SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2012-04-13 00:00:00
    • DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES
    • Autour du sport
    • voir
    • Allison Pineau, Sonia Bompastor, Anabelle Got, Audrey Prieto, ou encore Magali Magail s’expriment et donnent leur vision sur la tenue de la sportive et sur la problématique née des récentes décisions de grandes fédérations. Anabelle Got (Equipe de France de hockey sur gazon): "On tient beaucoup à notre jupe, parce que le hockey sur gazon est le premier sport collectif féminin à s'être joué en plein air, et nous assumons le côté féminin de notre discipline. Historiquement, les joueuses ont toujours évolué en jupe. Si on nous l'enlève, on fait la révolution, elle contribue à donner une bonne image de notre sport. Après, s'il y a un débat sur notre tenue, on se posera uniquement la question du confort. Parfois, on peut nous donner des jupes pas confortables, que l'on va devoir réajuster souvent dans un match, là ça devient problématique. Notre réflexion porte sur la performance, pas sur un débat politico-religieux. J'imagine que si le port du voile était autorisé, cette décision serait acceptée par les joueuses. Chez les hommes, certains indiens ont bien le droit de jouer avec un turban. Si cela ne gêne pas le bon déroulement d'un match, et si l'idée est de développer notre sport pour permettre à une majorité d'y jouer, alors ça serait accepté." Audrey Prieto (Championne du monde de Lutte 2007) : « Je pense que sur ces questions, cela doit relever exclusivement du libre choix des sportives tant que le sport n’est pas dénaturé. Pour moi, cela vaut autant pour le bikini que le voile. Dans la lutte, un sport antique, le règlement oblige les femmes à porter la même tenue que les hommes. Je ne pense pas que cette tenue soit adéquate pour la médiatisation de la lutte féminine. Avant les Jeux de Pékin, en 2007, nous avions, avec certaines lutteuses, envoyé une pétition à la FILA (Fédération internationale des luttes associées) pour demander un aménagement de nos tenues. Nous n’avons pas été entendues. Nous avions souhaité pouvoir porter des T-shirt moulant et des shorts près du corps. Mais, vous savez, dans la lutte il n’y a aucune chance de voir des lutteuses évoluer en bikini. Ce serait contraire aux valeurs de ce sport à mon sens. » Magali Magail (entraîneur du club de Volley-ball de Mulhouse ) : «Il ne faut pas rêver. Ce qui va être vendeur, et donc télévisé, par exemple, c’est le beach-volley tel qu’il est présenté avec des tenues minimales. Que dire contre ! Si ça ramène du monde c’est bien ! Pour moi la performance est évidemment première mais il ne faut pas se cacher la réalité : il faut donner cette féminité pour attirer du monde car on ne boxe pas dans la même catégorie que les sports masculins. Il faut donc mettre en valeur le corps de la femme. Si on parle de sport, strictement, on peut constater que notre finale de championnat de France du plus haut niveau de volley en France (NDLR : mardi 10 avril s’est jouée la finale aller entre Mulhouse et Cannes ; défaite 1-3 de Mulhouse ; match retour à Cannes vendredi 13) n’a pas été télévisée... Je répète que je préfère que l’on parle de la performance et de la souffrance dans le sport mais on est en retard en France, on n’est pas considéré à notre juste valeur. Du coup, il faut trouver des trucs qui ne sont pas forcément des solutions satisfaisantes d’où par exemple les calendriers un peu dénudés comme ceux du RC Cannes. Mais au niveau calendrier c’est bien les hommes du rugby qui ont ouvert la voie, non ? Cette option du short jusqu’aux genoux c’est un retour en arrière , c’est évident. Et on sait que neuf personnes sur dix viennent au volley pour la plastique des joueuses… » Sonia Bompastor (Capitaine de l’Olympique Lyonanis, championne d’Europe 2011, membre de l’équipe de France) : : « Je trouve que le plus important c’est que la sportive se sente à l’aise. Personnellement, en tant que femme, je préfère ce qui me met en valeur. Par exemple, un maillot cintré et un short adapté. Nous, au foot, on revendique des tenues plus féminines. On rencontre des difficulté parfois avec les équipements que l’on nous fournit. Les shorts en club ou les survêtements en équipe de France. On fait remonter les remarques et ça évolue. De toute façon, quand on est femme on aime l’élégance. Je ne suis pas contre le fait que les sportives mettent en avant la féminité. J’ai connu le foot en France quand il était peu médiatisé. Puis je suis allée jouée deux ans aux États-Unis et j’ai vu ce qu’était la communication autour du sport féminin. Alors je ne suis pas contre la mise en avant du corps et des courbes. En France , c’est dur d’exister pour le sport féminin. Sinon, je pense que plus il y aura de sportives qui feront du sport mieux ce sera. Indépendamment de leur façon de s’habiller. Le premier objectif reste la performance et le combat pour réussir sportivement. Mais ce qui m’intéresse c’est que les femmes pratiquent. « Même si en tant que femme je fais attention à mon image, on est avant tout des sportives pas des mannequins. Et je préfère entendre dire ‘la numéro 8 de l’équipe de France ou la numéro 18 de Lyon est une bonne joueuse plutôt qu’une belle joueuse'… » Allison Pineau (équipe de France de Hanball; nommée meilleure joueuse du monde 2009): "Je fais partie de celles qui sont favorables au port de la jupe. On évolue dans un sport où il y a pas mal de contact, donc cette tenue est un petit rappel de notre féminité. Et ça ne nuit pas du tout à la performance. La jupe a donc été adoptée par les joueuses à Metz, même si au départ elle était plus un coup marketing. D'autres clubs sont intéressés pour l'adopter. Concernant une éventuelle autorisation du port du voile, je n'ai pas d'opinion fixe. Une joueuse voilée aura surement très chaud, et c'est toujours mieux de pouvoir l'identifier avec son visage, mais je respecte les religions." Dossier Sportiva-infos : Quelle-s tenue-s pour les sportives ? déjà publiés : Mardi 10 avril : Les habits font l’émoi Mercredi 11 avril: Les tenues à l'épreuve des règlements Jeudi 12 avril : Interview de Jean-Philippe Saint-Martin, historien Si vous l’avez manqué, et si vous n’êtes pas abonné-e , retrouvez l’intégralité du dossier sur notre prochain magazine numérique Le Mag Sportiva n°2 à télécharger à partir de fin juin

