SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-04-11 00:00:00
    • LONGINES SOIGNE LES JEUNES POUSSES
    • Tennis
    • voir
    • Samedi 5 avril Roland-Garros a bruissé compétitions et émotions. Ce n’était pas encore le grand tournoi, mais les très jeunes filles participant à l’opération Longines ont vécu une journée sportive inoubliable dans le cadre d’une opération déjà organisée pour les garçons. Sportiva-infos a suivi pour vous cette nouvelle édition du 'Longines Future Tennis Aces Roland-Garros'. Rencontres avec de (peut-être) futures grandes. Pendant la quinzaine de Roland-Garros, seize fillettes, nées en 2001 (moins de 13 ans au 31 mai 2014) de 16 pays différents joueront dans les conditions du Grand Chelem : tableau international par tirage au sort, mais aussi ramasseurs de balles, glaciaire sur le court... et occasion unique pour les deux finalistes, de jouer avec une tête de série. À Roland-Garros, l'heure était, ce 5 avril, «Longines» grâce à un partenariat de longue date entre l'horloger suisse et la Fédération Française de Tennis, et, désormais, avec l'opération Tennis dans la Ville. Cette cinquième édition du Longines Future Tennis Aces Roland-Garros était donc féminine : chacun son tour puisque l'an dernier ce sont les garçons qui étaient conviés. Le nom de la jeune joueuse française en lice est désormais connu. Leïla Bedoui a, en effet, remporté les qualifications qui ont opposé, samedi 5 avril, les cinq meilleurs joueuses françaises de moins de 13 ans de leur catégorie : toutes classée 4-6, à l'exception de Mylène Halemaï, classée 3-6. Leïla Bedoui a successivement éliminé, au premier tour la lyonnaise Rania Aziz par un tie-break gagnant 6-2, 4-6,10-4, puis Mylène Halemaï 6-3, 6-4, et enfin Marine Seuris 6-4, 6-3. Mylène Halemaï avait, lors de son premier match, éliminé la fougueuse Marine Seuris, de Marcq-en-Bareul. En dépit de la fatigue que représente le fait de jouer trois matches en une journée, la jeune joueuse de Boulogne- Billancourt a tenu le choc et a montré du plaisir à jouer. Objectif: tennis-plaisir Car, tel a été maître-mot de cette journée, qui s'est déroulée sur les courts situés sous le n°1 de Roland-Garros... et sous le soleil radieux du carrefour des Mousquetaires pour le pique-nique sandwiches-au poulet et tartes aux fruits de midi. Sans oublier la visite du central : «C'est là que tu joueras, quand tu seras grande! ». Si les fillettes étaient là pour gagner, elles ont vite digéré la déception d’avoir perdu. Kristine Theys, la petite franco-norvégienne d'Aix-en-Provence, et la lyonnaise Rania Aziz s'en sont données à cœur joie, telles des amies de toujours, dans les allées du stade de la Porte d'Auteuil. Haute comme trois pommes, Kristine connaissait les lieux pour y avoir déjà évolué en championnats de France, et gagné deux fois en équipe. «J'ai appris à jouer trois ans après elle », s'amuse son père, «mais je ne la pousse surtout à rien ». Le tennis plaisir, découvert grâce à leur voisin à Aix, et l'esprit de famille avant toute chose ! La théorie de l'âge charnière Même gabarit et même spontanéité de Rania, venue avec son coach. Repérée à l'âge de sept ans, la petite joueuse de dur et son revers à deux mains, a entièrement son âge sur le court : « à 12 ans, on est dans l'intuitif, avec des sautes d'attention », reconnaît parfaitement son coach, «mais au même âge, les filles progressent beaucoup plus vite que les garçons. Elles grimpent vite dans le classement. Un garçon est 15-1 quand elles sont déjà 4-6». Comme une grande, Marine demande instamment à l'arbitre de descendre de sa chaise pour vérifier la trace d'une balle, mais quelques instants plus tard « d'aller aux toilettes, s'il vous plaît monsieur ». Les arbitres de la Ligue de Paris arbitrent « tous les âges, de 12 à 70 ans. «Douze ans, c'est vraiment un âge charnière », souligne le père de Kristine, «la mienne joue avec des fillettes plus grandes qu'elles ». Mylène est déjà dans la peau d'une future Serena Williams, son modèle. Son rêve, «gagner l'Open d'Australie, mon pays d'origine», et Roland-Garros, où elle n'est « jamais venue en spectatrice, seulement pour jouer, une petite dizaine de fois... ». Si Papa-maman tiennent une salle de sport à Narbonne, jamais son père n'a touché une raquette. Pas des bêtes de compétition Sourire de Mylène après avoir perdu. Papa veille à ce que le tennis ne tourne pas au drame: « en Australie, la compétition ne commence qu'à l'âge de 12 ans, et je trouve cela très bien». Si Mylène appartient au Programme Avenir National, son équilibre passe d'abord. De même pour les autres fillettes : sitôt la balle dans le filet, la paire des yeux cherche volontiers le réconfort parental. Là est l'autre apprentissage : «serre la main à l'arbitre ! », «fais la bise à ta copine », « vous êtes là pour vous amuser ». Quand Mylène et Kristin avaient papa, et Rania son coach, Leïla, venue en voisine depuis Boulogne Billancourt, a eu droit à ses deux parents. « Fière de ma fille? Je veux que le sport soit une source d'équilibre ». Pas de « bêtes de compétition» à tout prix. Coups très frappés et revers à deux mains, une préférence pour « tourner autour de la balle pour jouer croisé en coup droit » pour Leïla, toutes ont le rêve de devenir professionnelles. Mais «bien dans leurs baskets » de 12 ans : «tu crois que je peux prendre un Twikcs ?» L'art de se poser les questions essentielles : la barre de chocolat et, cerise sur le gâteau de la part de Longines, des bananes made in commerce équitable. Respect, fairplay et tolérance : créé à l'initiative de Stefi Graf et d'André Agassi, le tournoi Longines soutient l'enfance par le sport et le respect de ses valeurs. Du reste, le tournoi ne donne pas de point au classement. Mais il « booste », comme Léa Romain, quart de finaliste 2012, devenue championne de France 2013 de sa catégorie. À Roland-Garros : P.M.

ACTUALITES

Tennis

LONGINES SOIGNE LES JEUNES POUSSES

Pascale Marcaggi à Roland-Garros

Samedi 5 avril Roland-Garros a bruissé compétitions et émotions. Ce n’était pas encore le grand tournoi, mais les très jeunes filles participant à l’opération Longines ont vécu une journée sportive inoubliable dans le cadre d’une opération déjà organisée pour les garçons. Sportiva-infos a suivi pour vous cette nouvelle édition du 'Longines Future Tennis Aces Roland-Garros'. Rencontres avec de (peut-être) futures grandes.

Pendant la quinzaine de Roland-Garros, seize fillettes, nées en 2001 (moins de 13 ans au 31 mai 2014) de 16 pays différents joueront dans les conditions du Grand Chelem : tableau international par tirage au sort, mais aussi ramasseurs de balles, glaciaire sur le court... et occasion unique pour les deux finalistes, de jouer avec une tête de série. À Roland-Garros, l'heure (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. BIARRITZ : MIHAELA BUZARNESCU, LE JACKPOT !

  2. LARSSON SOUVERAINE À CONTREXÉVILLE

  3. À DENAIN LES JAPONAISES PERFORMENT ET LINA GJORCHESKA AUSSI

  4. PATTY SCHNYDER, RETOUR GAGNANT SUR LA TERRE PÉRIGOURDINE

  5. MONTPELLIER : LES JAPONAISES SE FONT LE DOUBLE !

  6. JASMINE PAOLINI, ECLOSION D’UN NOUVEAU TALENT ?

  7. CAROLINE GARCIA, LE PLAISIR MALGRÉ LA DÉFAITE

  8. 2E TOUR: QUI DANS LE SILLAGE DE MLADENOVIC ?

  9. BYUYKAKCAY, LA VALEUR MONTANTE DU TENNIS TURC

  10. UN TIRAGE AU SORT CHIC ET CHOC !

  11. RICHEL HOGENKAMP, LAUREATE TRÈS SOLIDE DU TOURNOI DE ST GAUDENS

  12. VICTOIRE BRESILIENNE SUR LA TERRE BATTUE DE CAGNES

  13. ROLAND-GARROS : L'ÉDITION 2017 SUR ORBITE !

  14. Après Amiens, Audrey Albié récidive à Dijon

  15. EKATERINA ALEXANDROVA REMPORTE LE TOURNOI DE CROISSY-BEAUBOURG

  16. MARINE PARTAUD S'IMPOSE AU HAVRE

  17. PRISCILLA HEISE FINALISTE PROMETTEUSE À GONESSE

  18. GRANDE PREMIÈRE POUR MALLAURIE NOËL

  19. KONTAVEIT REMPORTE AVEC LA MANIÈRE LE TOURNOI D’ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON

  20. CAROLINE GARCIA NE DOUBLE PAS LA MISE À LIMOGES

  21. À POITIERS, OCÉANE DODIN RÉCIDIVE

  22. RICHEL HOGENKAMP EN PATRONNE À CLERMONT

  23. MARYNA ZANEVSKA RÈGNE À NOUVEAU SUR SAINT-MALO

  24. REBECCA SRAMKOVA, LA GAGNE; MARTINA TREVISAN, LA SURPRISE

  25. PAULINE PARMENTIER DOMINATRICE A CONTREXEVILLE

  26. PODOROSKA REMPORTE LE TOURNOI DE LA PORTE DU HAINAUT

  27. JIL TEICHMANN : ET MAINTENANT PÉRIGUEUX !

  28. TEICHMANN, REINE DE MONTPELLIER

  29. DANKA KOVINIC REMPORTE L’OPEN DE MARSEILLE

  30. OPEN DE ST GAUDENS : IRINA KHROMACHEVA EN PATRONNE

  31. ENGIE OPEN DE CAGNES-SUR-MER: LE TOURNOI QUI MONTE

  32. IVANA JOROVIC CRÉE LA SENSATION À CROISSY-BEAUBOURG

  33. FRANCE, LE NOUVEL ELDORADO DES TOURNOIS

  34. TREMBLEMENT DE TERRE POUR LES FRANÇAISES ?

  35. ALSACE, TERRE FERME

  36. QUI SUR LA TERRE BATTUE STRASBOURGEOISE ?

  37. MONICA PUIG, RETOUR SUR TERRE

  38. MARION BARTOLI : «JE ME SUIS LANCÉE DANS UNE NOUVELLE VIE QUI ME PLAIT»

  39. PARMENTIER : LA COOL ÉLIMINATION

  40. À BIENTÔT, KRISTINA !

  41. PAR ICI LA SORTIE !

  42. STRASBOURG : À L’EST DU RE-NOUVEAU !

  43. L’ALIZÉ VA À NOUVEAU SOUFFLER SUR STRASBOURG

  44. STRASBOURG, AU CARREFOUR DU RENOUVEAU…

  45. STRASBOURG JOUE LA CARTE VERTE

  46. FRANCE-SUISSE: 3-2 MAIS QUEL SUSPENSE !

  47. GDF-SUEZ LAISSE TOMBER LE TENNIS!

  48. DEBOUT LES DAMNÉES DE LA TERRE...

  49. VIRGINIE RAZZANO: «JE SUIS PRÊTE POUR ROLAND GARROS»

  50. ROLAND-GARROS: SÉVERINE BELTRAME, CLAP DE FIN

  51. LA JOUEUSE DE DEMAIN SERA... PASSIONNANTE

  52. SARAH EN SON JARDIN

  53. BARTOLI, L’IMPOSSIBLE DÉCRYPTAGE

  54. RAZZANOTHÉRAPIE

Facebook Twitter