SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2012-04-12 00:00:00
    • DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »
    • Autour du sport
    • voir
    • Historien du sport (notamment auteur de Sport et Genre vol. 3 et du Dictionnaire culturel du sport), maitre de conférence en Staps à l'université de Grenoble, Jean-Philippe Saint-Martin revient sur les problématiques actuelles des tenues des sportives et rappelle qu'elles ont toujours donné lieu à des polémiques. -Jean-Philippe Saint-Martin, la Fédération internationale de volley-ball a autorisé le port du short pour les joueuses de Beach-volley pour « séduire de nouveaux pays », comment recevez-vous cette décision ? J-P S-M: La question est complexe et l’opportunisme des dirigeants de la FIVB est évident. Ils sont en quelque sorte victimes des choix qu’ils ont réalisés en voulant médiatiser une des formes de pratiques du volley-ball. Finalement, ils sont dépassés par une question, et non un problème qu’ils ont généré, faute d’avoir su en mesurer les conséquences sociales et culturelles car ils ont privilégié les enjeux économiques. Mais il fallait s’attendre à cette réaction non pas de la part de quelques apparatchiks de certaines religions monothéistes mais de la part des néo-conservateurs en tout genre qui sautent sur l’occasion pour faire valoir leurs thèses réactionnaires. Derrière cette question se cache en définitive un problème de société, celui qui nie l’égalité entre les sexes. Avec une telle réaction, on a l’impression de voir ressurgir les propos machistes de la fin du XIXe siècle et notamment immortalisés par le célèbre message radiodiffusé à Berlin de Pierre de Coubertin en 1935 : « une olympiade femelle serait inintéressante, inesthétique, et incorrecte». -Les footballeuses iraniennes qui pourraient être autorisées à jouer en voile, est-ce un recul, ou est-il logique de l'accepter pour qu'elles soient au moins autorisées à jouer ? J-P S-M: La question que vous posez doit être reliée à celle de la liberté d’expression et à celle de la laïcité du monde sportif. Tout dépend finalement dans quel contexte, ces filles vont (devoir) porter le voile. S’il s’agit d’une compétition internationale, la laïcité doit s’appliquer. De ce point de vue, l'article 3 des statuts olympiques est très clair car il stipule qu’aucune discrimination n'est « admise à l'égard d'un pays ou d'une personne pour des raisons raciales, religieuses ou politiques». Par contre, s’il s’agit des jeux méditerranéens organisés par un pays où la charia est proclamée, les responsables de cette institution sportive risquent d’être fortement contraints et le principe de la laïcité risque de passer sous silence au nom d’intérêt sociaux et économiques. -Ne nous trouvons-nous pas à un moment charnière, où les tenues des sportives sont particulièrement sujettes à des pressions ? J-P S-M: La période actuelle ne me semble pas répondre à un changement profond des mentalités. Tout au plus assiste-t-on à une escalade de certains comportements dans certains sports ; mais de là à envisager que nous entrons dans une nouvelle ère, je n’ose le croire, même si la médiatisation accentue la portée de ces différends. Durant le 1er tiers du vingtième siècle, lorsque l’on constate le mimétisme vestimentaire des sportives avec leurs homologues masculins, cette situation ravive les vieilles craintes de masculinisation des femmes et, surtout, d’une civilisation « sans sexes ». Aujourd’hui, c’est la médiatisation de l’érotisation du corps de la sportive en action qui semble poser problème alors qu’il ne pose pas le même problème lorsque celle-ci pose pour la presse people. L’hypocrisie est toujours présente. Historiquement, les tenues des sportives ont-elles toujours été sujettes à des pressions comme celles-là ? J-P S-M: Oui, de tout temps, le vêtement féminin a fait l’objet de vives discussions. Mais, cette question prend encore plus d’acuité lorsque la pratique de ces sportives se réalise en public et/ou dans l’espace public. -Devrait-on donner davantage de possibilité aux sportives de choisir leurs tenues de compétition, ou faut-il toujours leur imposer au nom de l'égalité ? J-P S-M: Les femmes doivent être libres de se vêtir comme elles l’entendent. Leur vêtement sportif, malgré les contraintes liées à la nécessité de performance, doit avant tout refléter leur personnalité comme le démontre bon nombre de démarches de créateurs et créatrices de mode depuis deux siècles. Là encore, le sport peut être propice à un discours féministe mais il existe différents degrés : depuis le féminisme modéré en action où l’idéologie n’est pas forcément explicite mais pourtant présente (le port d’une combinaison de natation de couleur), au féminisme radical, à l’instar de ces joueuses de football américain qui jouent sur leur sexe appeal pour réclamer que leur sport soit autant considéré que celui de leurs homologues masculins. En aucune manière, le vêtement sportif doit uniformiser les femmes - comme les hommes - car ce serait réduire leur existence à UNE femme. Or, elles sont toutes différentes et l’uniformisation du corps féminin est une utopie. L’histoire des femmes a bien montré que le modèle de la femme est révolu à jamais. -Que vous inspire les cas des handballeuses de Metz ou des basketteuses de Lyon qui jouent désormais en robe ou en jupe ? J-P S-M: A vrai dire, je suis partagé. Si ces sportives acceptent et ont participé à la conception de ce vêtement, alors je n’ai pas à me prononcer car je respecte leur choix et leur liberté. Par contre, si on leur impose au nom de principes remettant en cause leur identité sexuée et la liberté de leur corps, alors je m’insurge. » Pour en savoir plus : Jean-Philippe Saint-Martin conseille la lecture du Dictionnaire culturel du sport « non seulement l'entrée vêtement mais toutes les entrées en lien avec celle-ci », ainsi qu'une thèse récemment publiée à ce sujet: Jamain-Samson S., Sport, genre et vêtement sportif : une histoire culturelle du paraître vestimentaire (fin XIXe siècle – début des années 1970), Thèse de doctorat, Université Lyon 1, 2008. Vous retrouverez l'intégralité de l'entretien avec Jean-Philippe Saint-Martin sur notre Mag numérique Numéro 2 -parution fin juin; uniquement disponible par téléchargement Dossier Sportiva-infos : Quelle-s tenue-s pour les sportives ? déjà publiés : Mardi 10 avril : Les habits font l’émoi Mercredi 11 avril: Les tenues à l'épreuve des réglements A publier : Vendredi 13 avril : ce que disent les principales intéressées

ACTUALITES

Autour du sport

DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

Propos reccueilis par Yann Sternis / Photo: Cédric Poulmaire

Historien du sport (notamment auteur de Sport et Genre vol. 3 et du Dictionnaire culturel du sport), maitre de conférence en Staps à l'université de Grenoble, Jean-Philippe Saint-Martin revient sur les problématiques actuelles des tenues des sportives et rappelle qu'elles ont toujours donné lieu à des polémiques.

-Jean-Philippe Saint-Martin, la Fédération internationale de volley-ball a autorisé le port du short pour les joueuses de Beach-volley pour « séduire de nouveaux pays », comment recevez-vous cette décision ?

J-P S-M: La question est complexe et l’opportunisme des dirigeants de la FIVB est évident. Ils sont en quelque sorte victimes des choix qu’ils ont réalisés en voulant médiatiser une des formes de pratiques du volley-ball. Finalement, ils sont dépassés par une question, et non un (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  2. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  3. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  4. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  5. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  6. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  7. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  8. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  9. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  10. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  11. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  12. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  13. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  14. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  15. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  16. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  17. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  18. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  19. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  20. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  21. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  22. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  23. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  24. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  25. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  26. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  27. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  28. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  29. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  30. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  31. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  32. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  33. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  34. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  35. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  36. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  37. SPORTIVES EN PALESTINE

  38. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  39. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  40. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  41. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter