SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2012-04-21 00:00:00
    • BRATISLAVA (2/3) FLESSEL SE QUALIFIE POUR LES JO !
    • Escrime
    • voir
    • Laura Flessel-Colovic a obtenu, de haute lutte, son billet pour Londres. En disposant de Emma Samuelsson en demi-finale du tournoi de rattrapage de la zone Europe elle représentera l’épée française aux JO. Déroulement d’une journée particulière. 15h10. Laura Flessel arrive au Zimny Stadion. Elle vient à pied du Hilton, tout proche, où toutes les compétitrices et leurs délégations sont basés. L’air tranquille, enfermée dans la musique de son baladeur, elle ne jette pas un regard à la presse qui attend la Guêpe. Elle rentre dans la patinoire et file au fond du Hall B. Sur son passage, les autre épéistes jettent un regard étonnées ou surpris : la française est la seule à être suivi de caméras et d’appareils photos. Emma Samuelsson s’en moque cependant. La grecque Sidiropoulou aussi qui se fait masser les trapèzes tandis que la lituanienne Merclay prend un sourire plutôt narquois devant ce déploiement plutôt incongru. Sous les drapeaux le clan français installe son camp de base. Flessel attaque aussitôt des mouvements de décontraction et d’échauffement. 15h30 ; La compétition commence. Trois poules de 7 tireuses. Laura Flessel a rejoint une chaise. Serviette violette sur les genoux, elle récupère. Toujours en musique. Indifférente au monde qui s’agite. Aux autres épéistes qui construisent aussi leur chemin vers Londres. Car pendant ce temps la luxembourgeoise Lis Fautsch bat 5-3 la serbe Smiljka Rodic tandis que Emma Samuelsson, vainqueur à St Maur, affronte la grecque Niki-Katerina Sidiropoulou. Stéphane Riboud, observe alors que Flessel reprend d’autres mouvements. De petites courses cette fois assorties de pas chassés. Sur la piste bleue c’est l’espagnole Berta Pena qui défait la redoutable estonienne Erika Kirpu. 15h55. Laura Flessel a tombé le haut du survet. Epée en main, la gauchère poursuit son échauffement. Seule, enchaînant les mouvements et les simulacres d’attaque. Stéphane Riboud s’approche et commence à la coacher. La tension est réelle dans le camp français mais Riboud, entre autres, met un point d’honneur à maîtriser. En arrivant dans ce lieu magnifiquement dédié au hockey sur glace il a cherché comment était organisé l’espace. Un peu au hasard verra-t-il très vite avant de laisser tomber un « C’est un peu à la bonne franquette. Mais il se joue des choses énormes ici L’organisation, pour tout dire, est nickel. Mais uniquement techniquement. Pas d’espace presse. Pas de documents. Pas de public non plus. Et finalement pas de facilités pour les athlètes. En France sur des enjeux moindres, c’est quand même plus carré commentera-t-il encore. 16h10. Riboud entre vraiment en scène et donne la réplique, épée en main, à Flessel. Pendant ce temps Samuelsson continue de survoler sa poule et aligne les victoires. La numéro 21 mondiale, vainqueur de Flessel en demies à St Maur, est l’une des prétendantes pour prendre un des billets mis en jeu ici. Ensuite, on trouve, selon le ranking mondial, Kirpu (27ème), Tol (45ème), Lawrence (48ème ) ou encore Baranikova (66ème). Au-delà on bascule sur la 118ème et jusqu’à la 612ème. La voie pour Flessel est loin d’être un parcours semé d’embûches … 16h28. Riboud dit « Mets de l’élasticité… ».Le clan français monte en puissance. Eric Srecki se joint au staff qui entoure Flessel. Les poules de 7 rendent leur verdict et laisse place à un dernier match d’appui entre Caroline Piasecka et Dagmar Baranikova qui se déroule dans l’indifférence. La première, la norvégienne, gagne le droit d’entrer en 1/8ème de finale. Laura Flessel est arrivée il y a maintenant une heure et demie dans l’antre du hockey slovaque et son entrée en lice est maintenant proche. 18h10. Le 1/8ème de fianle débute et très vite Laura Flessel fait le break. Pas forcément avec sa meilleure escrime mais la turque Gokce Gunac, 230ème mondiale, tête de série numéro 17 ici, accuse un 9-3 qui laisse peu de place au suspens. Ce huitième de finale, rapidement expédié, se termine sur un 15-8 logique. Il reste à cet maintenant deux rencontres à Flessel pour aller à Londres. Mais le tableau s’est obscurci. En ¼ c’est Erika Kirpu qui lui est opposée. Une jeune estonienne, classée 27ème mondiale... 18h40. C’est Laura Flessel qui se présente la première sur la piste rouge pour ce quart de tous les dangers. Kirpu, (est-ce tactique ?) arrive après en prenant son temps. Eric Srecki préfère rester loin. Stéphane Riboud s’installe sur sa chaise .Les deux tireuses sont en place quand un officiel arrive et interrompt le premier assaut qui se préparait. Il faut changer de piste pour la télévision installée sur l’espace jaune, à quelques mètres…Quand des impératifs extra-sportifs interfèrent sur la dramaturgie d’un affrontement. Pour y contribuer aussi… Un classique. Mais sur la piste jaune le match ne démarre toujours pas. C’est Riboud et Flessel qui interviennent. Le soleil couchant, s’infiltre par une fenêtre, dans l’axe de la française…5 minutes de nouvelle attente avant que le ¼ ne débute. Flessel marque les deux premiers points. Riboud lui lance un « Sobre de la main, Laura. Sobre de la main sur le premier temps !. Le combat mental entre la française et l’estonienne ira au bout de l’angoisse. Un 15-14 final que Flessel est allée chercher on ne sait où devant une tireuse qui l’avait battue à Budapest…Comme un compte qu’il fallait régler. 19h30. C’est Samuelsson qui se présente maintenant sur le chemin de Flessel. Une cliente qui a déjà fait 5ème aux JO de Pékin et qui, surtout peut-être, a battu Flessel il y a un mois à St Maur lors de la dernière étape de Coupe du monde par équipes. Bizarrement la suédoise n’existera pas, victime d’un jeu enflammé de Flessel. Pense à tes jambes lance Riboud. Mais Flessel est déjà partie loin : 11-5 puis 15-5. Le camp français exulte. Flessel ne sait plus quoi faire. Elle lâche un long cri. Se réfugie au fond de la patinoire. Se plonge sans sa serviette violette. Dans trois mois elle sera à Londres. Pour des Jeux Olympiques. Ses cinquièmes. Prochain Article : Toutes les réactions, et celle de Laura Flessel avant tout, après l’exploit de Bratislava. Un troisième volet à lire sur Sportiva-infos dimanche 22.

ACTUALITES

Escrime

BRATISLAVA (2/3) FLESSEL SE QUALIFIE POUR LES JO !

De nos envoyés spéciaux à Bratislava / Texte: Jacques Cortie / Photo: Cédric Poulmaire

Laura Flessel-Colovic a obtenu, de haute lutte, son billet pour Londres. En disposant de Emma Samuelsson en demi-finale du tournoi de rattrapage de la zone Europe elle représentera l’épée française aux JO. Déroulement d’une journée particulière.

15h10. Laura Flessel arrive au Zimny Stadion. Elle vient à pied du Hilton, tout proche, où toutes les compétitrices et leurs délégations sont basés. L’air tranquille, enfermée dans la musique de son baladeur, elle ne jette pas un regard à la presse qui attend la Guêpe. Elle rentre dans la patinoire et file au fond du Hall B. Sur son passage, les autre épéistes jettent un regard étonnées ou surpris : la française est la seule à être suivi de caméras et d’appareils photos. Emma Samuelsson s’en moque cependant. La grecque Sidiropoulou aussi qui se (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter