SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2015-06-12 00:00:00
    • BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE
    • Autour du sport
    • voir
    • JEUX EUROPÉENS. Du 12 au 28 juin 2015, Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, accueille les 1ers Jeux européens. Pendant 17 jours, les athlètes de toute l’Europe vont tout faire pour marquer l’histoire. Certains vont se battre pour une qualification aux JO de Rio tandis que d’autres vont venir seulement pour le prestige, subissant la pression de leur fédération. L’ambivalence est au programme de cette première. Le + : liste exhaustive de toutes les sélectionnées françaises. (4 145 signes) « Je suis dégoutée qu’on n’y soit pas. C’est la 1re édition, c’est historique. Pour avoir suivi les préparatifs, c’est impressionnant, c’est grandiose.» Camille Serme, 3e joueuse mondiale de squash, est déçue. Pour cause, la numéro 1 française ne sera pas du déplacement à Bakou, tout comme sa discipline totalement absente du programme des 1ers Jeux européens. En tout, 20 sports, 248 athlètes tricolores, 118 femmes et un objectif d’une trentaine de médailles. De plus, la compétition est l’occasion pour certaines disciplines de sortir de l’anonymat. «Il y a des sports peu médiatiques programmés. Ça va permettre à certains d’être mis en valeur, confirme Camille Serme. Pour le squash, ça aurait été un sacré boost. Dommage. En tout cas, c’est une bonne expérience pour les athlètes.» Rio 2016 comme source de motivation Outre l’aspect médiatique, de nombreuses questions restent toujours en suspens et l’avenir de la compétition est loin d’être assuré. «C’est un vrai challenge de réussir la 1re édition de la compétition», reconnaît Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Pour motiver les troupes, rien de mieux que des promesses avec des processus de qualification olympique. Les 336 judokas européens ont l’occasion de glaner des points au classement continental, comptant pour la qualification olympique. Dès lors, il n’est guère étonnant de voir Automne Pavia, tête d’affiche du judo français et médaille de bronze aux mondiaux 2014, y participer : «C’est certain que ce rendez-vous est important. Vu que les JO de Rio arrivent rapidement, nous avons encore plus envie de gagner.» Malgré toute sa bonne volonté, Bakou 2015 semble - avant tout - être une étape obligatoire. Fin février, les championnats d’Europe à Glasgow sont annulés, car la fédération européenne n’est pas encline à accepter l’Ultimate Fighting Championship (organisation professionnelle de combats d’arts martiaux) comme sponsor principal. Il aura fallu seulement une semaine afin que les Jeux européens en deviennent l’équivalent. «L’annulation des championnats d’Europe a changé notre préparation, mais au final, les Jeux européens arrivent au bon moment», reconnaît Automne Pavia avant de conclure : «J’ai envie d’être la 1re moins de 57kg à gagner !» Rififi chez les badistes Sur 20 sports représentés, seulement 12 s’inscrivent dans un processus olympique. Pour les autres, tout paraît plus compliqué. Le dadminton en est l’exemple parfait. Sashina Vignes, gravement blessée depuis mars, ne prend pas part aux festivités. La numéro 1 française regrette : « La compétition était dans mon programme. Même si ça ne rapporte pas de points pour les JO, c’est un bon entrainement. L’objectif était de faire une médaille.» La tête d’affiche tricolore est bien la seule à vouloir rejoindre l’Azerbaïdjan. Depuis début 2015, nous assistons à un véritable bras de fer entre la fédération et les joueurs/coachs. Le point culminant est atteint lorsque Bertrand Galle et Svetoslav Stoyanov, deux entraîneurs nationaux, ne font pas partie de la délégation pour le championnat d’Europe par équipes mixtes. «La fédération a décidé d’envoyer tous les numéros 1, mais beaucoup n’ont pas voulu y aller, confirme Sashina Vignes. Un scandale a éclaté. Ils ont demandé à la fédération d’envoyer les numéros 2, ce qui va se passer.» Le tournoi féminin (ainsi que masculin) va seulement regrouper les seconds couteaux : «Les meilleures joueuses d’Europe ne participent pas à la compétition. C’est dommage.» Pendant ce temps-là, les joueuses de l’équipe de France de volley n’ont même pas le droit de participer à la fête au vu de leur ranking : «Il y a 12 équipes et ils prennent les meilleures tout simplement, explique Cyrille Boulogne-Evtouchenko, directeur technique national. C’est une petite déception de ne pas participer. Mais de toute manière, nous n’avons jamais envisagé de les envoyer à Bakou.» Avec des choix sportifs dictés par Rio 2016, les Jeux européens ressemblent à une étape obligatoire et souvent pénible. C.C. Liste exhaustive de toutes les sportives sélectionnées et participant aux 1ers Jeux européens : Melinda Adelin ; Clarisse Agbegnenou ; Nadege Ait Ibrahim ; Manon Alberato ; Lucie Anastassiou ; Émilie Andéol ; Samantha Ay ; Yasmina Aziez ; Noemie Balthazard ; Sara Balzer ; Aurélie Basset ; Lorraine Baumann ; Laetitia Blot ; Tiphanie Bonnet ; Marine Brevet ; Laurence Brize ; Carolane Canavese ; Marie-Florence Candassamy ; Alice Carbonnel ; Elena Chabert ; Océane Charoy ; Perrine Clauzel ; Céline Conde ; Carole Cormenier ; Andréa Danet ; Annabelle Dreville ; Esther Ducrocq ; Fiona Dutriaux ; Camille Egidio ; Gévrise Emane ; Gwladys Epangue ; Séverine Éraud ; Annabelle Euranie ; Audrey Fontaine ; Estelle Friquin ; Marie-Ève Gahie ; Victoria Gaiech ; Margot Garabedian ; Gaëlle Gebet ; Laurena Giunipero ; Céline Goberville ; Judith Gomez ; Carole Grundisch ; Inesse Guermoud ; Sarah Guyot ; Nolwenn Hervé ; Julie Huin ; Inès Hummel ; Lucie Ignace ; Léa Jamelot ; Marie Joly ; Chloé Jubenot ; Marine Jurbert ; Anne Kuhm ; Soline Lamboley ; Delphine Lansac ; Morgane Le Roux ; Caroline Lecoeur ; Mélanie Lesaffre ; Amandine Lhote ; Xue Li ; Floriane Liborio ; Wassila Lkhadiri ; Sarah Loko ; Laura Longuet ; Solène Lusseau ; Pauline Mahieu ; Madeleine Malonga ; Delphine Mancini ; Léa Marchal ; Agathe Meunier ; Margot Moschetti ; Estelle Mossely ; Kseniya Moustafaeva ; Jéromine Mpah-Njanga ; Maissam Naji ; Haby Niare ; Flora Palu ; Automne Pavia ; Lea Peinoit ; Léonie Periault ; Estelle Philibert ; Valentine Pikul ; Magalie Pottier ; Alexandra Recchia ; Fanny Riberot ; Margaux Rifkiss ; Mathilde ivière ; Laura Ruggieri ; Julie Sabatié ; Salomé Sabin ; Anaïs Sabouriaut ; Adeline Sacre ; Marina Sauzet ; Bérengère Schuh ; Sandy Scordo ; Abbygaelle Slonina ; Andréa Soulard ; Fanny Souliol ; Marion Stoltz ; Audrey Tcheuméo ; Sandie Thibaut ; Solenne Thomas ; Émily Thouy ; Stéphanie Tirode ; Marie Tonquedec ; Charlotte Tremble ; Laura Tremble ; Sarah Troel ; Gabrielle Tuleu ; Joëlle Vallez ; Ambrevan Vlierberge ; Laura Viaud ; Cloé Vincent-Fontanillas ; Yifang Xian.

ACTUALITES

Autour du sport

BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

Texte : Charles Chevillard / Visuel : Organisation JE

JEUX EUROPÉENS. Du 12 au 28 juin 2015, Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, accueille les 1ers Jeux européens. Pendant 17 jours, les athlètes de toute l’Europe vont tout faire pour marquer l’histoire. Certains vont se battre pour une qualification aux JO de Rio tandis que d’autres vont venir seulement pour le prestige, subissant la pression de leur fédération. L’ambivalence est au programme de cette première. Le + : liste exhaustive de toutes les sélectionnées françaises. (4 145 signes)

« Je suis dégoutée qu’on n’y soit pas. C’est la 1re édition, c’est historique. Pour avoir suivi les préparatifs, c’est impressionnant, c’est grandiose.» Camille Serme, 3e joueuse mondiale de squash, est déçue. Pour cause, la numéro 1 française ne sera pas du déplacement à Bakou, tout comme sa (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  2. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  3. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  4. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  5. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  6. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  7. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  8. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  9. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  10. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  11. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  12. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  13. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  14. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  15. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  16. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  17. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  18. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  19. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  20. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  21. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  22. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  23. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  24. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  25. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  26. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  27. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  28. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  29. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  30. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  31. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  32. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  33. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  34. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  35. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  36. SPORTIVES EN PALESTINE

  37. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  38. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  39. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  40. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  41. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter