SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-06-13 00:00:00
    • EURO : CES SABREUSES QUI TIENNENT PROMESSE...
    • Escrime
    • voir
    • ESCRIME. À Strasbourg, les événements s'enchaînent à la vitesse d'un assaut de sabre. Maussade un jeudi, lumineux le vendredi. Après la désillusion des épéistes, les sabreuses ont rejoint la finale par équipes aujourd'hui. Et défieront dans l'après-midi la Russie pour le plus beau des métaux. Cécilia Berder, rencontrée hier, avait vu juste. Ce quatuor n'a plus qu'à écrire le premier chapitre de son livre d'histoire. Un premier volet qu'il serait bon d'enluminer d'or. (2145 signes) Un cri s'échappe de Charlotte Lembach. Puis un autre. Et encore un autre. L'Alsacienne a besoin d'évacuer par les cordes vocales la plus infinie des joies. Il n'est pas encore 15 heures ce vendredi quand la tireuse du pays crucifie l'Ukraine d'Olga Kharlan, la numéro 1 mondiale. Il y a moins d'un an, la blonde aux yeux blonds, 23 ans, remportait les titres mondiaux en solo et par équipes à Budapest (Hongrie). Aujourd'hui, à Strasbourg, elle est tombée sur une équipe de «tueuses». Ce qualificatif, Cécilia Berder voulait l'habiter pour aborder le «par équipes» nous disait-elle jeudi. Pour effacer la déception individuelle. Mais aussi pour démarrer une aventure commune avec Saoussen Boudiaf, Manon Brunet et Charlotte Lembach, ses consœurs de l'équipe (Béline Boulay n'a participé qu'à l'épreuve individuelle). Dans le dur face à l'Italie lors de ses deux premiers relais, Cécilia Berder est pleinement entrée dans le match à la faveur de trois touches consécutives dans le 8e des 9 relais du quart de finale. Un classique France - Italie, cette fois remporté par les Tricolores. Oui, celles au drapeau bleu-blanc-rouge, en berne depuis le début des épreuves par équipes. Ce vendredi soir, à partir de 17 heures 30, lorsque le groupe français débarquera sur la piste alsacienne du Rhénus Sport pour défier la Russie, elles seront certaines que la bannière nationale s'élèvera dans l'atmosphère bouillante de l'écrin habitué aux dunks des basketteurs. Et si, transcendées, elles faisaient voltiger ce tissu tricolore un peu plus haut que les trois l'entourant, regardant ce drapeau, écoutant la Marseillaise ? Pour le sabre féminin, ce serait une première depuis 2007. C.L.

ACTUALITES

Escrime

EURO : CES SABREUSES QUI TIENNENT PROMESSE...

Texte et photo : Christophe Lemaire, envoyé spécial à Strasbourg (Bas-Rhin)

ESCRIME. À Strasbourg, les événements s'enchaînent à la vitesse d'un assaut de sabre. Maussade un jeudi, lumineux le vendredi. Après la désillusion des épéistes, les sabreuses ont rejoint la finale par équipes aujourd'hui. Et défieront dans l'après-midi la Russie pour le plus beau des métaux. Cécilia Berder, rencontrée hier, avait vu juste. Ce quatuor n'a plus qu'à écrire le premier chapitre de son livre d'histoire. Un premier volet qu'il serait bon d'enluminer d'or. (2145 signes)

Un cri s'échappe de Charlotte Lembach. Puis un autre. Et encore un autre. L'Alsacienne a besoin d'évacuer par les cordes vocales la plus infinie des joies. Il n'est pas encore 15 heures ce vendredi quand la tireuse du pays crucifie l'Ukraine d'Olga Kharlan, la numéro 1 mondiale. Il y a moins d'un an, la blonde aux yeux blonds (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter