SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2012-05-24 00:00:00
    • OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL
    • Rugby
    • voir
    • La Fédération française de rugby à 13 est engagée dans un projet de développement et de valorisation de la pratique féminine. Depuis la Coupe du monde 2008 les signes sportifs se multiplient : augmentation du nombre de licenciées, progression de l’équipe de France. Symbole de cette dynamique : le titre national de Marseille 13 Avenir. Découverte. C’est l’histoire d’une lente progression. Mais, à une époque où tout va vite, les pas mesurés du rugby à 13 sont aussi peut-être une assurance pour le futur de cette discipline. Avec précision, et l’intonation convaincue de qui sait que tout ne va pas trop mal, Francine Menny, Présidente de la Commission féminine, élue du Comité directeur et membre du Bureau exécutif de la Fédération, rappelle quel est le booster de cette histoire en marche : «La Coupe du monde 2008, disputée en Australie (1ere édition d’un Mondial féminin, NDLR),a ouvert des perspectives à nos pratiquantes et leurs encadrements. Joueuses et dirigeants ont vu qu’un aboutissement était possible. » Ce ne sont certes pas les résultats, puisque l’équipe de France a terminé huitième, n’engrangeant qu’une seule victoire (contre les Samoa), mais la dynamique était en marche. A l’issue de cette saison 2011-2012 ce sont , pour la première dans l’histoire du 13 féminin, deux étages de compétition qui ont fonctionné permettant aux actuelles 550 licenciées de pratiquer le 13, et sa modalité plus ouverte du 9. La division Elite est composée de six clubs : Nantes, Facture-Bègles, Pujols, Marseille 13, Toulouse Ovalie et le 13 Provençal. La deuxième division comporte deux poules. À l’Ouest : Ste Livrade, Lescure, St Juéry, Sauveterre et St Pierre de Trévisy ; à l’est : le 13 Catalan, l’ASC Haut Minervois, Réalmont, Montpellier et Toulouse Olympique. A ces 16 clubs s’ajoutent deux équipes encore en licences loisirs le temps de s’aguerrir, Lyon et Châtillon. «L’objectif de la Fédération est le développement avant tout précise Francine Menny. La D2 et les perspectives d’un haut niveau de pratique avec la multiplication des stages régionaux, ont été les éléments pour permettre une augmentation des licenciées de l’ordre de 20% sur cette dernière saison. » La vitrine équipe de France s’appuie aussi sur des accords très stimulants avec l’Angleterre. Un match, ou deux, par an, d’un côté ou de l’autre de la Manche, en alternance. Une confrontation costaud qui contribue à faire évoluer les françaises, la perspective de la deuxième Coupe du monde aiguillonnant leurs appétits et leur désir de dépassement: «Le prochain stage des internationales est organisé les 1er, 2 et 3 juin à La Réole et se terminera par un match contre les universitaires anglaises . Les Bleues s’en iront ensuite, le 14 juin prochain à Bradford, défier l’équipe d’Angleterre absolue. » Du coup, avec un noyau de filles ayant participé au rendez-vous mondial australien, on attend beaucoup des Bleues du 30 juin au 14 juillet 2013 pour un épisode 2 du Mondial qui surviendra, c’est unique, cinq ans après le premier : "La Coupe du monde a été décalée d’un an à cause des JO de Londres", explique encore la responsable fédérale. Si l’équipe de France se structure et progresse les clubs évoluent dans des contextes très locaux, qui génèrent parfois de sacrées histoires. Les filles de Marseille 13 Avenir ont été sacrées championnes de France en battant Toulouse Ovalie le 8 mai dernier et leur président, Stéphane Puggioni, en est intarissable. « C’est une trajectoire qui part de l’association Point Sud œuvrant pour l’intégration par le sport depuis plus de 10 ans. Ils géraient le championnat UNSS et travaillaient pour que les parents s’intègrent , se responsabilisent et gèrent autour de l’activité de leurs enfants. C’est ce qui s’est passé. De fil en aiguille on a pris les rênes et l’asso est devenue un club. En 2008, avec la finale argent obtenue devant le 13 catalan, c’est notre vrai point de départ sportif. » Une ascension presque imparable avec l’intégration des sœurs Signoret (Maud et Maurane) en équipe de France, et, nous y voilà, un titre 2012 qui tient de l’exploit pur et dur : avec un effectif un peu juste, un nez fracturé en début de rencontre et 12 points de retard à l’attaque des 20 dernières minutes, Marseille 13 était loin du titre. « On repasse devant car il était hors de question de perdre », raconte l’enthousiaste président. Marseille 13 l’emporte 28-22 et installe son histoire si marseillaise dans le paysage : On est vraiment de Marseille. Tout se construit dans les quartiers nord. Nous, on a une équipe où les cultures et les couleurs se rencontrent. Et on avance avec un esprit militant : ici l’école de rugby est coachée par les jeunes et les féminines et c’est Maud Signoret qui en est responsable. Quand on donne du respect aux jeunes, ça marche. Chez nous, il y a un long chemin social à faire avant d’arriver au sportif. C’est ce qu’on a réussi avec les filles. L’idée c’est que les gens s’approprient leur vie. Quand je vois des petites musulmanes prendre une coupe de Champagne pour fêter le titre mais aussi commencer à prendre leur vie en main pour ne plus être la fille de… ou la sœur de… je trouve ça très intéressant… » A Marseille, Stéphane Puggioni est un président heureux et le 13 y soigne ses vertus. Son avenir aussi. J.C.

ACTUALITES

Rugby

OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL

Texte: Jacques Cortie / Photo: Yoann Bodier

La Fédération française de rugby à 13 est engagée dans un projet de développement et de valorisation de la pratique féminine. Depuis la Coupe du monde 2008 les signes sportifs se multiplient : augmentation du nombre de licenciées, progression de l’équipe de France. Symbole de cette dynamique : le titre national de Marseille 13 Avenir. Découverte.

C’est l’histoire d’une lente progression. Mais, à une époque où tout va vite, les pas mesurés du rugby à 13 sont aussi peut-être une assurance pour le futur de cette discipline. Avec précision, et l’intonation convaincue de qui sait que tout ne va pas trop mal, Francine Menny, Présidente de la Commission féminine, élue du Comité directeur et membre du Bureau exécutif de la Fédération, rappelle quel est le booster de cette histoire en marche (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. COUPE DU MONDE: UNE HISTOIRE IRLANDAISE (2/2)

  2. Coupe du Monde: Une histoire Irlandaise (1/2)

  3. RUGBY : FIN DU RÊVE POUR LES BLEUES

  4. RUGBY : ÉTAT DES LIEUX AVANT LA COUPE DU MONDE

  5. LA FRANCE 4e DU CLERMONT SEVENS !

  6. L’HISTOIRE PASSIONNÉE DES BALLES OVALES

  7. CHEROUK ENVOIE DU SON, LES FILLES ENVOIENT DU JEU

  8. RUGBY À XIII : L’ÉQUIPE DE FRANCE PRIVÉE DE COUPE DU MONDE

  9. L’ESPAGNE REJOINT LA FRANCE À RIO…

  10. GRANDE PREMIÈRE POUR L’AUSTRALIE, LA FRANCE NE DÉCOLLE PAS…

  11. LES BLEUES REMPORTENT LE 6 NATIONS, GAËLLE MIGNOT RACONTE

  12. CARLOS ZALDUENDO : « 6 ET PEUT-ÊTRE 8 NATIONS POUR LE PROCHAIN MONDIAL »

  13. L’USAP, FORFAIT GÉNÉRAL

  14. QUAND L’ÉQUIPE DE FRANCE TIENT TÊTE À L’ANGLETERRE…

  15. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 2/2

  16. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 1/2

  17. LES BLEUES AUX PORTES DE L'OLYMPE

  18. UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE XV DE FRANCE

  19. RENDEZ-VOUS EN 2017... MAIS OÙ ?

  20. « MÉDIATIQUEMENT, IL N'Y AVAIT RIEN »

  21. RDV À JEAN-BOUIN !

  22. RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?

  23. FRANCE ? NOUVELLE-ZÉLANDE ? ANGLETERRE ?

  24. COUPE DU MONDE : À QUI LA 7e LEVÉE ?

  25. FINALE À XIII: LES PATRONNES C'EST LES FILLES DE FACTURE-BIGANOS !

  26. CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE

  27. COUPE DU MONDE (4/4) : LES AUSTRALIENNES CHAMPIONNES, LES FRANÇAISES AUSSI !

  28. COUPE DU MONDE (3/4) : LA FRANCE 4e NATION MONDIALE

  29. AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE (2/4) : SCÈNES D’AVANT LE MATCH POUR LA 3e PLACE

  30. AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE (1/4): CONTRE L’ANGLETERRE À BATLEY

  31. LES BLEUES MOTIVÉES POUR "LEUR" COUPE DU MONDE

  32. SOUS LES PALMIERS, LA RAGE

  33. « TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »

  34. Comment s'extirper (de justesse) des griffes des Eagles

  35. USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»

  36. TOP 10: LE LMRCV VEUT BOUSCULER LA TRADITION

  37. SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES

  38. LE TOURNOI DES SIX NATIONS SACRIFIÉ, LE RUGBY À XV MENACÉ

  39. SIX NATIONS : BILAN ET CHAMBOULEMENT

  40. ET LA COUPE DU MONDE AU FAIT ?

  41. STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE

  42. OÙ VA L’OVALIE ? (1/2) LES CLIGNOTANTS VERTS DE LA FFR

Facebook Twitter