SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2012-04-30 00:00:00
    • UNE FINALE INÉDITE
    • Handball
    • voir
    • La finale du championnat de France est désormais connue. Elle opposera Issy Paris Hand à Arvor29. Dimanche, à Issy-les-Moulineaux, les joueuses d’Issy ont éliminé de la course au titre l’équipe de Toulon Saint-Cyr Var. Ambiance. Il y avait du beau linge au Palais des sports Robert Charpentier à Issy-les-Moulineaux pour assister à la demi-finale retour du championnat de France de hand féminin. D’un côté, les Lionnes (leur surnom officiel) du Issy Paris Hand. De l’autre, les joueuses du Toulon Saint-Cyr Var (championnes de France en 2010 et vainqueurs de la Coupe de France 2011)…Le sport féminin n’est pas épargné par l’avalanche de noms de club à rallonge. Difficile de dire si la mode est vraiment de bon augure. A l’aller, Issy s’était imposé sur les terres du Var (26-22). Avec un tel écart, le retour s’annonçait compliqué pour Toulon. Ce qui fut le cas. Quelques minutes avant le début du match, le speaker ne manqua pas d’annoncer la présence d’André Santini, indéboulonnable maire d’Issy-les-Moulineaux depuis 35 ans. D’habitude affable avec tout ce qui porte carnet, stylo et carte de presse, André Santini n’eut pas un regard pour la demi-douzaine de journalistes installés sur des petites tables posées le long de la ligne de touche. Sans doute a-t-il confondu cet espace presse avec la table de marque. Si le poste d’observation offrait un point de vue imprenable sur le jeu, il comportait néanmoins quelques risques. Pour les journalistes, celui d’être la cible de balles perdues, mais surtout pour les joueuses engagées dans la bataille de l’aile, celui de percuter une table. Charles Biétry, lui, n’a pas eu droit aux honneurs du speaker. Mais la présence du patron de Be In Sport n’est pas passé inaperçue. Venu en voisin des bureaux de la nouvelle chaîne de sports, l’homme est un inconditionnel de handball. Il ya quelques jours, le quotidien L’Equipe avait révélé que Nasser al-Khelaïfi, président du Paris-SG et responsable de Al-Jazeera Sports, était en pourparlers pour reprendre le Paris Handball, qui évolue en D1 masculine. A condition que le club se maintienne dans l’élite… Côté petite lucarne justement, le match du Issy Paris Hand était diffusé sur Dailymotion, faute de mieux. Mais revenons aux affaires du terrain Dans cette demi-finale retour des plays offs qui comptait presque autant d’internationales que de joueuses, le suspens fut de courte durée. Et c’est un euphémisme. Issy a survolé les débats sur le terrain. Jamais les toulonnaises ne furent en mesure de rivaliser avec les Isséennes. Seule les Françaises Siraba Dembelé (5 buts), Laura Gaudefroy (3 buts) et la Suédoise Therese Helgesson (4 buts) ont paru pouvoir faire la différence. Malgré une bonne entame de match des toulonnaises qui mènent au score jusqu’à la 11ème minute, la suite fut moins reluisante. A la pause, Issy menait de sept points grâce notamment à 6 buts de l’arrière gauche internationale Mariama Signaté et à la solidité de sa portière brésilienne Mayssa Pessoa (49% d’arrêts avec 17 parades sur 35 tirs). La deuxième mi-temps ne changea rien à l’affaire. Au coup de sifflet final, le tableau d’affichage annonçait un score de 31 à 25. Les joueuses d’Issy pouvaient enfin savourer leur qualification pour la finale. Elle opposera Issy aux Bretonnes d’ Arvor29. Une finale inédite. Les dates du dénouement Finale aller: week-end du 5/6 mai en Bretagne. Finale retour: week-end suivant des 12/13 mai à Issy-les-Moulineaux.

ACTUALITES

Handball

UNE FINALE INÉDITE

Texte: Eric Mugneret / Photo: Cédric Poulmaire

La finale du championnat de France est désormais connue. Elle opposera Issy Paris Hand à Arvor29. Dimanche, à Issy-les-Moulineaux, les joueuses d’Issy ont éliminé de la course au titre l’équipe de Toulon Saint-Cyr Var. Ambiance.


Il y avait du beau linge au Palais des sports Robert Charpentier à Issy-les-Moulineaux pour assister à la demi-finale retour du championnat de France de hand féminin. D’un côté, les Lionnes (leur surnom officiel) du Issy Paris Hand. De l’autre, les joueuses du Toulon Saint-Cyr Var (championnes de France en 2010 et vainqueurs de la Coupe de France 2011)…Le sport féminin n’est pas épargné par l’avalanche de noms de club à rallonge. Difficile de dire si la mode est vraiment de bon augure. A l’aller, Issy s’était imposé sur les terres du Var (26-22). Avec un tel (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter