SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-06-16 00:00:00
    • « TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »
    • Rugby
    • voir
    • Marie-Alice Yahé, capitaine et numéro 9 de l’équipe de France de rugby à XV fait le bilan pour Sportiva-infos de la tournée aux USA qui s’est achevée dans la nuit de vendredi à samedi par une 2e victoire des Bleues face aux Eagles (12-18). Les Françaises remportent ainsi la série, 2 succès contre 1, mais surtout regardent déjà vers la prochaine Coupe du monde. Interview exclusive. La tournée aux Etats-Unis s'achève sur cette victoire (18-12). Et maintenant, l'objectif, c'est la Coupe du Monde 2014 (Voir note), rien d'autre ? Oui, bien sûr. Chez les filles, il y a peu de tournées comme celle-ci. La fédération a mis cet outil à notre disposition, pour travailler dans l'optique de la coupe du monde. Cet objectif, il est dans nos têtes. Nous sommes venues faire cette tournée pour « chercher du physique », et pour savoir à quoi s'attendre l'année prochaine. Justement, au sortir de trois test-marches engagés, elles ont progressé, ces Eagles ? Par rapport à la tournée de novembre (victoires des Bleues en France, 13-0 et 27-3), en tout cas, elles ont énormément travaillé physiquement. On sait que c'est leur jeu, de toute façon. Elles s'appuient beaucoup là-dessus. Elles étaient bien plus affûtées cette fois-ci que ce qu'elles nous avaient proposé en France en novembre. Quelque part, tant mieux ! C'est ce que nous étions venues chercher. Nous savons que nous allons devoir rivaliser physiquement avec des nations pareilles, pour pouvoir pratiquer chez nous, l'année prochaine, le rugby de certaines nations qui sont encore un ton au-dessus. Ces Eagles étaient au-dessus physiquement. Rugbystiquement, par contre, nous avons confirmé que nous avions encore une longueur d'avance sur elles. Quels sont les enseignements de cette tournée pour les Bleues ? Elle a servi à nous faire prendre la mesure de cette dimension physique qui nous manque encore. Il faut que nous travaillions jusqu'à l'année prochaine, pour arriver fin prêtes face à des nations pareilles. Nous savons très bien qu'il y a des équipes comme l'Australie ou l'Angleterre qui proposent ce niveau de jeu physique mais également un niveau rugbystique supérieur. Nous allons continuer à travailler à notre projet de jeu, à avancer jusqu'à la coupe du monde, tout simplement. Et puis savoir gérer ces temps faibles, comme face à des Eagles qui n'abandonnent jamais et qui peuvent faire mal, faire basculer des matchs ? Oui, c'est important pour des joueuses comme le talon, comme moi (en 9), comme Aurélie (Bailon) en 10. Il faut que nous apprenions à gérer des temps forts, des temps faibles, à gérer des matchs. C'est ce qui nous fait grandir, c'est ce qui s'est passé ce soir (NOTA 3e et dernier test-match face aux USA gagné 18-12, malgré, et encore, un retour canon des Américaines, qui échouent à un rien de l'essai de la gagne). Nous avons bien grandi sur la capacité à gérer un match de 80 minutes, sans forcément faire appel aux coachs. Comme les deux premiers matchs, il y a ce suspense terrible dans les dernières minutes. Ca sent le roussi, mais vous vous en tirez encore ? Il y a les remplaçantes qui ont apporté ce qu'on attendait d'elle (NOTA, Lise Arricastre, Joanna Sainlo et Elodie Portaries, toute la première ligne, rentrées à la 73e min, et qui sauvent une mêlée cruciale sur leur en-but). Et puis ces Américaines nous ont montré qu'elles jouaient vraiment jusqu'au bout, que l'année prochaine, il ne faudra rien lâcher jusqu'à la dernière minute, car tout peut se jouer là. Effectivement, nos remplaçantes nous ont fait du bien, car nous nous sommes fait peur encore une fois. Peut-être que la victoire est encore plus belle, du coup ! Avant la coupe du monde, il y aura le tournoi des Six Nations. On dit que c'est le dernier ? On ne sait pas, c'est vrai. L'édition 2013 devait déjà être la dernière, disait-on, sous une forme modifiée, et puis elle s'est quand même jouée finalement. Nous laissons le staff s'occuper de ça. Nous les joueuses ne voulons pas nous en préoccuper. Ca nous donne juste une motivation supplémentaire pour la coupe du monde et pour un hypothétique dernier tournoi. Parce que si on a la chance de vivre ces moments-là, c'est toujours ça de gagné. Quand on est joueuses, on sait qu'un maillot bleu, ça peut être le dernier chaque fois qu'on entre sur le terrain. Donc savoir que ces compétitions-là vont peut-être s'arrêter ça donne envie de se battre afin qu'elles continuent pour les autres joueuses après nous. Les tournées des Bleus et des Bleues ne se ressemblent pas. Les filles, qui ne sont pas des professionnelles et doivent souvent prendre des congés pour pouvoir jouer, ne savent pas toujours à quoi s'attendre lorsqu'elles rentrent en France. Cette appréhension est toujours d'actualité ? Oui, la plupart d'entre nous ont un travail, et c'est parfois compliqué pour certaines. Mais la fédération a fait certains efforts au niveau du statut de la joueuse. Elle trouve des partenariats avec les employeurs, pour les sensibiliser, les rendre plus compréhensifs. Ceux qui embauchent des joueuses sont mis au courant. Maintenant, tous ne sont pas aussi compréhensifs, et certaines joueuses doivent négocier des solutions particulières. Mais ça évolue dans le bon sens. Si on arrive à avoir tout ce groupe de joueuses à la coupe du monde, on remerciera tous les employeurs ! Tu continues ? Moi, j'ai la chance de ne pas travailler. Mais c'est vrai, j'ai déjà annoncé que je partirai après la coupe du monde 2014. J'ai d'autres projets, familiaux entre autres. Mais maintenant que j'ai dit ça, je me bats déjà pour repousser l'échéance et je n'ai aucune envie d'arrêter de jouer ! Quelques personnes m'ont d'ailleurs donné ce conseil : ne jamais annoncer son départ à la retraite ! Propos recueillis par M.P. Note La Coupe du Monde de rugby à XV se tiendra en France en 2014, du 1er au 17 août. Douze nations y participeront. France, Australie, Nouvelle-Zélande (championnes en titre), Angleterre (vice-championnes du monde), Etats-Unis, Canada, Irlande, Pays de Galles, Espagne et Samoa sont déjà qualifiées. Restent deux places à prendre : une pour l'Afrique entre le Kenya, l'Afrique du sud et l'Ouganda, une autre pour l'Asie entre la Chine, Hong Kong, le Japon et le Kazakstan.

ACTUALITES

Rugby

« TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »

Propos recueillis par Maurin Picard, envoyé spécial Sportiva à Carson (Los Angeles)

Marie-Alice Yahé, capitaine et numéro 9 de l’équipe de France de rugby à XV fait le bilan pour Sportiva-infos de la tournée aux USA qui s’est achevée dans la nuit de vendredi à samedi par une 2e victoire des Bleues face aux Eagles (12-18). Les Françaises remportent ainsi la série, 2 succès contre 1, mais surtout regardent déjà vers la prochaine Coupe du monde. Interview exclusive.

La tournée aux Etats-Unis s'achève sur cette victoire (18-12). Et maintenant, l'objectif, c'est la Coupe du Monde 2014 (Voir note), rien d'autre ?
Oui, bien sûr. Chez les filles, il y a peu de tournées comme celle-ci. La fédération a mis cet outil à notre disposition, pour travailler dans l'optique de la coupe du monde. Cet objectif, il est dans nos têtes. Nous sommes venues faire cette tournée pour « chercher (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. LA FRANCE 4e DU CLERMONT SEVENS !

  2. L’HISTOIRE PASSIONNÉE DES BALLES OVALES

  3. CHEROUK ENVOIE DU SON, LES FILLES ENVOIENT DU JEU

  4. RUGBY À XIII : L’ÉQUIPE DE FRANCE PRIVÉE DE COUPE DU MONDE

  5. L’ESPAGNE REJOINT LA FRANCE À RIO…

  6. GRANDE PREMIÈRE POUR L’AUSTRALIE, LA FRANCE NE DÉCOLLE PAS…

  7. LES BLEUES REMPORTENT LE 6 NATIONS, GAËLLE MIGNOT RACONTE

  8. CARLOS ZALDUENDO : « 6 ET PEUT-ÊTRE 8 NATIONS POUR LE PROCHAIN MONDIAL »

  9. L’USAP, FORFAIT GÉNÉRAL

  10. QUAND L’ÉQUIPE DE FRANCE TIENT TÊTE À L’ANGLETERRE…

  11. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 2/2

  12. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 1/2

  13. LES BLEUES AUX PORTES DE L'OLYMPE

  14. UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE XV DE FRANCE

  15. RENDEZ-VOUS EN 2017... MAIS OÙ ?

  16. « MÉDIATIQUEMENT, IL N'Y AVAIT RIEN »

  17. RDV À JEAN-BOUIN !

  18. RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?

  19. FRANCE ? NOUVELLE-ZÉLANDE ? ANGLETERRE ?

  20. COUPE DU MONDE : À QUI LA 7e LEVÉE ?

  21. FINALE À XIII: LES PATRONNES C'EST LES FILLES DE FACTURE-BIGANOS !

  22. CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE

  23. COUPE DU MONDE (4/4) : LES AUSTRALIENNES CHAMPIONNES, LES FRANÇAISES AUSSI !

  24. COUPE DU MONDE (3/4) : LA FRANCE 4e NATION MONDIALE

  25. AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE (2/4) : SCÈNES D’AVANT LE MATCH POUR LA 3e PLACE

  26. AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE (1/4): CONTRE L’ANGLETERRE À BATLEY

  27. LES BLEUES MOTIVÉES POUR "LEUR" COUPE DU MONDE

  28. SOUS LES PALMIERS, LA RAGE

  29. Comment s'extirper (de justesse) des griffes des Eagles

  30. USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»

  31. TOP 10: LE LMRCV VEUT BOUSCULER LA TRADITION

  32. SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES

  33. LE TOURNOI DES SIX NATIONS SACRIFIÉ, LE RUGBY À XV MENACÉ

  34. SIX NATIONS : BILAN ET CHAMBOULEMENT

  35. ET LA COUPE DU MONDE AU FAIT ?

  36. STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE

  37. OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL

  38. OÙ VA L’OVALIE ? (1/2) LES CLIGNOTANTS VERTS DE LA FFR

Facebook Twitter