SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-02-10 00:00:00
    • FRANCE-SUISSE: 3-2 MAIS QUEL SUSPENSE !
    • Tennis
    • voir
    • La France a eu chaud ce week-end à Coubertin ! Une jeune suissesse, Belinda Bencic (16 ans), qui avait déjà montré ses qualités au dernier open australien, a failli gâter la fête tricolore en remportant ses deux simples. Mais le double Cornet/Mladenovic a rétabli la situation lors du dernier match. Amélie Mauresmo en capitaine avisée avait vu venir ce scénario. Notre journaliste a recueilli ses déclarations au long d’un match passionnant remporté 3-2 par les Françaises. Lors de la présentation de l’Open GDF Suez il y quinze jours, Mauresmo avait déjà cité cette joueuse qu’elle avait supervisée en Australie, à Melbourne. « Le danger peut venir d’elle », avait-elle souligné. La capitaine de l’équipe de France avait vu juste et il ne fait aucun doute, aujourd’hui, que Bencic ne restera pas longtemps 139e mondiale. Les Françaises ont cependant surmonté cette difficulté et montrer un réel caractère pour l’emporter à l’issue des 5 matches et malgré quelques soucis de santé. Nous avons suivi, pendant ces deux jours, la capitaine et ses déclarations. Instructif. Amélie Mauresmo à l'issue de la rencontre : «Les premières sensations sont à la fois l'émotion et le soulagement. Le week-end a été très long. Je savais que la journée du dimanche allait être longue, et on ne s'est pas trompées sur le coup-là ! Après la journée d'hier (pour samdi), je me doutais bien que l'on pouvait se diriger vers un double décisif. Le déroulement était assez clair dans ma tête. Alors, je ne sais pas si j'ai fait les bons choix, mais on a gagné : et le résultat donne toujours raison. L’état d’esprit des joueuses : « Toutes ont été dans le truc. Aujourd'hui (pour dimanche), j'ai poussé Alizé (Cornet), parce que ce n'était pas facile pour elle de revenir en simple. Elle est allée assez loin chercher les ressources pour gagner, en ne jouant pas forcément très bien. C'était compliqué après le match de Bencic, beaucoup trop forte pour Virginie (Razzano). Quant à Kristina (Mladenovic), elle savait qu'elle rentrerait sur ce double décisif. Donc, avec une Alizé qui avait retrouvé de l'énergie et une Kristina qui a fait parler son niveau, la niaque et aussi l'habitude de jouer dans de grands tournois, tout cela a influé : ce sont aujourd'hui les deux piliers du double, même si Caroline Garcia et Alizé Cornet constituent une association intéressante, en tous les cas dans les tournois qu'elles ont joués. On a quand même vu Bencic devenir un peu plus fébrile, ce qui n'a pas été le cas en simple. Le Capitanat en Fed Cup : pas une sinécure : « Plus qu'on ne le pense ! Il s'agit de gérer un groupe alors que l'on sort d'une carrière individuelle où l'on n'a eu qu'à s'occuper de soi. Il faut donc s’occuper d’un collectif, gérer un staff, faire cohabiter un groupe de joueuses en faisant en sorte qu'il y ait un esprit d'équipe. On est sur le court et en même temps, on pense aussi à celle qui est dans le vestiaire; on quitte le simple pour se projeter dans le double décisif; on essaie d'envisager les possibilités sur le week-end… Là, pour le coup, la difficulté était que trois joueuses sur quatre étaient malades. Donc, le matin, il fallait faire l’état des lieux. Il y en a une qui vous dit ‘Cela va un peu moins bien qu'hier, mais ça va quand même’. Bon, ok, mais on n'est pas dans leur corps. Et là, c'était particulièrement compliqué ! Bencic, une sacrée surprise : « Elle a littéralement survolé les simples ! Elle eu une présence et un niveau incroyables : même en double, où elle était la plus faible des quatre. Je leurs disais ‘cartonnez-la, elle va plier !’. Elle n'a pas plié tant que cela. Elle a été un peu en-dessous, mais franchement, les filles ont été costauds. Et maintenant : Russie, Slovaquie, ou État-Unis : « Il est trop tôt pour savoir contre qui nous tomberons. Et nous ne savons pas quelles joueuses joueront. Pareil pour les États-Unis. On verra sur le moment : quand on avait dit la Suisse, on avait pensé que ce n’était pas mal, mais il y a eu Bencic qui a explosé en Australie et qui vient de faire un gros week-end. Donc j'ai compris qu'il ne fallait pas trop se projeter. On avisera sur le moment. » Propos recueillis par P.M. Les Cinq matches : Virgine Razzano - Stefanie Voegele : 6-2, 6-1 Alizé Cornet - Belinda Bencic : 5-7, 4-6 Alizé Cornet - Timea Bacsinszky : 6-2, 7-6 (4) Virginie Razzano - Belinda Bencic: 1-6, 1-6 Cornet/Maldenovic - Bencic/ Bacsinszky : 7- 5, 6-4.

ACTUALITES

Tennis

FRANCE-SUISSE: 3-2 MAIS QUEL SUSPENSE !

Propos recueillis par Pascale Marcaggi / Photo: Sportiva-infos

La France a eu chaud ce week-end à Coubertin ! Une jeune suissesse, Belinda Bencic (16 ans), qui avait déjà montré ses qualités au dernier open australien, a failli gâter la fête tricolore en remportant ses deux simples. Mais le double Cornet/Mladenovic a rétabli la situation lors du dernier match. Amélie Mauresmo en capitaine avisée avait vu venir ce scénario. Notre journaliste a recueilli ses déclarations au long d’un match passionnant remporté 3-2 par les Françaises.

Lors de la présentation de l’Open GDF Suez il y quinze jours, Mauresmo avait déjà cité cette joueuse qu’elle avait supervisée en Australie, à Melbourne. « Le danger peut venir d’elle », avait-elle souligné. La capitaine de l’équipe de France avait vu juste et il ne fait aucun doute, aujourd’hui, que Bencic ne restera pas (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. BIARRITZ : MIHAELA BUZARNESCU, LE JACKPOT !

  2. LARSSON SOUVERAINE À CONTREXÉVILLE

  3. À DENAIN LES JAPONAISES PERFORMENT ET LINA GJORCHESKA AUSSI

  4. PATTY SCHNYDER, RETOUR GAGNANT SUR LA TERRE PÉRIGOURDINE

  5. MONTPELLIER : LES JAPONAISES SE FONT LE DOUBLE !

  6. JASMINE PAOLINI, ECLOSION D’UN NOUVEAU TALENT ?

  7. CAROLINE GARCIA, LE PLAISIR MALGRÉ LA DÉFAITE

  8. 2E TOUR: QUI DANS LE SILLAGE DE MLADENOVIC ?

  9. BYUYKAKCAY, LA VALEUR MONTANTE DU TENNIS TURC

  10. UN TIRAGE AU SORT CHIC ET CHOC !

  11. RICHEL HOGENKAMP, LAUREATE TRÈS SOLIDE DU TOURNOI DE ST GAUDENS

  12. VICTOIRE BRESILIENNE SUR LA TERRE BATTUE DE CAGNES

  13. ROLAND-GARROS : L'ÉDITION 2017 SUR ORBITE !

  14. Après Amiens, Audrey Albié récidive à Dijon

  15. EKATERINA ALEXANDROVA REMPORTE LE TOURNOI DE CROISSY-BEAUBOURG

  16. MARINE PARTAUD S'IMPOSE AU HAVRE

  17. PRISCILLA HEISE FINALISTE PROMETTEUSE À GONESSE

  18. GRANDE PREMIÈRE POUR MALLAURIE NOËL

  19. KONTAVEIT REMPORTE AVEC LA MANIÈRE LE TOURNOI D’ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON

  20. CAROLINE GARCIA NE DOUBLE PAS LA MISE À LIMOGES

  21. À POITIERS, OCÉANE DODIN RÉCIDIVE

  22. RICHEL HOGENKAMP EN PATRONNE À CLERMONT

  23. MARYNA ZANEVSKA RÈGNE À NOUVEAU SUR SAINT-MALO

  24. REBECCA SRAMKOVA, LA GAGNE; MARTINA TREVISAN, LA SURPRISE

  25. PAULINE PARMENTIER DOMINATRICE A CONTREXEVILLE

  26. PODOROSKA REMPORTE LE TOURNOI DE LA PORTE DU HAINAUT

  27. JIL TEICHMANN : ET MAINTENANT PÉRIGUEUX !

  28. TEICHMANN, REINE DE MONTPELLIER

  29. DANKA KOVINIC REMPORTE L’OPEN DE MARSEILLE

  30. OPEN DE ST GAUDENS : IRINA KHROMACHEVA EN PATRONNE

  31. ENGIE OPEN DE CAGNES-SUR-MER: LE TOURNOI QUI MONTE

  32. IVANA JOROVIC CRÉE LA SENSATION À CROISSY-BEAUBOURG

  33. FRANCE, LE NOUVEL ELDORADO DES TOURNOIS

  34. TREMBLEMENT DE TERRE POUR LES FRANÇAISES ?

  35. ALSACE, TERRE FERME

  36. QUI SUR LA TERRE BATTUE STRASBOURGEOISE ?

  37. MONICA PUIG, RETOUR SUR TERRE

  38. MARION BARTOLI : «JE ME SUIS LANCÉE DANS UNE NOUVELLE VIE QUI ME PLAIT»

  39. PARMENTIER : LA COOL ÉLIMINATION

  40. À BIENTÔT, KRISTINA !

  41. PAR ICI LA SORTIE !

  42. STRASBOURG : À L’EST DU RE-NOUVEAU !

  43. L’ALIZÉ VA À NOUVEAU SOUFFLER SUR STRASBOURG

  44. STRASBOURG, AU CARREFOUR DU RENOUVEAU…

  45. LONGINES SOIGNE LES JEUNES POUSSES

  46. STRASBOURG JOUE LA CARTE VERTE

  47. GDF-SUEZ LAISSE TOMBER LE TENNIS!

  48. DEBOUT LES DAMNÉES DE LA TERRE...

  49. VIRGINIE RAZZANO: «JE SUIS PRÊTE POUR ROLAND GARROS»

  50. ROLAND-GARROS: SÉVERINE BELTRAME, CLAP DE FIN

  51. LA JOUEUSE DE DEMAIN SERA... PASSIONNANTE

  52. SARAH EN SON JARDIN

  53. BARTOLI, L’IMPOSSIBLE DÉCRYPTAGE

  54. RAZZANOTHÉRAPIE

Facebook Twitter