ACTUALITES

Autour du sport

DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

Propos reccueillis par la rédaction / Photo: Cédric Poulmaire

Allison Pineau, Sonia Bompastor, Anabelle Got, Audrey Prieto, ou encore Magali Magail s’expriment et donnent leur vision sur la tenue de la sportive et sur la problématique née des récentes décisions de grandes fédérations.

Anabelle Got (Equipe de France de hockey sur gazon):
"On tient beaucoup à notre jupe, parce que le hockey sur gazon est le premier sport collectif féminin à s'être joué en plein air, et nous assumons le côté féminin de notre discipline. Historiquement, les joueuses ont toujours évolué en jupe. Si on nous l'enlève, on fait la révolution, elle contribue à donner une bonne image de notre sport. Après, s'il y a un débat sur notre tenue, on se posera uniquement la question du confort. Parfois, on peut nous donner des jupes pas confortables, que l'on va devoir réajuster (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  2. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  3. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  4. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  5. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  6. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  7. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  8. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  9. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  10. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  11. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  12. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  13. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  14. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  15. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  16. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  17. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  18. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  19. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  20. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  21. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  22. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  23. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  24. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  25. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  26. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  27. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  28. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  29. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  30. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  31. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  32. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  33. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  34. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  35. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  36. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  37. SPORTIVES EN PALESTINE

  38. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  39. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  40. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  41. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter