SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-05-21 00:00:00
    • STRASBOURG : À L’EST DU RE-NOUVEAU !
    • Tennis
    • voir
    • Elles pensent bien sûr à Roland-Garros mais elles ont une affection et une motivation particulières pour les Internationaux de Strasbourg : les joueuses y trouvent une ambiance et des arguments solides pour en faire, année après année, l’un des tournois fétiches de leur saison. Explications avec Cornet, Stephens, Petkovic, ou encore Göerges rencontrées par Sportiva, partenaire-média des IS. Article de 4 678 signes. Accessible aux seul-e-s abonné-e-s. Voir les tarifs et les procédures d’abonnement sur l'espace dédié d’accès libre. Aux Internationaux de tennis de Strasbourg (IS) qui ont lieu jusqu’à dimanche, il ne faut pas confondre le sifflement des balles et le doux feulement des véhicules électriques à disposition des joueuses dans ce tournoi assumé éco-responsable. Tenante du titre, Alizé Cornet a, en tout cas, apprécié l’initiative, y allant même de son selfie devant l’une des berlines allemandes. À part ça, elle n’aime pas vraiment les Italiennes. Mardi 20 mai sur le central du tennis club du Wacken, la numéro 1 française, et 21e mondiale, a été sortie par la Transalpine Camila Giorgi, 51e mondiale, en trois sets (6-4, 1-6, 6-3). Il faut dire que Giorgi s’est faite une spécialité de décapiter les numéros 1 tricolores en Alsace. À Strasbourg, l’an dernier, c’est Bartoli qui était tombée devant la joueuse des Marches au 1er tour des IS. Au moins, Hugo, jeune joueur de la Ligue d’Alsace aura-il eu le temps de jouer un remake de la bataille des sexes en « tapant » avant son match avec la Niçoise Cornet. Car dans la capitale européenne, les espoirs locaux sont mis à contribution des vedettes du circuit en panne de coachs. Giorgi, par exemple, avait, elle, sérieusement bombardé un autre sparring-partner local. Le public alsacien ne lui en a pas voulu. Au grand dam de Cornet qui se grattait la tête en conférence de presse, se demandant : «Je ne sais pas si c’est lié à moi ou si c’est une mentalité française, de ne pas soutenir ses joueuses. En tout cas, je trouve ça injuste… » À vérifier dès ce mercredi lors du 2e tour de Claire Feuerstein, dernière française en lice aux IS, face à cette même Giorgi. À la décharge de la foule, les presque 30 degrés qui avaient chauffé le central toute la journée ont peut-être grillé les batteries de certains lors du match de Cornet programmé à l’heure de l’apéro. Question batterie, l’Allemande Andrea Petkovic, semble les avoir bien rechargées malgré une victoire au 1er tour un peu décousue face à Pauline Parmentier (6-3, 6-4). De l’autre côté du Rhin et dans un tournoi qu’elle a remporté en 2011, elle se sent comme chez elle : «Pour moi, Strasbourg est un endroit très spécial, raconte-elle, et je crois que le public le ressent. J’ai l’impression qu’il sait la place que ce tournoi a dans mon cœur ». Longtemps blessée et obligée de jouer les qualifs en 2013 à Roland-Garros pendant la semaine de Strasbourg, elle avait expérimenté «la frustration de ne pas pouvoir jouer un tournoi que tu aimes.» Mais, voilà, elle est revenue, soutenue par des organisateurs qui depuis sa victoire en 2011 scrutent ses résultats sur le circuit. «Avoir la meilleure allemande dans notre tableau comme on a la meilleure française, c’est important pour nous vu notre localisation », confirme l’organisateur strasbourgeois Denis Naegelen. Petkovic, 10e mondiale fin 2011 avant de chuter jusqu’à la 177e place en 2013 après avoir cumulé les blessures a ressenti les attentions des organisateurs des IS comme une bouée de sauvetage au milieu de la tempête : «Ils m’ont toujours donné le sentiment qu’ils voulaient que je revienne. Pour une joueuse blessée, c’est important de savoir qu’elle n’est pas oubliée. Du coup, ça m’a donné de l’énergie pour revenir. » Elle est cette semaine 29e mondiale et s’est promis de rester «le plus longtemps possible» à Strasbourg, histoire de pouvoir aussi retourner chez son glacier préféré «déniché près de la Cathédrale.» Voilà parfois à quoi tient le choix d’un tournoi pour une joueuse… Prenez l’autre Allemande du tableau, Julia Göerges, 108e, elle aurait très bien pu aller à Nuremberg qui se joue la même semaine que les IS. Eh bien non ! Elle explique : «ma priorité était de jouer à Strasbourg pour des raisons personnelles. En plus pour moi, le chemin est beaucoup plus court depuis la maison. Et puis, j’ai de très bons souvenirs ici.» Pour la jeune femme d’Hanovre, le site champêtre du Wacken est « très décontractant (sic) avant Roland-Garros. Les terrains sont proches de ceux de Paris, les conditions météo sont similaires. Et puis, je peux venir en train et aller à Paris aussi en train. Donc, c’est la préparation idéale…» C’est peut-être le secret de sa victoire express, mardi, en deux sets contre la tête de série numéro 1, et 16e mondiale, l’Américaine Sloane Stephens. Car, la terre battue alsacienne a beau avoir la même provenance que l’ocre parisien, parfois, même un tapis rouge déroulé sous les pieds ne suffit pas à changer le cours d’une journée mal engagée. Stephens l’a reconnu bien volontiers, pro, à l’américaine : «Les conditions étaient parfaites mais je n’ai pas joué à mon meilleur niveau, c’est tout… » F.G.

ACTUALITES

Tennis

STRASBOURG : À L’EST DU RE-NOUVEAU !

Fred Guston à Strasbourg (Photo : IS)

Elles pensent bien sûr à Roland-Garros mais elles ont une affection et une motivation particulières pour les Internationaux de Strasbourg : les joueuses y trouvent une ambiance et des arguments solides pour en faire, année après année, l’un des tournois fétiches de leur saison. Explications avec Cornet, Stephens, Petkovic, ou encore Göerges rencontrées par Sportiva, partenaire-média des IS.

Article de 4 678 signes. Accessible aux seul-e-s abonné-e-s. Voir les tarifs et les procédures d’abonnement sur l'espace dédié d’accès libre.

Aux Internationaux de tennis de Strasbourg (IS) qui ont lieu jusqu’à dimanche, il ne faut pas confondre le sifflement des balles et le doux feulement des véhicules électriques à disposition des joueuses dans ce tournoi assumé éco-responsable. Tenante du titre (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. Monica Niculescu l’emporte à Limoges

  2. À NANTES, KANEPI, EX N° 15 MONDIALE, ENVOIE DU LOURD !

  3. À POITIERS, MIHAELA BUZARNESCU BRULE LA POLITESSE AU TOP 100

  4. OPEN ENGIE DE TOURAINE : TEREZA SMITKOVA PLUS FORTE QUE MYRTILLE GEORGES

  5. MYRTILLE GEORGES, PATRONNE À LA MAISON

  6. VAINQUEURE À CLERMONT, VERA LAPKO C'EST L’AVENIR !

  7. À ST MALO, POLONA HERCOG EST LA PLUS FORTE

  8. BIARRITZ : MIHAELA BUZARNESCU, LE JACKPOT !

  9. LARSSON SOUVERAINE À CONTREXÉVILLE

  10. À DENAIN LES JAPONAISES PERFORMENT ET LINA GJORCHESKA AUSSI

  11. PATTY SCHNYDER, RETOUR GAGNANT SUR LA TERRE PÉRIGOURDINE

  12. MONTPELLIER : LES JAPONAISES SE FONT LE DOUBLE !

  13. JASMINE PAOLINI, ECLOSION D’UN NOUVEAU TALENT ?

  14. CAROLINE GARCIA, LE PLAISIR MALGRÉ LA DÉFAITE

  15. 2E TOUR: QUI DANS LE SILLAGE DE MLADENOVIC ?

  16. BYUYKAKCAY, LA VALEUR MONTANTE DU TENNIS TURC

  17. UN TIRAGE AU SORT CHIC ET CHOC !

  18. RICHEL HOGENKAMP, LAUREATE TRÈS SOLIDE DU TOURNOI DE ST GAUDENS

  19. VICTOIRE BRESILIENNE SUR LA TERRE BATTUE DE CAGNES

  20. ROLAND-GARROS : L'ÉDITION 2017 SUR ORBITE !

  21. Après Amiens, Audrey Albié récidive à Dijon

  22. EKATERINA ALEXANDROVA REMPORTE LE TOURNOI DE CROISSY-BEAUBOURG

  23. MARINE PARTAUD S'IMPOSE AU HAVRE

  24. PRISCILLA HEISE FINALISTE PROMETTEUSE À GONESSE

  25. GRANDE PREMIÈRE POUR MALLAURIE NOËL

  26. KONTAVEIT REMPORTE AVEC LA MANIÈRE LE TOURNOI D’ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON

  27. CAROLINE GARCIA NE DOUBLE PAS LA MISE À LIMOGES

  28. À POITIERS, OCÉANE DODIN RÉCIDIVE

  29. RICHEL HOGENKAMP EN PATRONNE À CLERMONT

  30. MARYNA ZANEVSKA RÈGNE À NOUVEAU SUR SAINT-MALO

  31. REBECCA SRAMKOVA, LA GAGNE; MARTINA TREVISAN, LA SURPRISE

  32. PAULINE PARMENTIER DOMINATRICE A CONTREXEVILLE

  33. PODOROSKA REMPORTE LE TOURNOI DE LA PORTE DU HAINAUT

  34. JIL TEICHMANN : ET MAINTENANT PÉRIGUEUX !

  35. TEICHMANN, REINE DE MONTPELLIER

  36. DANKA KOVINIC REMPORTE L’OPEN DE MARSEILLE

  37. OPEN DE ST GAUDENS : IRINA KHROMACHEVA EN PATRONNE

  38. ENGIE OPEN DE CAGNES-SUR-MER: LE TOURNOI QUI MONTE

  39. IVANA JOROVIC CRÉE LA SENSATION À CROISSY-BEAUBOURG

  40. FRANCE, LE NOUVEL ELDORADO DES TOURNOIS

  41. TREMBLEMENT DE TERRE POUR LES FRANÇAISES ?

  42. ALSACE, TERRE FERME

  43. QUI SUR LA TERRE BATTUE STRASBOURGEOISE ?

  44. MONICA PUIG, RETOUR SUR TERRE

  45. MARION BARTOLI : «JE ME SUIS LANCÉE DANS UNE NOUVELLE VIE QUI ME PLAIT»

  46. PARMENTIER : LA COOL ÉLIMINATION

  47. À BIENTÔT, KRISTINA !

  48. PAR ICI LA SORTIE !

  49. L’ALIZÉ VA À NOUVEAU SOUFFLER SUR STRASBOURG

  50. STRASBOURG, AU CARREFOUR DU RENOUVEAU…

  51. LONGINES SOIGNE LES JEUNES POUSSES

  52. STRASBOURG JOUE LA CARTE VERTE

  53. FRANCE-SUISSE: 3-2 MAIS QUEL SUSPENSE !

  54. GDF-SUEZ LAISSE TOMBER LE TENNIS!

  55. DEBOUT LES DAMNÉES DE LA TERRE...

  56. VIRGINIE RAZZANO: «JE SUIS PRÊTE POUR ROLAND GARROS»

  57. ROLAND-GARROS: SÉVERINE BELTRAME, CLAP DE FIN

  58. LA JOUEUSE DE DEMAIN SERA... PASSIONNANTE

  59. SARAH EN SON JARDIN

  60. BARTOLI, L’IMPOSSIBLE DÉCRYPTAGE

  61. RAZZANOTHÉRAPIE

Facebook Twitter