SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2012-05-15 00:00:00
    • LAURA FLESSEL, LOGIQUEMENT
    • JO 2012
    • voir
    • L’évidence même. A 40 ans, et pour son ultime rendez-vous avec les Jeux olympiques, à Londres l’été prochain, Laura Flessel a logiquement été désignée porte-drapeau de la délégation tricolore. Huitième femme de l’histoire à recevoir cet honneur, l’escrimeuse connaît enfin la consécration du mouvement olympique. Elle recevra le drapeau français le 10 juin lors de la finale de Roland-Garros. Il n’y a guère eu de surprise hier après-midi à Paris à la Maison du Sport, siège du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Quand Denis Masseglia, son président, annonça le nom de l’heureuse élue, les flashs ont crépité mais aucun des 50 journalistes présents ne fut surpris. La star NBA Tony Parker avait bien évidemment ses partisans. Mais Laura Flessel s’est distinguée au sein de la commission de six membres chargés de débattre et de voter à bulletins secrets. Car depuis sa qualification, in extremis il y a un mois à Bratislava, en Slovaquie (28-29 avril, dossier spécial fait par Sportiva-infos), où l’émotion fut à portée à son paroxysme dans le camp français à l’unisson derrière son égérie, la « Guêpe » s’est logiquement érigée en favorite. Même si la liste des candidats désignés ou naturels était large (une vingtaine de noms ont circulé), la carrière remplie de l’épéiste et surtout sa personnalité ont pesé dans la balance. Car plus qu’une sportive de haut niveau maintes fois récompensée (voir sa fiche ci-dessous), c’est la femme à la fois simple et populaire qui a été choisie. Celle qui impose le respect pour son exceptionnelle longévité auprès du mouvement sportif français et du public. Celle, engagée, qui préside la Commission de lutte contre les discriminations dans le sport. Mais aussi celle symbole de la diversité et de la mixité française. La « cerise sur le gâteau » « Après toutes les émotions vécues cette année, la qualification arrachée au dernier moment, je me suis laissée portée par l’engouement autour de ma candidature, avoue Laura Flessel, arrivée toute souriante une heure après l’annonce de sa victoire. «C’est la cerise sur le gâteau, le plus bel honneur qu’on pouvait me faire après.» La carrière de la double championne olympique arrive en effet à son crépuscule. Et la Guadeloupéenne, sans l’annoncer ouvertement, avait déclaré sa flamme à ce rôle d’ambassadeur. « J’ai plusieurs fois défilé en deuxième ou troisième ligne lors des cérémonies d’ouverture, confie-t-elle maintenant que la déception de 2004 ou 2008 est digérée. Être en première ligne avec ce drapeau français dans les mains était un rêve et, jusqu’à présent, il y avait comme un goût d’inachevé. Je l’admets. C’est pourquoi je suis si fière.» En toute logique «Quelle belle porte-drapeau ! » Membre de la commission chargée de désigner l’ambassadeur français, l’ancienne gymnaste Isabelle Sévérino est comblée. « Elle s’intéresse naturellement aux gens et donne de son temps pour apporter son expertise de championne et de femme accomplie. Par sa ténacité, elle est un bel exemple pour les sportives de haut niveau. » Il ne pouvait donc y avoir d’autre choix. C’est aussi l’avis de Frédéric Pietruszka, l’heureux président de la Fédération française d’escrime : « C’est une reconnaissance qui lui était due. Grâce à sa personnalité, elle tire l’escrime française vers le haut depuis près de 20 ans. C’est un modèle de réussite pour le sport français. Ne lui reste à présent qu’à monter sur le podium à Londres et ce rôle va lui donner des ailes. » Si elle est aussi populaire, c’est aussi parce que la «Guêpe» est une indéfectible compétitrice. Les femmes porte-drapeaux français dans l’histoire : 1968 : Christine Caron (natation) 1976 : Danièle Debernard (ski alpin) 1980 : Fabienne Serrat (ski alpin) 1988 : Catherine Quittet (ski alpin) 1994 : Anne Briand (biathlon) 1996 : Marie-José Pérec (athlétisme) 2002 : Carole Montillet (ski alpin) 2012 : Laura Flessel (escrime) Bio Laura Flessel. Née le 6 novembre 1971 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Club : Lagardère Paris Racing. Palmarès (24 médailles internationales) : cinq médailles olympiques dont deux en or (doublé individuel et par équipes en 1996) ; treize médaille mondiales dont six en or ; six médailles européennes dont une en or.

ACTUALITES

JO 2012

LAURA FLESSEL, LOGIQUEMENT

Texte: Christophe Lemaire Photo: Cédric Poulmaire

L’évidence même. A 40 ans, et pour son ultime rendez-vous avec les Jeux olympiques, à Londres l’été prochain, Laura Flessel a logiquement été désignée porte-drapeau de la délégation tricolore. Huitième femme de l’histoire à recevoir cet honneur, l’escrimeuse connaît enfin la consécration du mouvement olympique. Elle recevra le drapeau français le 10 juin lors de la finale de Roland-Garros.

Il n’y a guère eu de surprise hier après-midi à Paris à la Maison du Sport, siège du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Quand Denis Masseglia, son président, annonça le nom de l’heureuse élue, les flashs ont crépité mais aucun des 50 journalistes présents ne fut surpris. La star NBA Tony Parker avait bien évidemment ses partisans. Mais Laura Flessel s’est distinguée au sein de la (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter