photo: Irb Women's World Series

Dans l’ombre du rugby à XV par tradition, le rugby à sept français commence à s’émanciper sous l’impulsion de l’équipe nationale et d’un premier rendez-vous avec l’olympisme prévu en 2016 à Rio de Janeiro. Mais avant de penser Brésil, les Bleues doivent passer par la case Russie, pays hôte de la Coupe du monde qui a lieu à Moscou du 28 au 30 juin.

Dans quel état de santé débarqueront dans la cité moscovite les joueuses de l’équipe de France ? Cette question, cette inquiétude, David Courteix, l’entraîneur de l’équipe de France de rugby à 7, vit avec depuis des moments et tente, tant bien que mal, de ménager ses troupes afin d’arriver le plus frais possible. « La saison aura été épuisante pour les organismes avec un calendrier extrêmement chargée pour les filles entre le (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. COUPE DU MONDE: UNE HISTOIRE IRLANDAISE (2/2)

  2. Coupe du Monde: Une histoire Irlandaise (1/2)

  3. RUGBY : FIN DU RÊVE POUR LES BLEUES

  4. RUGBY : ÉTAT DES LIEUX AVANT LA COUPE DU MONDE

  5. LA FRANCE 4e DU CLERMONT SEVENS !

  6. L’HISTOIRE PASSIONNÉE DES BALLES OVALES

  7. CHEROUK ENVOIE DU SON, LES FILLES ENVOIENT DU JEU

  8. RUGBY À XIII : L’ÉQUIPE DE FRANCE PRIVÉE DE COUPE DU MONDE

  9. L’ESPAGNE REJOINT LA FRANCE À RIO…

  10. GRANDE PREMIÈRE POUR L’AUSTRALIE, LA FRANCE NE DÉCOLLE PAS…

  11. LES BLEUES REMPORTENT LE 6 NATIONS, GAËLLE MIGNOT RACONTE

  12. CARLOS ZALDUENDO : « 6 ET PEUT-ÊTRE 8 NATIONS POUR LE PROCHAIN MONDIAL »

  13. L’USAP, FORFAIT GÉNÉRAL

  14. QUAND L’ÉQUIPE DE FRANCE TIENT TÊTE À L’ANGLETERRE…

  15. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 2/2

  16. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 1/2

  17. LES BLEUES AUX PORTES DE L'OLYMPE

  18. UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE XV DE FRANCE

  19. RENDEZ-VOUS EN 2017... MAIS OÙ ?

  20. « MÉDIATIQUEMENT, IL N'Y AVAIT RIEN »

  21. RDV À JEAN-BOUIN !

  22. RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?

  23. FRANCE ? NOUVELLE-ZÉLANDE ? ANGLETERRE ?

  24. COUPE DU MONDE : À QUI LA 7e LEVÉE ?

  25. FINALE À XIII: LES PATRONNES C'EST LES FILLES DE FACTURE-BIGANOS !

  26. CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE

  27. COUPE DU MONDE (4/4) : LES AUSTRALIENNES CHAMPIONNES, LES FRANÇAISES AUSSI !

  28. COUPE DU MONDE (3/4) : LA FRANCE 4e NATION MONDIALE

  29. AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE (2/4) : SCÈNES D’AVANT LE MATCH POUR LA 3e PLACE

  30. AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE (1/4): CONTRE L’ANGLETERRE À BATLEY

  31. LES BLEUES MOTIVÉES POUR "LEUR" COUPE DU MONDE

  32. SOUS LES PALMIERS, LA RAGE

  33. « TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »

  34. Comment s'extirper (de justesse) des griffes des Eagles

  35. USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»

  36. TOP 10: LE LMRCV VEUT BOUSCULER LA TRADITION

  37. LE TOURNOI DES SIX NATIONS SACRIFIÉ, LE RUGBY À XV MENACÉ

  38. SIX NATIONS : BILAN ET CHAMBOULEMENT

  39. ET LA COUPE DU MONDE AU FAIT ?

  40. STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE

  41. OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL

  42. OÙ VA L’OVALIE ? (1/2) LES CLIGNOTANTS VERTS DE LA FFR

Facebook Twitter