SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2015-05-28 00:00:00
    • TREMBLEMENT DE TERRE POUR LES FRANÇAISES ?
    • Tennis
    • voir
    • TENNIS. À Roland-Garros, comme dans tous les tournois du Grand Chelem, force est de constater que le mental joue beaucoup dans l'approche de l'événement. L'enjeu, si important, peut décontenancer jusqu'au sommet de la hiérarchie. C'est le douloureux pouvoir du court central Philippe-Chatrier et, dans une moindre mesure, celui du court Suzanne-Lenglen. Deux lieux qui provoquent indifféremment chez les Tricolores ivresse ou perte de repères. (4721 signes) Bienvenue à Roland-Garros, terre d'exploits et de désillusions, terre ocre, terre sujette aux tremblements. Appelez ça comme vous le voulez : la peur, l'appréhension, le trac, le stress... Cela touche toutes les générations de joueuses françaises en lice dans le tableau principal. On en guérit... ou pas. Cette rémission est effective au bout d'un jeu... ou toujours en œuvre après dix participations. «Le Central ? Un court magique. L'endroit que tout joueur français rêve de fouler. Et en même temps, une profonde appréhension se dégage le jour où on est programmé. Ce court très grand, fascinant, cette arène, je préférais l'affronter en double», résumait Nathalie Tauziat en 2003 dans Le Figaro. Cette année, porte d'Auteuil, les spectateurs ont assisté à un exemple du genre lorsque Caroline Garcia, présentée par beaucoup comme le grand espoir du tennis français et international, s'est totalement liquéfiée au premier jour du tournoi parisien face à la pression du Central. Opposée à la Croate Donna Vekic, 165e joueuse mondiale, la Française, tête de série n°31, s'est inclinée en trois manches (6-3, 3-6, 2-6). C'est donc désemparée, en larmes, que Garcia a commenté sa défaite, témoignant de l'intrigant mal du Central. «Je n'y arrive pas à Roland-Garros», Caroline Garcia «Je ne sais pas si c'est une désillusion, ce que je sais c'est que je suis juste déçue, a-t-elle confié. Je suis incapable de jouer au tennis ici, incapable. Que ce soit face à une joueuse du top 10 ou contre Vekic, qui est une très bonne joueuse, le problème n'est pas là, je ne peux pas jouer ici. Ca ne dépend pas de l'adversaire, ça ne dépend que de moi. Je n'y arrive pas à Roland Garros, j'espère que ça changera dans le futur. J'avais demandé à ne pas jouer mon premier tour sur le Chatrier, on m'a programmée dessus quand même… J'ai du mal avec ce court, il est très grand, je l'ai tellement vu à la télé aussi. Il représente vraiment Roland Garros et pour l'instant, je n'arrive pas encore à le gérer. Il faut que je retourne travailler et que je progresse. Voilà, l'an prochain, je demanderai à jouer sur le court n°9, pour qu'il n'y ait personne. Peut-être même à Jean Bouin !» Les jours précédents le début des Internationaux de France, Garcia avait pourtant tout préparé, s'entraînant à de multiples reprises au milieu d'un Chatrier vide. Peine perdue, le vertige de l'immense enceinte a fini par emporter ses espoirs, comme face à Ana Ivanovic en 2014. De son côté, Alizé Cornet a su garder patience lundi lors de son 1er tour face à l'Italienne Roberta Vinci, une de ses bêtes noires sur le circuit. Mais que ce fut laborieux. Quelques minutes après avoir perdu le premier set 6-4, la Française s'en prend au court «pourri», coupable, se reproche-t-elle à haute voix, d'un manque de «constance». Pourtant, pas de réaction épidermique au Central. Bien au contraire. «Je peux comprendre le ressenti de Caroline, c'est vrai qu'on peut vite se laisser impressionner par ce court qui est très grand, a-t-elle confié. Moi qui ai un peu plus d'expérience qu'elle, je peux vous dire que j'adore ce court. C'est mon court préféré. J'étais absolument ravie qu'on me programme dessus pour ce premier tour. J'adore l'ambiance, l'atmosphère de ce court, vraiment.» Qualifiée pour le 3e tour au profit d'une victoire au 2e sur le court n°1, Cornet a peut-être apprivoisé la pression inhérente au fait d'évoluer à domicile. Ce à quoi a fait référence Kristina Mladenovic après avoir écarté la tête de série n°6 Eugenie Bouchard (6-4, 6-4) au 1er tour sur le Suzanne-Lenglen. «C'est un exercice mental très difficile pour nous, les Français, analyse-t-elle. Nous devons gérer la pression, l'attente qu'il y a sur nous. Je pense bien gérer ça. Mais pour être sincère, je trouve très difficile de jouer en France.» Preuve par exemple, lorsque, au moment de conclure, la Tricolore, qui menait 5-0, a laissé la Canadienne remonter la pente jusqu'à revenir à 5-4. «Heureusement que je suis forte dans ma tête et que je ne laisse pas les émotions parler pour gagner ce match», souffle-t-elle. Cette fragilité face à l'enjeu touche tous les sportifs et sportives, dans tous les sports. Mais il semble plus ancré dans un tennis français en quête de succès. À Roland-Garros, fief national, plus qu'ailleurs. Ch.L.

ACTUALITES

Tennis

TREMBLEMENT DE TERRE POUR LES FRANÇAISES ?

Texte et photo : Christophe Lemaire

TENNIS. À Roland-Garros, comme dans tous les tournois du Grand Chelem, force est de constater que le mental joue beaucoup dans l'approche de l'événement. L'enjeu, si important, peut décontenancer jusqu'au sommet de la hiérarchie. C'est le douloureux pouvoir du court central Philippe-Chatrier et, dans une moindre mesure, celui du court Suzanne-Lenglen. Deux lieux qui provoquent indifféremment chez les Tricolores ivresse ou perte de repères. (4721 signes)

Bienvenue à Roland-Garros, terre d'exploits et de désillusions, terre ocre, terre sujette aux tremblements. Appelez ça comme vous le voulez : la peur, l'appréhension, le trac, le stress... Cela touche toutes les générations de joueuses françaises en lice dans le tableau principal. On en guérit... ou pas. Cette rémission est effective au bout d'un jeu... ou (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. BIARRITZ : MIHAELA BUZARNESCU, LE JACKPOT !

  2. LARSSON SOUVERAINE À CONTREXÉVILLE

  3. À DENAIN LES JAPONAISES PERFORMENT ET LINA GJORCHESKA AUSSI

  4. PATTY SCHNYDER, RETOUR GAGNANT SUR LA TERRE PÉRIGOURDINE

  5. MONTPELLIER : LES JAPONAISES SE FONT LE DOUBLE !

  6. JASMINE PAOLINI, ECLOSION D’UN NOUVEAU TALENT ?

  7. CAROLINE GARCIA, LE PLAISIR MALGRÉ LA DÉFAITE

  8. 2E TOUR: QUI DANS LE SILLAGE DE MLADENOVIC ?

  9. BYUYKAKCAY, LA VALEUR MONTANTE DU TENNIS TURC

  10. UN TIRAGE AU SORT CHIC ET CHOC !

  11. RICHEL HOGENKAMP, LAUREATE TRÈS SOLIDE DU TOURNOI DE ST GAUDENS

  12. VICTOIRE BRESILIENNE SUR LA TERRE BATTUE DE CAGNES

  13. ROLAND-GARROS : L'ÉDITION 2017 SUR ORBITE !

  14. Après Amiens, Audrey Albié récidive à Dijon

  15. EKATERINA ALEXANDROVA REMPORTE LE TOURNOI DE CROISSY-BEAUBOURG

  16. MARINE PARTAUD S'IMPOSE AU HAVRE

  17. PRISCILLA HEISE FINALISTE PROMETTEUSE À GONESSE

  18. GRANDE PREMIÈRE POUR MALLAURIE NOËL

  19. KONTAVEIT REMPORTE AVEC LA MANIÈRE LE TOURNOI D’ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON

  20. CAROLINE GARCIA NE DOUBLE PAS LA MISE À LIMOGES

  21. À POITIERS, OCÉANE DODIN RÉCIDIVE

  22. RICHEL HOGENKAMP EN PATRONNE À CLERMONT

  23. MARYNA ZANEVSKA RÈGNE À NOUVEAU SUR SAINT-MALO

  24. REBECCA SRAMKOVA, LA GAGNE; MARTINA TREVISAN, LA SURPRISE

  25. PAULINE PARMENTIER DOMINATRICE A CONTREXEVILLE

  26. PODOROSKA REMPORTE LE TOURNOI DE LA PORTE DU HAINAUT

  27. JIL TEICHMANN : ET MAINTENANT PÉRIGUEUX !

  28. TEICHMANN, REINE DE MONTPELLIER

  29. DANKA KOVINIC REMPORTE L’OPEN DE MARSEILLE

  30. OPEN DE ST GAUDENS : IRINA KHROMACHEVA EN PATRONNE

  31. ENGIE OPEN DE CAGNES-SUR-MER: LE TOURNOI QUI MONTE

  32. IVANA JOROVIC CRÉE LA SENSATION À CROISSY-BEAUBOURG

  33. FRANCE, LE NOUVEL ELDORADO DES TOURNOIS

  34. ALSACE, TERRE FERME

  35. QUI SUR LA TERRE BATTUE STRASBOURGEOISE ?

  36. MONICA PUIG, RETOUR SUR TERRE

  37. MARION BARTOLI : «JE ME SUIS LANCÉE DANS UNE NOUVELLE VIE QUI ME PLAIT»

  38. PARMENTIER : LA COOL ÉLIMINATION

  39. À BIENTÔT, KRISTINA !

  40. PAR ICI LA SORTIE !

  41. STRASBOURG : À L’EST DU RE-NOUVEAU !

  42. L’ALIZÉ VA À NOUVEAU SOUFFLER SUR STRASBOURG

  43. STRASBOURG, AU CARREFOUR DU RENOUVEAU…

  44. LONGINES SOIGNE LES JEUNES POUSSES

  45. STRASBOURG JOUE LA CARTE VERTE

  46. FRANCE-SUISSE: 3-2 MAIS QUEL SUSPENSE !

  47. GDF-SUEZ LAISSE TOMBER LE TENNIS!

  48. DEBOUT LES DAMNÉES DE LA TERRE...

  49. VIRGINIE RAZZANO: «JE SUIS PRÊTE POUR ROLAND GARROS»

  50. ROLAND-GARROS: SÉVERINE BELTRAME, CLAP DE FIN

  51. LA JOUEUSE DE DEMAIN SERA... PASSIONNANTE

  52. SARAH EN SON JARDIN

  53. BARTOLI, L’IMPOSSIBLE DÉCRYPTAGE

  54. RAZZANOTHÉRAPIE

Facebook Twitter