SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2016-01-28 00:00:00
    • QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE
    • Autour du sport
    • voir
    • SEXISME. Un reportage réalisé à l’occasion du Rallye Dakar par France Télés et diffusé le 15 janvier dernier sur France 4, multiplie les clichés et les stéréotypes de genre. Rien ne manque des poncifs les plus éculés et les plus ringards, dans ce sujet et son commentaire. Inquiétant de la part de la télévision qui porte la voix et les positions des politiques publiques en matière de lutte contre les discriminations de genre dans le sport et son traitement médiatique. Retrouvez dans notre article le lien vers la vidéo en cause, l’intégralité du texte du reportage et la réaction de Camélia Liparoti, multi-championne du monde de quads et 11e de sa catégorie. (Article de 5 017 signes). France Télévisions, partenaire du Rallye Dakar, a diffusé le 15 janvier 2016, dans le cadre de sa couverture de l’épreuve, un reportage intitulé « Le Dakar, pas si macho… » Au long des 2’14’’ que dure le sujet, ce sont bien les notions les plus machistes et les plus condescendantes à l’égard des femmes qui constituent le cœur du reportage de Franck Menestret dont la voix off ressasse les clichés les plus éculés et les plus sexistes. Faisant l’impasse sur les sportives présentes sur le rallye, à l’exception de Laia Sanz, le journaliste de la télévision publique informe le téléspectateur que, forcément, on utilise du vernis à ongles quand on est une fille, que les femmes, sur le rallye, sont aux petits soins des garçons en faisant la cuisine et le ménage, que « les hôtesses, c’est agréable »… S'il contribue à entretenir de manière très contestable le sexisme le plus insupportable, ce reportage pose aussi problème au niveau sportif. Il zappe totalement les autres sportives présentent sur l’édition 2016 du Dakar, sous-entendant, au choix, qu’elles ne sont pas au niveau ou qu’elles ne sont pas dignes d’intérêt. « Au niveau sportif nous luttons et ne sommes pas là pour l’anecdote » Sportiva a sollicité l’une d’elles, la Française Camélia Liparoti, 6 fois championne du monde FIM en moto-quad (de 2009 à 2014), afin qu’elle réagisse à ce reportage. « Je suis déçue et surprise par ce reportage. Dire que les femmes sont au service des hommes est insultant. L’ambiance entre concurrents est faite de respect car tout le monde sait que la piste est la même pour les hommes ou les femmes. Au niveau sportif nous luttons et ne sommes pas là pour l’anecdote. Ce reportage est très pauvre et très bas. On ne peut pas résumer le Dakar des femmes aux cuisinières et aux employées du ménage… » Camélia Liparoti était engagée dans la catégorie quads qui comportait 46 concurrents, dont 2 femmes, au départ de Buenos Aires. 23 quads seulement étaient à l’arrivée et Liparoti a terminé 11e, tandis que l’Espagnole Covadonga Fernández, l’autre quadiste femme, a fini en 18e position. Enfin, la teneur et l’angle de ce sujet tombent particulièrement mal alors que le Ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, Patrick Kanner, a lancé une grande opération le 12 janvier, soit 3 jours avant la diffusion du reportage « Le Dakar, pas si macho… », intitulée « Mieux inclure la diversité dans le traitement médiatique du sport ». Le projet du ministre (cliquez sur ces 4 mots) en appelle à la responsabilité sociale des journa-listes et met en garde sur « … la mise en visibilité du racisme, de l’homophobie et des discriminations liées au genre ou au handicap » que peut comporter le traitement du sport. Avec ce reportage, le ministre est servi et le service public pris en flagrant délit. Le reportage Voici l’intégralité du commentaire et des dialogues du reportage (cliquez sur le mot reportage): «Le Dakar, une histoire d’hommes, voire même de machos. Côté coulisses et mécaniques, des garçons et toujours des garçons. Côté course, même refrain, 354 engagés et seulement 10 femmes. Parmi elles, Laia Sanz, l’Espagnole qui n’a rien à envier aux hommes. Elle caracole dans les 15 premières places du général. ‘Nous n’avons peut-être pas la même condition physique, mais c’est difficile pour tout le monde. Les autres femmes ont peut-être tort de ne pas participer car c’est trop dur. Mais j’espère qu’à l’avenir nous serons plus nombreuses.’ « Et pour filmer cette femme remarquable, une autre femme. Comme si les garçons voulaient cacher ce sein, cette sainte plutôt, qu’on ne saurait voir. Fabienne est camérawoman sur le bivouac et, parfois, il lui arrive de prendre soin d’elle. - ‘Un vernis à ongles ? ‘ ‘Et c’est les garçons qui le gardent ? ‘ -‘Ben oui, ben oui, ils sont trop mignons :’ ‘Le plus important en tout cas pour cette étape du vernis à ongles, c’est que ça cache les ongles sales. C’est quand même bien pratique.’ ‘Être fille au milieu du bivouac, ça n’a rien de compliqué. Ça se passe très bien. Tu te fais chouchoutée par les garçons. Tu vois, ils pensent à prendre soin de toi ; ils mettent le vernis au frais ; ils sont aux petits soins !’ «Sur le bivouac, les autres femmes sont aux petits soins des garçons : organisation, cuisine et ménage, principalement, les petites mains du campement sont souvent féminines. Restent les hôtesses, magnifiques, positionnées là, pour séduire. Ce n’est pas seulement agréable, c’est aussi utile, paraît-il. -‘C’est très important d’avoir une belle image. On utilise les filles de la région pour mettre en valeur la beauté de nos paysages, et en même temps nos jolies filles. « Et une fois les grilles du bivouac franchies, la situation s’inverse : les garçons du Dakar savent aussi se rendre disponibles pour les femmes argentines… » Sportiva

ACTUALITES

Autour du sport

QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

Rédaction sportiva (visuel: capture Sportiva)

SEXISME. Un reportage réalisé à l’occasion du Rallye Dakar par France Télés et diffusé le 15 janvier dernier sur France 4, multiplie les clichés et les stéréotypes de genre. Rien ne manque des poncifs les plus éculés et les plus ringards, dans ce sujet et son commentaire. Inquiétant de la part de la télévision qui porte la voix et les positions des politiques publiques en matière de lutte contre les discriminations de genre dans le sport et son traitement médiatique. Retrouvez dans notre article le lien vers la vidéo en cause, l’intégralité du texte du reportage et la réaction de Camélia Liparoti, multi-championne du monde de quads et 11e de sa catégorie. (Article de 5 017 signes).

France Télévisions, partenaire du Rallye Dakar, a diffusé le 15 janvier 2016, dans le cadre de sa couverture de (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  2. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  3. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  4. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  5. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  6. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  7. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  8. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  9. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  10. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  11. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  12. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  13. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  14. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  15. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  16. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  17. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  18. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  19. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  20. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  21. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  22. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  23. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  24. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  25. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  26. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  27. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  28. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  29. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  30. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  31. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  32. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  33. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  34. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  35. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  36. SPORTIVES EN PALESTINE

  37. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  38. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  39. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  40. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  41. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter