SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-06-04 00:00:00
    • DEBOUT LES DAMNÉES DE LA TERRE...
    • Tennis
    • voir
    • En souffrance à Roland-Garros, avec seulement trois Françaises au troisième tour (Bartoli, Cornet, Razzano), le tennis féminin français promet pourtant le retour des beaux jours. En misant sur la formation. Comme avant. Analyse et perspectives. Si à Roland-Garros le soleil est de retour pour les quarts de finale du tournoi féminin disputés mardi et mercredi, il a depuis longtemps baissé le rideau pour le tennis féminin hexagonal qui n’a existé que jusqu’au premier samedi du « French Open ». Des onze joueuses engagées au départ, cinq ont disparu dès le premier tour, trois au deuxième et trois au troisième. Marion Bartoli, Virginie Razzano et Alizé Cornet jouant les têtes de pont jusqu’aux seizième de finales. Fusai : « Pas de panique ! Un bilan pas vraiment clinquant, qui était le même en 2012 Porte d’Auteuil avec aucune Française en huitièmes de finale. Un bis repetita de l’Open d’Australie en janvier, la première levée des tournois du Grand Chelem. Pas de panique, répond pourtant en substance Alexandra Fusai, la responsable du haut niveau féminin français. Qui compte sur la patience pour combler le « creux générationnel » du tennis féminin hexagonal. Professionnelle de 1991 à 2003, 37e mondiale en 1998, Fusai a vécu de l’intérieur les meilleures années des Françaises sur le circuit avec une génération prolifique née en 1979 qui a « produit » une numéro 1 mondiale (Amélie Mauresmo) mais aussi quatre joueuses tricolores dans le top 40 mondial : Nathalie Dechy, Anne-Gaëlle Sidot, Émilie Loit et Séverine Brémond. En 2013, on est loin du compte, avec seulement trois « Frenchies » dans le top 50 mondial. Revenir à la formation Le hic, pointe Fusai, c’est que la politique sportive menée sous la précédente direction technique nationale a cassé cette belle dynamique en fermant les pôles de formation féminins, privilégiant une politique davantage centrée sur l’élite, restreignant forcément la base des talents potentiels. Fusai remarque ainsi à juste titre que lorsqu’elle jouait, « il y avait douze joueuses dans le top 100, dont neuf avaient été formées par les pôles France. » Bref, il faut remettre la machine de la formation en route et s’armer d’un peu de patience. « Les Françaises de la deuxième semaine de Roland-Garros, elles n’ont que huit ou neuf ans aujourd’hui, clame ainsi Sarah Pitkowski, ex-pro et aujourd’hui consultante pour RMC, il faut leur laisser le temps d’arriver… » Bartoli : « Je dois me réaffûter physiquement » Du temps, c’est ce que réclame aussi Marion Bartoli, la numéro 1 française en pleine crise de confiance depuis le début de l’année, perturbée entre autres par des soucis familiaux. Actuelle 13e mondiale, septième en 2012, mais étrillée au troisième tour par la vainqueure de Roland-Garros 2010, Francesca Schiavone (6-1, 6-2), Bartoli sait néanmoins que la roue peut tourner très vite. « Je dois remonter mon niveau de jeu, reprendre confiance en moi, me réaffûter physiquement (…) Et, il faut que j'aie un peu plus confiance en moi parce que quand j'ai cette confiance, je suis capable de jouer au plus haut niveau. » Bref, en juillet à Wimbledon, les indicateurs pourraient bien repasser au vert. Pour Bartoli comme pour Alizée Cornet, l’autre Française du troisième tour, loin d’être ridicule (4-6, 6-3, 6-1) face à la troisième joueuse mondiale Victoria Azarenka, malgré la défaite en bout de course. Du coup, Azarenka a lancé le petit mot d’encouragement qui peut créer le déclic : « Je ne suis pas surprise de la façon dont Alizé a joué, elle a montré qu'elle pouvait être une super joueuse », a commenté la Bélarusse après avoir brisé la résistance de la tête de série n°31. Garcia et Mladenovic, les nouveaux fers de lance De son côté, Cornet a mesuré la distance qui la sépare du très haut niveau : « Azarenka, c'est un peu une machine, elle joue très bien, elle est capable de garder, voire de hausser son niveau. » Voilà, ce que comptent bien faire les deux pépites du tennis féminin français : Kristina Mladenovic (20 ans, 46e mondiale) et Caroline Garcia (19 ans, 114e) toutes deux éliminées au deuxième tour mais pas franchement gâtées par le tirage au sort puisque Garcia s’est coltinée la numéro 1 mondiale Serena Williams (6-1, 6-2) et Mladenovic, l’Australienne Stosur, neuvième mondiale et finaliste Porte d’Auteuil en 2010 et vainqueur de l’US Open 2011 (6-4, 6-3). Issue d’une famille de sportive de haut niveau, « Kiki » Mladenovic pourrait être l’inspiratrice avec Garcia, d’une future génération « 1999 » si on prend un peu d’avance sur le pronostic de Sarah Pitkowski. En tout cas, elle pose déjà ses jalons : « Oui j’ai hâte d’être à l’année prochaine et de revenir plus forte ici à Roland-Garros. » Alors, après la pluie de défaites, bientôt le beau temps des victoires pour le tennis féminin français ? F.G.

