SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2016-09-13 00:00:00
    • SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT
    • Autour du sport
    • voir
    • DÉBAT. Invité de la Fête de l’Humanité, samedi dernier à La Courneuve, Sportiva-infos était appelée à se confronter à une vaste question: « Sport féminin, où en sommes-nous? » Eléments de réponse. Près d’une trentaine de degrés, samedi dans le Parc de la Courneuve, pour la Fête de l’Humanité, édition 2016... Au village du sport, une patinoire installée par la Fédération Française de Hockey-sur-glace pour promouvoir son Mondial 2017, rafraichit un peu l’ambiance. Pendant ce temps-là dans le chapiteau attenant où se déroule le débat de la soirée, la glace est rompu depuis un moment entre les différents débatteurs. «Sport féminin, où en sommes-nous? », c’est la vaste question du jour. Et, Jacques Cortie , rédacteur chef et fondateur du média Sportiva-infos a mis les pieds dans le plat d’entrée en répondant: « Malheureusement, tout va bien...» Avant cela, le tour d’horizon des intervenants s’était souvent fait par le petit bout de la lorgnette et de la lucarne télévisée. Journaliste et co-fondatrice du Paris Lady Basket, club exclusivement féminin situé dans le 20ème arrondissement parisien, Syra Sylla a pointé par exemple «la sous-médiatisation des sportives, le fait qu’il n’y a pas de modèles de sportives car les télés et les médias ne s’intéressent pas au sport féminin.» Et Mejdaline Mhiri, journaliste au sein du trimestriel «Les sportives» de rester sur la même ligne en surlignant le pourcentage de 7%, soit la part réservée au sport féminin dans les programmes télévisés, un chiffre publié en 2013 par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. « Enfumage», fulmine Jacques Cortie puisque le «chiffre du CSA s’appuie sur une méthodologie qui exclut les chaines payantes et n’a été établi que sur un mois. Le vrai chiffre, c’est 11 %». Ce que Sportiva-infos avait clairement établi au cours d’une enquête répétée entre 2013 et 2015. «Mais, reprend Jacques Cortie, le vrai problème se situe au niveau de la part qui reste pour tous les sports, dont le sport féminin: lorsque 60 à 70 % des antennes télévisées sont accaparées par du foot masculin.Et puis surtout, la télé n’est qu’un miroir aux alouettes, c’est encore l’école qui reste le meilleur lieu pour s’ouvrir à un maximum de disciplines.» Sortir du clinquant des écrans pour se coltiner à la réalité, c’est ce que réclame aussi Emma Gabrelle, ex-joueuse des Louves de Bobigny et désormais licenciée à Vincennes en Fédérale 2. «Le mieux, c’est encore d’aller voir les joueuses ​ dans les stades mais aussi qu’on arrête de nous prendre pour des pom-pom girls ! » Là-aussi, la solution passera par l’école qui malheureusement tire la langue: «Les temps d’enseignement sont trop courts, les infrastructures insuffisantes, déplore la rugbywoman par ailleurs fille d’enseignants. On n’a pas de moyens«Aujourd’hui, il y a un renoncement de l’Etat sur le budget des Sports» Lorsqu’on parle moyens, l’ancienne Ministre des Sports entre 1997 et 2002, Marie-George Buffet, toujours députée de Seine-Saint-Denis, monte immédiatement en première ligne: «Aujourd’hui, il y a un renoncement de l’Etat sur le budget des Sports. Imaginez vous que l’action publique de l’Etat dépend en matière de sport des joueurs qui vont gratter leurs tickets de jeux pour abonder les caisses du Centre national pour le développement du sport! » «Résultat, tempête Guillaume Bulcourt, élu municipal à Villejuif en banlieue parisienne mais aussi entraîneur des féminines de Vincennes, les filles qui jouent au rugby attendent qu’on leur dégage le local à poubelles pour se changer et doivent patienter après les garçons pour espérer prendre une douche encore chaude...» De quoi effectivement doucher des enthousiasmes et donner la conclusion du jour à Stéphanie Frappart, première femme en France à avoir dirigé des rencontres de football professionnel: «On parle beaucoup du haut niveau mais le plus important, c’est de donner des moyens et des structures au sport féminin. Et, je pense aussi que la médiatisation a ses limites. Personnellement, j’ai été beaucoup exposée parce que j’étais la première femme arbitre dans le foot pro, mais il y a un moment où on devient des bêtes de foire...» C’est sifflé Madame l’arbitre! Fin –provisoire-du débat. F.G.

ACTUALITES

Autour du sport

SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

Texte Fred Guston. Photo Sportiva

DÉBAT. Invité de la Fête de l’Humanité, samedi dernier à La Courneuve, Sportiva-infos était appelée à se confronter à une vaste question: « Sport féminin, où en sommes-nous? » Eléments de réponse.

Près d’une trentaine de degrés, samedi dans le Parc de la Courneuve, pour la
Fête de l’Humanité, édition 2016... Au village du sport, une patinoire installée
par la Fédération Française de Hockey-sur-glace pour promouvoir son Mondial
2017, rafraichit un peu l’ambiance. Pendant ce temps-là dans le chapiteau
attenant où se déroule le débat de la soirée, la glace est rompu depuis un moment
entre les différents débatteurs. «Sport féminin, où en sommes-nous? », c’est la
vaste question du jour. Et, Jacques Cortie , rédacteur chef et fondateur du média (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  2. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  3. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  4. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  5. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  6. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  7. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  8. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  9. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  10. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  11. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  12. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  13. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  14. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  15. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  16. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  17. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  18. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  19. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  20. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  21. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  22. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  23. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  24. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  25. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  26. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  27. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  28. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  29. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  30. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  31. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  32. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  33. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  34. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  35. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  36. SPORTIVES EN PALESTINE

  37. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  38. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  39. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  40. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  41. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter