SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-03-31 00:00:00
    • ENQUÊTE SPORTIVA 2014: 15,5% DE SPORT FÉMININ À LA TÉLÉ
    • Médias
    • voir
    • Pour la deuxième année consécutive, Sportiva-infos a disséqué les six derniers mois des grilles de programmes sportifs retransmis en direct au cœur du paysage audiovisuel français. Il en ressort un chiffre exclusif. Le sport féminin représente une part de 15,5%, une hausse conséquente de plus de 4 points par rapport à notre baromètre 2012-2013. Quelles explications à cette hausse ? Quelles leçons ? Près de 10 000 heures de sport à la télévision. Entre le 1er octobre 2013, et le 31 mars 2014 (1), voilà ce que la rédaction de Sportiva-infos a observé jusqu'à plus soif pour faire émerger la deuxième édition de son enquête exceptionnelle sur le sport féminin à la télévision. Cette analyse de la programmation proposée par les chaînes françaises repose sur l'annonce a priori plutôt que la mesure constatée, télécommande et chronomètre en main. Entre les pages de publicité, le blabla en studio hors prise d'antenne, les improbables prolongations et autres scénarios interminables propres au sport, il est plus judicieux et plus pertinent d'observer les grilles. Effet d'annonce oblige. Ainsi, sur la période de six mois prise en compte, Sportiva-infos est en mesure de constater une hausse non négligeable par rapport à son étude 2012-2013. 15,5%, tel est en effet le chiffre phare de cette étude, en hausse de plus de quatre points par rapport à l'année dernière, lorsque nous révélions la statistique de 11% de sport féminin retransmis en direct à la télévision. Toujours plus de tennis Cette augmentation sensible s'explique naturellement par l'arrivée en février 2013 d'une nouvelle chaîne thématique à accès payant, appartenant au groupe 'Ma Chaîne Sport', à savoir MCS Tennis. Le groupe en question ayant obtenu les droits d'une majorité des tournois de la WTA, il en retransmet régulièrement, semaine après semaine, plusieurs dizaines d'heures. Auparavant propriété d'Eurosport, le tennis féminin bénéficiait d'une grille télévisée plus étroite au milieu des nombreuses disciplines diffusées par le canal du groupe TF1. C'est pourquoi en arrivant sur MCS et sa petite dernière MCS Tennis, la balle jaune a pu bénéficier d'une couverture bien plus large ces derniers mois. Au-delà du tennis, l'on constate assez peu d'évolutions dans les habitudes de programmations des dizaines chaînes du PAF. Les bons et mauvais élèves sont à peu près les mêmes. Les disciplines plus ou moins heureuses sont les mêmes. Le football et les sports individuels se portent bien Sur Eurosport, France Télévisions, et dans une moindre mesure sur D8, qui détient les droits de l'équipe de France, le football trouve année après année une place toujours plus confortable dans les grilles TV. Ce malgré la raréfaction des matchs des Bleues, à peu d'enjeux sportifs, snobés par le détenteur des droits, et le parcours stoppé prématurément de l'OL et du PSG en Ligue des champions durant la période observée. Plus encore, toujours sur Eurosport, emblématique canal du sport féminin quand MCS remporte le classement en terme de volume horaire, les sports individuels se démarquent par une quasi parité. C'est notamment le cas des disciplines hivernales, comme le biathlon, le ski alpin ou bien le ski de fond. Jeux olympiques et Jeux paralympiques exclus de notre enquête, afin d'esquiver le trompe-l'œil d'un événement présent uniquement tous les 4 ans, ces sports bénéficient couverture presque exhaustive, sans différence de genre. C'est le cas également en athlétisme et en natation, sports phares retransmis conjointement par France Télévisions et Eurosport. Cyclisme, basket et rugby en bout de chaîne D'une année à l'autre, le constat est le même. Le chiffre difficile à expliquer. Entre octobre 2013 et mars 2014, il n'y a pas eu une seule seconde de cyclisme sur route féminin retransmis à la télévision. Certes, la période prise en compte n'est pas la plus propice aux joutes de la petite reine. Mais le bilan est rigoureusement similaire les six autres mois de l'année. Et ce depuis plusieurs années. Devant, mais toujours dans les bas fonds d'un classement par discipline où apparaissent des sports moins pratiqués et moins médiatisés, le rugby et le basket font tache. Deux matchs d'ovalie retransmis en six mois, une demi-douzaine de basket. A chaque, moins de 1% du total presque exclusivement par des rencontres masculines. Ces deux sports collectifs, parmi les plus enracinés dans le patrimoine du sport français, sont boudés par les chaînes qu'elles soient gratuites ou payantes. Pour du sport féminin, il faut payer ! A bien y regarder, TF1, Canal+ et M6 n'ont pas consacré une seule seconde au sport féminin en direct lors des six mois pris en compte. Hormis quelques événements mixtes (athlétisme, natation) et des matchs de football ou de rugby, France Télévisions fait à peine mieux. A dire vrai, le sport féminin, à l'image du sport dans sa globalité, exige du téléspectateur une démarche payante. Le tennis et le volley sur le groupe MCS, le football sur Eurosport, le handball sur beIN Sports et Sport+, les sports d'hiver sur Eurosport, etc. A chaque discipline sont canal de prédilection. Et à chaque fois, un abonnement plus ou moins onéreux. C'est la réalité du sport féminin, pas différente du sport masculin. 15,5%, et alors ? L'augmentation de quatre points et demi en un an de la part du sport féminin à la télévision exige une conclusion. Le sport féminin n'est pas sous-médiatisé dans la petite lucarne. Bien au contraire, si l'on exclut de l'analyse les quelque 60% de football masculin. Le ballon rond vampirise la plupart des grilles de chaînes à thématique sportive, de beIN Sports à Eurosport en passant par celles du groupe Canal+ ou MCS. Derrière, même si des sports phares sont étrangement absents (rugby, cyclisme, basket), l'offre apparaît déjà conséquente, malgré le peu d'histoire de certaines disciplines, comme le foot notamment, en développement permanent depuis les exploits sportifs des Bleues sur la scène internationale. Ce chiffre de 15,5% n'est aucunement influencé par la promotion soudaine et ponctuelle du sport féminin, notamment à l'occasion des 24 heures qui lui ont été consacrées le 1er février. À cette occasion, les acteurs de l'opération n'ont eu cesse de reprendre pour leur argumentaire le chiffre de 7% de sport féminin à la télévision. Une vaste supercherie au regard du peu de crédit à accorder à la statistique produite par les spécialistes, a priori rodés à l'exercice, du Conseil supérieur de l'audiovisuel. À son origine, une étude faite vite fait, sur quinze jours, à l'automne 2012. L'espace observé est ridiculement court. Il ne permet pas de constater la réalité du sport féminin télévisé. Sur quinze jours, il est possible de dire tout et son contraire suivant les périodes de l'année, plus ou moins propices au sport féminin. 7%, un chiffre caduc, peu pertinent, dont Sportiva-infos démontre l'inutilité. D'ailleurs, contacté afin que Christine Kelly, qui a pris à bras le corps le sujet du sport féminin dans les médias, commente notre étuDe, le CSA n'a tout bonnement pas donné suite à nos demandes et relances d'interview... Ch.L. (1)Pour réaliser cette enquête, nous avons pris le parti de ne retenir que les retransmissions en direct d'événements sportifs sur des chaînes à couverture nationale. Ceci exclut de fait les chaînes locales et les retransmissions, mêmes inédites, en différé. Concernant les données chiffrées, le critère de sélection qui prévaut dans notre enquête est la démarche a priori. Ce sont donc les grilles de programmes communiquées par les chaînes qui ont permis la compilation des chiffres dressés ci-dessus, et non un éventuel minutage en temps réel (ou a posteriori) susceptible de masquer la démarche d'une chaîne ; démarche qui prime dans les chiffres que nous mettons en avant.

ACTUALITES

Médias

ENQUÊTE SPORTIVA 2014: 15,5% DE SPORT FÉMININ À LA TÉLÉ

Christophe Lemaire. Photo/Montage : Sportiva-infos.

Pour la deuxième année consécutive, Sportiva-infos a disséqué les six derniers mois des grilles de programmes sportifs retransmis en direct au cœur du paysage audiovisuel français. Il en ressort un chiffre exclusif. Le sport féminin représente une part de 15,5%, une hausse conséquente de plus de 4 points par rapport à notre baromètre 2012-2013. Quelles explications à cette hausse ? Quelles leçons ?

Près de 10 000 heures de sport à la télévision. Entre le 1er octobre 2013, et le 31 mars 2014 (1), voilà ce que la rédaction de Sportiva-infos a observé jusqu'à plus soif pour faire émerger la deuxième édition de son enquête exceptionnelle sur le sport féminin à la télévision. Cette analyse de la programmation proposée par les chaînes françaises repose sur l'annonce a priori plutôt que la mesure (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. MÉDIA : AGRÉMENT CPPAP RENOUVELÉ POUR SPORTIVA-INFOS

  2. LES PLUS IMPORTANTES ARCHIVES MONDIALES DU SPORT FÉMININ !

  3. AUX ORIGINES DE LA MÉDIATISATION DU RUGBY

  4. LE MENSUEL DU SPORT n°6 : ALLISON PINEAU EN COUV' ET TOUTE L’ACTU SPORTIVE

  5. LE MENSUEL DU SPORT n°6 : ALLISON PINEAU EN COUV'

  6. LE MENSUEL DU SPORT n°6 : DU SPORT EN COUV' ET À L'INTÉRIEUR

  7. DU SPORT EN COUV' ET À L'INTÉRIEUR !

  8. LE MENSUEL DU SPORT: N°6, LE POINT CULMINANT !

  9. LE MENSUEL DU SPORT N°5: AU COEUR DE LA MACHINE A GAGNER DE L'OL...

  10. Le Mensuel du Sport n°5 de mai est paru

  11. LE MENSUEL DU SPORT N°4 : VARIÉTÉ ET DENSITÉ

  12. LE MENSUEL DU SPORT n°2 : ENCORE PLUS BEAU, TOUJOURS PLUS SPORT !

  13. LE MENSUEL DU SPORT EST EN VENTE !

  14. LA UNE DE L’ÉQUIPE DISSÉQUÉE SUR UNE ANNÉE PAR SPORTIVA

  15. CSA ET SPORT FÉMININ (2/2): FAITS ET ANALYSES par SPORTIVA

  16. CSA ET SPORT FEMININ (1/2): ENTRETIEN AVEC NATHALIE SONNAC

  17. SEMAINE SPÉCIALE | AVEC SPORTIVA-INFOS, LES SPORTIVES ONT TOUJOURS LA PAROLE !

  18. SEMAINE SPÉCIALE | FOCUS SUR LES NOUVELLES PRATIQUES ET LES SPORTS CONFIDENTIELS...

  19. SEMAINE SPÉCIALE | FOCUS SUR LES RÉVÉLATIONS ET LES INFOS EXCLUSIVES

  20. SEMAINE SPÉCIALE | FOCUS SUR NOTRE SUIVI DES SPORTS CO

  21. SEMAINE SPÉCIALE | MÉDIAS ET COMMUNICATION SCANNÉS PAR SPORTIVA

  22. LA MÉDIATISATION DU SPORT FÉMININ C’EST ICI !

  23. PLUS DE 19 % DE SPORT FÉMININ À LA TÉLÉ

  24. QUELLES AUDIENCES POUR LE SPORT FÉMININ À LA TÉLÉ ?

  25. SPORT FÉMININ ET TV : LA LISTE QUI N'EST PAS MODIFIÉE

  26. SPORT FÉMININ ET TV : QUI VEUT DU MILLION D'EUROS ?

  27. SPORT FÉMININ ET TV : PETITS ARRANGEMENTS ENTRE AMI-E-S

  28. LANCEMENT DE SPORTIVA-LATINA

  29. DOSSIER : EUROPE ET MEDIATISATION DU SPORT FEMININ (3/3)

  30. DOSSIER : ÉCLAIRAGES SUR UN PURE PLAYER DU SPORT FÉMININ (2/3)

  31. DOSSIER: INTERNET A LA POINTE DU SPORT FEMININ (1/3)

  32. DOSSIER TV (3/3) : L'ŒIL EXPERT DE VINCENT ROUSSELET-BLANC

  33. DOSSIER TV (2/3) : LE SPORT FÉMININ, PROGRAMME COURT

  34. DOSSIER TV (1/3) : L'ÉQUIPE 21, LA DIVERSITÉ, QUELLE DIVERSITÉ ?

  35. DESPORTS: TRAITEMENT CHIC DU SPORT

  36. MCS MONTE AU FILET

  37. TV8 MONT-BLANC: LES PARALYMPIQUES EN PLEINE LUMIÈRE

  38. SPORTIVA-INFOS : MÉDIATISATION RÉUSSIE DU SPORT FÉMININ

  39. « TRACE SPORTS » PISTE LES CHAMPIONNES

Facebook Twitter