ACTUALITES

Tennis

DEBOUT LES DAMNÉES DE LA TERRE...

Texte : Fred Guston / Photo : Presse Sports

En souffrance à Roland-Garros, avec seulement trois Françaises au troisième tour (Bartoli, Cornet, Razzano), le tennis féminin français promet pourtant le retour des beaux jours. En misant sur la formation. Comme avant. Analyse et perspectives.

Si à Roland-Garros le soleil est de retour pour les quarts de finale du tournoi féminin disputés mardi et mercredi, il a depuis longtemps baissé le rideau pour le tennis féminin hexagonal qui n’a existé que jusqu’au premier samedi du « French Open ». Des onze joueuses engagées au départ, cinq ont disparu dès le premier tour, trois au deuxième et trois au troisième. Marion Bartoli, Virginie Razzano et Alizé Cornet jouant les têtes de pont jusqu’aux seizième de finales.

Fusai : « Pas de panique !

Un bilan pas vraiment clinquant, qui était le (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. Daniela Seguel, une histoire chilienne

  2. Alizé Cornet rattrapée par le code mondial anti-dopage

  3. Monica Niculescu l’emporte à Limoges

  4. À NANTES, KANEPI, EX N° 15 MONDIALE, ENVOIE DU LOURD !

  5. À POITIERS, MIHAELA BUZARNESCU BRULE LA POLITESSE AU TOP 100

  6. OPEN ENGIE DE TOURAINE : TEREZA SMITKOVA PLUS FORTE QUE MYRTILLE GEORGES

  7. MYRTILLE GEORGES, PATRONNE À LA MAISON

  8. VAINQUEURE À CLERMONT, VERA LAPKO C'EST L’AVENIR !

  9. À ST MALO, POLONA HERCOG EST LA PLUS FORTE

  10. BIARRITZ : MIHAELA BUZARNESCU, LE JACKPOT !

  11. LARSSON SOUVERAINE À CONTREXÉVILLE

  12. À DENAIN LES JAPONAISES PERFORMENT ET LINA GJORCHESKA AUSSI

  13. PATTY SCHNYDER, RETOUR GAGNANT SUR LA TERRE PÉRIGOURDINE

  14. MONTPELLIER : LES JAPONAISES SE FONT LE DOUBLE !

  15. JASMINE PAOLINI, ECLOSION D’UN NOUVEAU TALENT ?

  16. CAROLINE GARCIA, LE PLAISIR MALGRÉ LA DÉFAITE

  17. 2E TOUR: QUI DANS LE SILLAGE DE MLADENOVIC ?

  18. BYUYKAKCAY, LA VALEUR MONTANTE DU TENNIS TURC

  19. UN TIRAGE AU SORT CHIC ET CHOC !

  20. RICHEL HOGENKAMP, LAUREATE TRÈS SOLIDE DU TOURNOI DE ST GAUDENS

  21. VICTOIRE BRESILIENNE SUR LA TERRE BATTUE DE CAGNES

  22. ROLAND-GARROS : L'ÉDITION 2017 SUR ORBITE !

  23. Après Amiens, Audrey Albié récidive à Dijon

  24. EKATERINA ALEXANDROVA REMPORTE LE TOURNOI DE CROISSY-BEAUBOURG

  25. MARINE PARTAUD S'IMPOSE AU HAVRE

  26. PRISCILLA HEISE FINALISTE PROMETTEUSE À GONESSE

  27. GRANDE PREMIÈRE POUR MALLAURIE NOËL

  28. KONTAVEIT REMPORTE AVEC LA MANIÈRE LE TOURNOI D’ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON

  29. CAROLINE GARCIA NE DOUBLE PAS LA MISE À LIMOGES

  30. À POITIERS, OCÉANE DODIN RÉCIDIVE

  31. RICHEL HOGENKAMP EN PATRONNE À CLERMONT

  32. MARYNA ZANEVSKA RÈGNE À NOUVEAU SUR SAINT-MALO

  33. REBECCA SRAMKOVA, LA GAGNE; MARTINA TREVISAN, LA SURPRISE

  34. PAULINE PARMENTIER DOMINATRICE A CONTREXEVILLE

  35. PODOROSKA REMPORTE LE TOURNOI DE LA PORTE DU HAINAUT

  36. JIL TEICHMANN : ET MAINTENANT PÉRIGUEUX !

  37. TEICHMANN, REINE DE MONTPELLIER

  38. DANKA KOVINIC REMPORTE L’OPEN DE MARSEILLE

  39. OPEN DE ST GAUDENS : IRINA KHROMACHEVA EN PATRONNE

  40. ENGIE OPEN DE CAGNES-SUR-MER: LE TOURNOI QUI MONTE

  41. IVANA JOROVIC CRÉE LA SENSATION À CROISSY-BEAUBOURG

  42. FRANCE, LE NOUVEL ELDORADO DES TOURNOIS

  43. TREMBLEMENT DE TERRE POUR LES FRANÇAISES ?

  44. ALSACE, TERRE FERME

  45. QUI SUR LA TERRE BATTUE STRASBOURGEOISE ?

  46. MONICA PUIG, RETOUR SUR TERRE

  47. MARION BARTOLI : «JE ME SUIS LANCÉE DANS UNE NOUVELLE VIE QUI ME PLAIT»

  48. PARMENTIER : LA COOL ÉLIMINATION

  49. À BIENTÔT, KRISTINA !

  50. PAR ICI LA SORTIE !

  51. STRASBOURG : À L’EST DU RE-NOUVEAU !

  52. L’ALIZÉ VA À NOUVEAU SOUFFLER SUR STRASBOURG

  53. STRASBOURG, AU CARREFOUR DU RENOUVEAU…

  54. LONGINES SOIGNE LES JEUNES POUSSES

  55. STRASBOURG JOUE LA CARTE VERTE

  56. FRANCE-SUISSE: 3-2 MAIS QUEL SUSPENSE !

  57. GDF-SUEZ LAISSE TOMBER LE TENNIS!

  58. VIRGINIE RAZZANO: «JE SUIS PRÊTE POUR ROLAND GARROS»

  59. ROLAND-GARROS: SÉVERINE BELTRAME, CLAP DE FIN

  60. LA JOUEUSE DE DEMAIN SERA... PASSIONNANTE

  61. SARAH EN SON JARDIN

  62. BARTOLI, L’IMPOSSIBLE DÉCRYPTAGE

  63. RAZZANOTHÉRAPIE

Facebook Twitter