SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2016-04-04 00:00:00
    • IVANA JOROVIC CRÉE LA SENSATION À CROISSY-BEAUBOURG
    • Tennis
    • voir
    • TENNIS. Au tournant du mois d’avril l’Open Engie de Croissy-Beaubourg en Seine-et-Marne, est devenu LE tournoi du tennis européen. Un rendez-vous de plus en plus prisé et qu’une jeune serbe de 19 ans vient d’éclabousser de son potentiel en défaisant Pauline Parmentier en finale (6-1, 4-6, 6-4). Reportage qui inaugure le suivi par Sportiva de tous les tournois féminins en France hors Roland-Garros (17 dates à venir en 2016) . (Article de 4 500 signes) C’est par un juron bien senti (« Putain ! ») que Pauline Parmentier a encaissé deux aces d'affilée de la part d'Ivana Jorovic en finale ! Tout juste passée senior, la fougueuse serbe a même failli lui rafler son public à l’applaudimètre. Mais Parmentier, finaliste malheureuse (1-6, 6-4, 4-6), également fair play, comme il sied, avait vite fait de se projeter devant la perf de sa jeune opposante : «Elle va vite monter dans le tableau », lâchait-elle après la finale. Seul tournoi féminin en Europe durant sa semaine (26 mars - 2 avril), l’Open Engie de Croissy-Beaubourg (4e édition cette année), poursuit sa croissance sur des bases solides : du public (1 200 personnes dans les gradins), les finales (simple et double) astucieusement programmées le samedi et un plateau attractif de 32 joueuses dont, pour la première fois, 10 Françaises (Océane Dodin, Mathilde Johansson, Myrtille Georges, Amandine Hesse, Stéphanie Foretz, Fiona Ferro, Claire Feuerstein, Joséphine Boualem ou encore Virgine Razzano). Logistique et chaleur humaine Les atouts qui expliquent cette montée en puissance, comme souvent, dans les belles histoires, tiennent avant tout à des recettes simples et frappées au coin du bons sens. Pour la paire britannique Jessie Rae-Allan Smith (73e WTA), présente pour la deuxième année consécutive, c’est « une organisation chaleureuse» qui fait la différence, autant que la surface : «On se sent à la maison», expliquent sans autres fioritures les gagnantes du double. La logistique en général est en effet déterminante. Et elle joue largement en faveur de Croissy-Beaubourg, avec la proximité des aéroports (12 600 km effectués au total par les participantes), la disponibilité des hôtels (350 nuitées) pour les joueuses et leur staff et une bonne desserte depuis Paris pour le public. Si l’on ajoute une solide mobilisation locale (194 bénévoles y compris les ramasseurs de balles), des partenaires financiers fiables (Engie, le département de la Seine-et Marne), et un écrin à l'abri des intempéries grâce à un toit flambant neuf (100 000 euros investis), l’on n’est pas loin d’avoir les explications de cette réussite. Mais cela ne fait pas tout. Il faut aussi le supplément d'âme: « Nous faisons de notre mieux pour bien accueillir ces joueuses, dont le métier est de parcourir le monde à longueur d'années. Trouver un peu de chaleur humaine pendant cette semaine leur fait du bien», souligne Daniel Hette, directeur du Tournoi : «Le bouche à oreille entre elles compte du reste énormément pour les faire venir». Quant au public, il retrouve en Seine-et-Marne, cette proximité avec les joueuses, qui était le label de Coubertin. Les joueuses de l’ombre Curieusement, la dotation (50 000 US dollars) n’est donc pas la carotte pour venir à Croissy-Beaubourg. « Ce n'est pas une belle dotation », souligne d’ailleurs Daniel Hette «car cette somme est partagée entre toutes les joueuses. Celle qui passe le premier tour des qualifications gagne 116 euros ; la vainqueure remporte 7 200 euros. Or, elles paient leur voyage, leur hébergement et, en plus, une taxe si elles sont étrangères». De fait, si le tennis est un sport très médiatisé où beaucoup d'argent circule, « ces tournois sont faits pour que les joueuses viennent chercher des points pour rester dans la hiérarchie mondiale », rajoute Hette en pointant ainsi certaines des motivations de ces joueuses de l'ombre. Quant au budget d'un tel tournoi, «Pour un ITF (International Tennis Federation) à 50 000 dollars de dotation comme le nôtre, il faut compter le triple pour le budget global », confesse Daniel Hette. À partir de l'an prochain, tout comme les ITF à 10 000 dollars passeront à 15 000, les 50 00 dollars passeront à 75 000. «Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne décision », estime encore Daniel Hette, «quel impact cela aura-t-il sur la pérennité de ces tournois ? » La fougue de Ivana face à l'expérience de Pauline en finale Des dix françaises en lice sur ce 4e Open Engie deux sont parvenues en demi-finales : Océane Dodin et Pauline Parmentier Dodin qui s'était débarrassée de la Suissesse Stefanie Voegele en quart de finale, a logiquement cédé devant Ivana Jorovic, la tombeuse, en finale, de Pauline Parmentier. Après un premier set qu'elle a dominé (6-1), Ivana Jorovic s'est offert le luxe de remonter le deuxième où elle était menée 4-0, pour égaliser à 4 partout, et manquer de remporter la finale en 2 sets. Erreur de jeunesse, que de vouloir cogner dans la balle à tout prix à 4-5 / 40 A, ce dont Pauline Parmentier profitera à l'issue de l'échange le plus long du tournoi. Mais l'expérience n'aura pas suffi, malgré la belle forme de la Française. La semaine prochaine, c'est sur le WTA de Katovice en Pologne, que Parmentier, finaliste à Croissy-Beaubourg, ira chercher des points et d’autres sensations. Juste avant la Fed Cup contre les Pays-Bas, à Angers. Et en attendant de revenir en Seine-et-Marne où elles sont nombreuses maintenant à commencer à prendre leurs habitudes. P.M. Important: Toute reproduction ou utilisation interdite sans accord écrit de la rédaction Scores des simples et doubles Simple: Finale Ivana Jorovic (Ser, 180e WTA) bat pauline Parmentier (Fra, 116e WTA) : 6-1, 4-6, 6-4 Demi-finales : - Pauline Parmentier (Fra, 116e WTA) bat Sorana Cirstea (Rou, 148e WTA) : 6-2, 6-1 - Ivana Jorovic(Ser,180e WTA) bat Océane Dodin (Fra, 163e WTA) Quarts de finale : - Ivana Jorovic(Ser,180e WTA) bat Alexandra Panova (Rus, 161e WTA) : 6-3, 6-4 - Océane Dodin (Fra, 163e WTA) bat Stefanie Voegele (Sui, 114e WTA) : 7-6, 6-3 - Sorana Cirstea (Rou, 148e WTA) bat Andreea Mitu (Rou, 112e WTA): 7-6, 6-1 - Pauline Parmentier (Fra, 116e WTA) bat Ons Jabeur (Tun, 186e WTA) : 6-3, 6-3 Double : Finale - Jocelyn Rae-Aann Smith (Gbr) battent L. Kuncikova-K. Stuchla (Cze) 6-4, 6-1 Demi-finales : - Jocelyn Rae-Anna Smith (Gbr) battent E. Kulichkova (Rus)-R.Voracova (Cze) : abandon . - Lenka Kuncikova (Cze)-Karolina Stuchla (Cze) battent Tara Moore (Gbr)-Conny Perrin : 4-6, 6-4, 10-6 Quarts de finale : - Jocelyn Rae-Anna Smith (Gbr) battent Tessah Andriajnafitrimo (Fra)-A.Sabalenka (Blr) : 6-2, 6-4 - E. Kulichkova (Rus)-R.Voracova (Cze) battent Amandine Hesse-Stéphanie Foretz : 4-6, 7-6, 10-6 - T. Moore (Gbr)- C.Perrin (Sui) battent G. Garcia Perez (Esp)-D.Marcinkevica (Lat) : 7-5, 6-2 -Lenka Kuncikova-Karolina Stuchla (Cze) battent Xenia Knoll (Sui)-Demi Schuurs (Ned) : 6-4, 7-5

ACTUALITES

Tennis

IVANA JOROVIC CRÉE LA SENSATION À CROISSY-BEAUBOURG

Texte, sons et photo : Pascale Marcaggi à Croissy-Beaubourg / Sportiva-infos

TENNIS. Au tournant du mois d’avril l’Open Engie de Croissy-Beaubourg en Seine-et-Marne, est devenu LE tournoi du tennis européen. Un rendez-vous de plus en plus prisé et qu’une jeune serbe de 19 ans vient d’éclabousser de son potentiel en défaisant Pauline Parmentier en finale (6-1, 4-6, 6-4). Reportage qui inaugure le suivi par Sportiva de tous les tournois féminins en France hors Roland-Garros (17 dates à venir en 2016) . (Article de 4 500 signes)

C’est par un juron bien senti (« Putain ! ») que Pauline Parmentier a encaissé deux aces d'affilée de la part d'Ivana Jorovic en finale ! Tout juste passée senior, la fougueuse serbe a même failli lui rafler son public à l’applaudimètre. Mais Parmentier, finaliste malheureuse (1-6, 6-4, 4-6), également fair play, comme il sied, avait vite fait de se (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. Vera Lapko s’impose avec autorité à St Gaudens

  2. Rebecca Peterson s’impose à Cagnes-sur-Mer

  3. Daniela Seguel, une histoire chilienne

  4. Alizé Cornet rattrapée par le code mondial anti-dopage

  5. Monica Niculescu l’emporte à Limoges

  6. À NANTES, KANEPI, EX N° 15 MONDIALE, ENVOIE DU LOURD !

  7. À POITIERS, MIHAELA BUZARNESCU BRULE LA POLITESSE AU TOP 100

  8. OPEN ENGIE DE TOURAINE : TEREZA SMITKOVA PLUS FORTE QUE MYRTILLE GEORGES

  9. MYRTILLE GEORGES, PATRONNE À LA MAISON

  10. VAINQUEURE À CLERMONT, VERA LAPKO C'EST L’AVENIR !

  11. À ST MALO, POLONA HERCOG EST LA PLUS FORTE

  12. BIARRITZ : MIHAELA BUZARNESCU, LE JACKPOT !

  13. LARSSON SOUVERAINE À CONTREXÉVILLE

  14. À DENAIN LES JAPONAISES PERFORMENT ET LINA GJORCHESKA AUSSI

  15. PATTY SCHNYDER, RETOUR GAGNANT SUR LA TERRE PÉRIGOURDINE

  16. MONTPELLIER : LES JAPONAISES SE FONT LE DOUBLE !

  17. JASMINE PAOLINI, ECLOSION D’UN NOUVEAU TALENT ?

  18. CAROLINE GARCIA, LE PLAISIR MALGRÉ LA DÉFAITE

  19. 2E TOUR: QUI DANS LE SILLAGE DE MLADENOVIC ?

  20. BYUYKAKCAY, LA VALEUR MONTANTE DU TENNIS TURC

  21. UN TIRAGE AU SORT CHIC ET CHOC !

  22. RICHEL HOGENKAMP, LAUREATE TRÈS SOLIDE DU TOURNOI DE ST GAUDENS

  23. VICTOIRE BRESILIENNE SUR LA TERRE BATTUE DE CAGNES

  24. ROLAND-GARROS : L'ÉDITION 2017 SUR ORBITE !

  25. Après Amiens, Audrey Albié récidive à Dijon

  26. EKATERINA ALEXANDROVA REMPORTE LE TOURNOI DE CROISSY-BEAUBOURG

  27. MARINE PARTAUD S'IMPOSE AU HAVRE

  28. PRISCILLA HEISE FINALISTE PROMETTEUSE À GONESSE

  29. GRANDE PREMIÈRE POUR MALLAURIE NOËL

  30. KONTAVEIT REMPORTE AVEC LA MANIÈRE LE TOURNOI D’ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON

  31. CAROLINE GARCIA NE DOUBLE PAS LA MISE À LIMOGES

  32. À POITIERS, OCÉANE DODIN RÉCIDIVE

  33. RICHEL HOGENKAMP EN PATRONNE À CLERMONT

  34. MARYNA ZANEVSKA RÈGNE À NOUVEAU SUR SAINT-MALO

  35. REBECCA SRAMKOVA, LA GAGNE; MARTINA TREVISAN, LA SURPRISE

  36. PAULINE PARMENTIER DOMINATRICE A CONTREXEVILLE

  37. PODOROSKA REMPORTE LE TOURNOI DE LA PORTE DU HAINAUT

  38. JIL TEICHMANN : ET MAINTENANT PÉRIGUEUX !

  39. TEICHMANN, REINE DE MONTPELLIER

  40. DANKA KOVINIC REMPORTE L’OPEN DE MARSEILLE

  41. OPEN DE ST GAUDENS : IRINA KHROMACHEVA EN PATRONNE

  42. ENGIE OPEN DE CAGNES-SUR-MER: LE TOURNOI QUI MONTE

  43. FRANCE, LE NOUVEL ELDORADO DES TOURNOIS

  44. TREMBLEMENT DE TERRE POUR LES FRANÇAISES ?

  45. ALSACE, TERRE FERME

  46. QUI SUR LA TERRE BATTUE STRASBOURGEOISE ?

  47. MONICA PUIG, RETOUR SUR TERRE

  48. MARION BARTOLI : «JE ME SUIS LANCÉE DANS UNE NOUVELLE VIE QUI ME PLAIT»

  49. PARMENTIER : LA COOL ÉLIMINATION

  50. À BIENTÔT, KRISTINA !

  51. PAR ICI LA SORTIE !

  52. STRASBOURG : À L’EST DU RE-NOUVEAU !

  53. L’ALIZÉ VA À NOUVEAU SOUFFLER SUR STRASBOURG

  54. STRASBOURG, AU CARREFOUR DU RENOUVEAU…

  55. LONGINES SOIGNE LES JEUNES POUSSES

  56. STRASBOURG JOUE LA CARTE VERTE

  57. FRANCE-SUISSE: 3-2 MAIS QUEL SUSPENSE !

  58. GDF-SUEZ LAISSE TOMBER LE TENNIS!

  59. DEBOUT LES DAMNÉES DE LA TERRE...

  60. VIRGINIE RAZZANO: «JE SUIS PRÊTE POUR ROLAND GARROS»

  61. ROLAND-GARROS: SÉVERINE BELTRAME, CLAP DE FIN

  62. LA JOUEUSE DE DEMAIN SERA... PASSIONNANTE

  63. SARAH EN SON JARDIN

  64. BARTOLI, L’IMPOSSIBLE DÉCRYPTAGE

  65. RAZZANOTHÉRAPIE

Facebook Twitter