SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-08-06 00:00:00
    • RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?
    • Rugby
    • voir
    • Les Irlandaises ont réalisé le premier véritable exploit de l’histoire de la Coupe du monde en battant les Néo-zélandaises ce mardi. Un fait d’armes sensationnel mais peut-être pas suffisant pour installer la Coupe du monde dans le paysage sportif. Le Sevens, olympique à Rio, dans deux ans, est, lui, sur une voie royale. La cohabitation est-elle possible ? Deux témoignages, recueillis par Sportiva-infos, illustrent la fragilité du mondial à XV : Bernard Lapasset, président de l’IRB, et Ana Maria Aigneren, capitaine de l‘équipe d’Espagne… Article de 4 238 signes. Accessible aux abonné-e-s. Voir les tarifs et les procédures d’abonnement sur l'espace "Tarifs et Abonnements". Pourquoi donc le rugby à XV se porterait-il mal ? Et son mondial, tout fraîchement auréolé d’un bon vieil exploit comme le sport les aime, pourquoi serait-il menacé ? Il est vrai que le fait d’arme des Irlandaises (vainqueure 17-14 des championnes du monde en titre lors de la 2e journée des matches de poule – voir espace 'Résultats'), n’est que le premier à disposition des chroniqueurs. Il était temps. L’on ne dispute que la 7e Coupe du monde depuis 1991... Sans doute pas suffisant pour installer le mondial du XV dans le paysage. Les premières audiences télé montrent un certain engouement (1.000.000 de spectateurs rassemblés pour le 1er match des Françaises le 1er août face au pays de Galles), le beau temps accompagne les premières joutes et l’on respire une atmosphère de satisfaction devant l’ambiance générale et l’organisation de la compétition. Mais le XV n’est pas si serein : l’IRB avait déjà failli vider de son sens le Tournoi des VI Nations il y a deux hivers et la Coupe du monde n’a jamais été viable économiquement. Pour corser le tout, le Sevens se porte comme un charme et va exploser médiatiquement à Rio en 2016... Selon les déclarations que nous a faites Bernard Lapasset tout va pourtant bien dans le meilleur des mondes rugbystiques (écouter le son en tête d’article) : « Le Sevens fait partie aujourd’hui des disciplines qui montent dans le sport intertnational. On a en fait la chance d’avoir, en rugby, deux disciplines fortes : le Sevens qui sera développé car il est olympique et le XV qui fait partie de la tradition, aussi bien en France qu’à l’étranger. On a là un facteur de développement croisé. On a une compmlémentarité entre les deux et il n’y aura pas de concurrence. Pour nous, il y a la nécessité de mettre en place deux calendriers complémentaires, séparés, autonomes, de façon à ce que chacune des deux pratiques ait le même espace de liberté, et d’exposition. Il faut qu’il y ait pour le XV et pour le Sevens une vraie dimension sportive, culturelle, sociale et économique. C’est notre volonté. » L’Espagne qui intégrait le Tournoi des VI Nations jusqu’à ce que l’IRB lui préfère l’Italie pour avoir une totale similude avec la compétition masculine, a donc été confrontée, il y a 5 ans, à une décision castratrice. Condamné à XV à quelques matches amicaux internationaux le rugby espagnol a vite fait ses comptes et parié sur le Sevens. Ana Maria Aigneren, capitaine de l’équipe d’Espagne, témoigne pour Sportiva-infos (écouter le son en tête d’article): « Le Sevens, qui va être olympique, a clairement été ciblé chez nous : il y a un budget spécifique, un développement spécifique du Sevens, même si la Fédération fait, elle, tout pour maintenir le plus possible l’égalité de traitement et de moyens. Mais il n’y a pas de secret, le Sevens est plus médiatique. Une fois passée cette Coupe du monde, le Sevens reprendra le dessus. La Fédération fait pourtant le maximum mais, en plus, la situation économique en Espagne est très difficile : maintenir structurellement une équipe nationale à XV compétitive, une pratique à XV en général, va être compliqué… pourtant c’est de là que viennent les joueuses du Sevens… » Ni bras de fer, ni guerre : mais le Sevens est porté par l’évolution du moment alors que le XV a peut-être déjà laissé passer sa chance. Et même sa place. Bernard Lapasset nous informait en fin d’entretien que la prochaine Coupe du monde à XV aurait lieu en 2017… « On a changé la date pour donner au XV cette autonomie de calendrier dont je parlais… » En clair : c’est bien le XV qui doit s’ajuster. Malgré son histoire et son antériortié… P.M. et J.C.

ACTUALITES

Rugby

RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?

Texte : Pascale Marcaggi et Jacques Cortie / Photo: Sportiva-infos

Les Irlandaises ont réalisé le premier véritable exploit de l’histoire de la Coupe du monde en battant les Néo-zélandaises ce mardi. Un fait d’armes sensationnel mais peut-être pas suffisant pour installer la Coupe du monde dans le paysage sportif. Le Sevens, olympique à Rio, dans deux ans, est, lui, sur une voie royale. La cohabitation est-elle possible ? Deux témoignages, recueillis par Sportiva-infos, illustrent la fragilité du mondial à XV : Bernard Lapasset, président de l’IRB, et Ana Maria Aigneren, capitaine de l‘équipe d’Espagne…

Article de 4 238 signes. Accessible aux abonné-e-s. Voir les tarifs et les procédures d’abonnement sur l'espace "Tarifs et Abonnements".

Pourquoi donc le rugby à XV se porterait-il mal ? Et son mondial, tout fraîchement auréolé d’un bon vieil exploit (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. COUPE DU MONDE: UNE HISTOIRE IRLANDAISE (2/2)

  2. Coupe du Monde: Une histoire Irlandaise (1/2)

  3. RUGBY : FIN DU RÊVE POUR LES BLEUES

  4. RUGBY : ÉTAT DES LIEUX AVANT LA COUPE DU MONDE

  5. LA FRANCE 4e DU CLERMONT SEVENS !

  6. L’HISTOIRE PASSIONNÉE DES BALLES OVALES

  7. CHEROUK ENVOIE DU SON, LES FILLES ENVOIENT DU JEU

  8. RUGBY À XIII : L’ÉQUIPE DE FRANCE PRIVÉE DE COUPE DU MONDE

  9. L’ESPAGNE REJOINT LA FRANCE À RIO…

  10. GRANDE PREMIÈRE POUR L’AUSTRALIE, LA FRANCE NE DÉCOLLE PAS…

  11. LES BLEUES REMPORTENT LE 6 NATIONS, GAËLLE MIGNOT RACONTE

  12. CARLOS ZALDUENDO : « 6 ET PEUT-ÊTRE 8 NATIONS POUR LE PROCHAIN MONDIAL »

  13. L’USAP, FORFAIT GÉNÉRAL

  14. QUAND L’ÉQUIPE DE FRANCE TIENT TÊTE À L’ANGLETERRE…

  15. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 2/2

  16. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 1/2

  17. LES BLEUES AUX PORTES DE L'OLYMPE

  18. UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE XV DE FRANCE

  19. RENDEZ-VOUS EN 2017... MAIS OÙ ?

  20. « MÉDIATIQUEMENT, IL N'Y AVAIT RIEN »

  21. RDV À JEAN-BOUIN !

  22. FRANCE ? NOUVELLE-ZÉLANDE ? ANGLETERRE ?

  23. COUPE DU MONDE : À QUI LA 7e LEVÉE ?

  24. FINALE À XIII: LES PATRONNES C'EST LES FILLES DE FACTURE-BIGANOS !

  25. CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE

  26. COUPE DU MONDE (4/4) : LES AUSTRALIENNES CHAMPIONNES, LES FRANÇAISES AUSSI !

  27. COUPE DU MONDE (3/4) : LA FRANCE 4e NATION MONDIALE

  28. AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE (2/4) : SCÈNES D’AVANT LE MATCH POUR LA 3e PLACE

  29. AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE (1/4): CONTRE L’ANGLETERRE À BATLEY

  30. LES BLEUES MOTIVÉES POUR "LEUR" COUPE DU MONDE

  31. SOUS LES PALMIERS, LA RAGE

  32. « TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »

  33. Comment s'extirper (de justesse) des griffes des Eagles

  34. USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»

  35. TOP 10: LE LMRCV VEUT BOUSCULER LA TRADITION

  36. SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES

  37. LE TOURNOI DES SIX NATIONS SACRIFIÉ, LE RUGBY À XV MENACÉ

  38. SIX NATIONS : BILAN ET CHAMBOULEMENT

  39. ET LA COUPE DU MONDE AU FAIT ?

  40. STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE

  41. OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL

  42. OÙ VA L’OVALIE ? (1/2) LES CLIGNOTANTS VERTS DE LA FFR

Facebook Twitter