SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-07-21 00:00:00
    • MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE
    • Autour du sport
    • voir
    • Depuis 1963, avec des ampleurs et des réussites diverses, l’histoire du sport, la constitution de collections d’objets et de témoignages, la réalisation d’expositions permanentes ou délocalisées, ont marqué le désir de donner au sport son lieu de référence ainsi que de marquer durablement son importance dans la vie sociale nationale. Le nouvel ensemble muséographique, installé à Nice et inauguré il y a 3 semaines, homogénéise toutes ces étapes et ces tentatives pour proposer au public une vision totale du sport. Le 27 juin, le Musée National du Sport a ouvert à Nice au cœur du Stade Allianz Riviera. Plus de 45 000 objets et 400 000 documents (matériel, habillements, trophées, mascottes, affiches, peintures, films, photos, archives...), formant l’une des plus grandes collections au monde, sont aujourd’hui présentées au cœur d’un écrin conçu par Jean-Michel Wilmotte. Draisiennes et cycles de légendes, ballons et raquettes, skis vintages, survet’ et costumes des plus célèbres athlètes... racontent l’histoire sportive de l’Antiquité à nos jours. Grâce à une muséographie immersive, le Musée National du Sport fait vivre et revivre, au plus près des champions, les grands instants d’émotions qui ont marqué nos mémoires. Premier Musée de France consacré au sport 50 ans après le début de la constitution des collections, en 1963, le Musée National du Sport s’installe enfin au cœur d’un lieu à sa mesure. Labellisé Musée de France, le Musée National du Sport est l’unique équipement dédié à ce sujet reflet de notre société actuelle. Grâce à sa collection exceptionnelle et au concours des plus grands spécialistes, il révèle le sport sous son angle culturel et scientifique témoignant de ses enjeux sociaux, économiques, techniques, artistiques... Le Musée National du Sport est ainsi le centre de ressources majeur en France sur cette thématique. Les enjeux du Musée National du sport Codifié au XIX e siècle puis mondialisé et médiatisé au XXe, le sport est un élément incontournable et fondateur de nos sociétés. Pratiquants ou supporteurs, professionnels ou amateurs, le fait sportif touche chaque individu d’une manière singulière. Toutes les civilisations ont été, à l’origine, associées à des pratiques sportives : les Grecs pour le lancer du disque, les Anglais pour le football, mais aussi les Français pour le saut au trapèze, les Scandinaves pour le ski nordique, les Japonais pour le judo, les Indiens pour le kayak, les Aborigènes pour le boomerang, les Polynésiens pour le catamaran... Aujourd’hui en France, le sport compte 34 millions de pratiquants, plus de 15 millions de licenciés, 113 085 salariés et représente 16,4 % de la consommation des ménages. Pilier de l’éducation, catalyseur du sentiment d’appartenance (à une nation, à une équipe...), vecteur de symboles et de messages, source d’inspiration pour les artistes...le fait sportif est un élément fort de la culture et est devenu un sujet d’étude scientifique à part entière. Comme les Beaux-arts, comme la Musique, comme la Littérature, le Sport mérite donc son musée. Des grandes pages de l’histoire du Sport se sont écrites dans notre pays. C’est notamment en France qu’ont été imaginées les trois plus importantes manifestations sportives au monde : les Jeux olympiques, le Tour de France et la coupe du Monde de football, qui a fait à nouveau vibrer le monde entier cette année. Le Musée National du Sport assure donc la continuité de cet héritage en devenant le seul lieu de mémoire, de conservation et de promotion sur le fait sportif en France. Consacré à ce sujet, le Musée National du Sport est un véritable musée de société qui se doit de faire l’écho des sports les plus pratiqués en France : 18 millions de cyclistes, 14 millions de nageurs, 10 millions de marcheurs, 10 millions de boulistes. Il doit aussi mettre en valeur les sports les plus populaires : le football, le tennis, le judo, l’équitation... Enfin, le Musée National du Sport doit faire découvrir de nouveaux sports, des pratiques lointaines ou des disciplines oubliées. Grâce à ce nouvel écrin, les rencontres mythiques reprennent vie : des combats de Marcel Cerdan à la finale du mondial de football 1998, en passant par les épopées des forçats du Tour, la saga des Mousquetaires ou les grandes légendes des médaillés olympiques. Au-delà de ces faits marquants, le Musée assure les missions de conservation et de valorisation des biens patrimoniaux liés au sport et aux recherches menées dans ce domaine, que ce soit pour connaître les limites des capacités humaines, pour interroger le caractère singulier ou universel des jeux et des compétitions ou pour révéler le sport comme creuset des identités et des sociabilités de notre temps. À travers des objets d’exception, des récits inédits et des dispositifs immersifs, le Musée National du Sport fait la synthèse sur le fait sportif dans sa globalité : il s’intéresse à tous les sports, dans leur diversité d’origines et de pratiques. Rappel historique Le projet de création d’un musée du sport en France remonte à 1922 sous la tutelle du ministère de la Guerre. Mais c’est en 1963 que Maurice Herzog, secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports, en liaison avec le ministère des Affaires culturelles, nomme Georges-Henri Rivière, directeur du musée national des Arts et Traditions Populaires et Jean Durry, ancien coureur cycliste et passionné de sport, à la tête du projet. L’institution se fixe pour but de collecter et d’acquérir objets et œuvres d’art retraçant l’histoire du sport. Dès l’origine, la collection est consacrée à l’évolution des diverses disciplines sportives au travers d’objets, d’archives et de souvenirs émanant de grands champions (majoritairement français). En 1979 est signée une convention trentenaire entre le ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs et la Ville de Paris. Le Musée est alors installé au Parc des Princes. Ses espaces de 1 650 m2 occupent différents niveaux qui accueillent les expositions permanentes et temporaires, les services administratifs et scientifiques et les réserves. En 1988, les galeries nationales du Musée du Sport Français sont inaugurées. Au cours des années 1990, le Musée reçoit un public varié, international et propose des visites à destination des scolaires. Il est aussi ouvert aux chercheurs, avec une salle de documentation composée d’ouvrages de référence. Toutefois, le Musée poursuit une politique culturelle active : plusieurs expositions se déroulent à Paris et dans toute la France, telles Sport et démocratie à l’Assemblée Nationale ou Nos champions olympiques aux Archives nationales de France dans la perspective de la candidature olympique de « Paris 2008 ». En 2003, en partenariat avec le musée Auto Moto Vélo de Châtellerault, une grande exposition est organisée à l’occasion du centenaire du Tour de France. En 2007, deux cents objets sont prêtés au musée d’Aquitaine à Bordeaux pour l’exposition Le Rugby, c’est un monde qui obtient le prestigieux label d’« exposition d’intérêt national » du ministère de la Culture et de la Communication. D’autre part, les expositions thématiques itinérantes permettent à un large public de découvrir la richesse des collections du Musée National du Sport. La fermeture n’a pas empêché la professionnalisation du musée devenu « Musée de France » en 2004 et qui accède au statut d’établissement public administratif (EPA) en mars 2006. En juin 2008, le Musée ouvre un nouvel espace d’exposition permanent de plus de 700 m2 d’exposition au 93, avenue de France (Paris 13ème), aux côtés du siège du Secrétariat d’Etat aux Sports. Trois salles s’ouvrent pour raconter successivement ce qu’est le sport, son histoire et les enjeux de société dont il est le centre. Au milieu de ces présentations, des pièces rarissimes et des chefs d’œuvres comme le premier trophée olympique, la Coupe Gravelotte, les gants de Marcel Cerdan ou les Joueuses de Tennis de Maurice Denis peuvent enfin être accessibles au public. Sur ces bases nouvelles, le Musée National du Sport commence sa rénovation en profondeur (renouvellement des équipes, développement d’un service de la documentation et de l’information) et prépare son exposition temporaire consacrée aux débuts de la course automobile : «Á toute vitesse » qui sera présentée en 2009. En 2007, après l’échec de nombreux projets, la mise en place du Musée National du Sport en plein cœur du nouveau stade de la ville de Nice est proposée et un protocole d’accord est signé entre le ministère chargé des sports, la Ville de Nice et le Musée national du Sport, le 27 mai 2010. Le projet niçois est alors engagé et les équipes du Musée National du Sport s’attellent au recollement des collections selon les règles définies par le ministère chargé de la culture et préparent activement le déménagement du Musée et de ses collections. L’année 2013 fut certainement l’une des plus marquantes de l’histoire du Musée National du Sport. Elle correspond, en effet, à son transfert puis à son installation définitive à Nice : l’ensemble des équipes du Musée a été mobilisé pour mener à bien le déménagement des collections tout en assurant la continuité des activités scientifiques et culturelles. Entre le 22 avril et le 28 juin 2013, trente semi-remorques ont été nécessaires au transfert des 45 000 objets et 400 000 documents qui composent les collections du Musée National du Sport qui ont ensuite été déployées dans les réserves. L’année 2013 a également été ponctuée par de nombreuses réunions de travail hebdomadaires entre la direction du Musée, le cabinet d’architectes Wilmotte & Associés et l’agence Lord Culture, responsable de la muséographie afin de préparer l’exposition permanente. Rédaction avec Musée national du sport

ACTUALITES

Autour du sport

MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

Rédaction avec Musée national du sport (Photo: MNdS)

Depuis 1963, avec des ampleurs et des réussites diverses, l’histoire du sport, la constitution de collections d’objets et de témoignages, la réalisation d’expositions permanentes ou délocalisées, ont marqué le désir de donner au sport son lieu de référence ainsi que de marquer durablement son importance dans la vie sociale nationale. Le nouvel ensemble muséographique, installé à Nice et inauguré il y a 3 semaines, homogénéise toutes ces étapes et ces tentatives pour proposer au public une vision totale du sport.

Le 27 juin, le Musée National du Sport a ouvert à Nice au cœur du Stade Allianz Riviera. Plus de 45 000 objets et 400 000 documents (matériel, habillements, trophées, mascottes, affiches, peintures, films, photos, archives...), formant l’une des plus grandes collections au monde (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. L’ACADÉMIE DES SPORTS DISTINGUE PICON, KEITA, CLOUVEL, MAURESMO, WERTH ET OURAHMOUNE

  2. C’EST PARTI POUR LE GLOBAL SPORT MENTORING PROGRAMME

  3. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  4. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  5. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  6. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  7. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  8. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  9. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  10. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  11. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  12. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  13. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  14. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  15. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  16. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  17. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  18. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  19. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  20. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  21. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  22. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  23. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  24. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  25. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  26. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  27. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  28. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  29. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  30. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  31. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  32. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  33. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  34. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  35. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  36. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  37. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  38. SPORTIVES EN PALESTINE

  39. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  40. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  41. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  42. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  43. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter