SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2012-07-13 00:00:00
    • SPORTIVES EN PALESTINE
    • Autour du sport
    • voir
    • Elles sont 500 à avoir été formées pour devenir animatrices et proposer des cours et des moments d’activité physiques dans les camps d’été et les quartiers à Hébron, Tulkarem ou Naplouse. 500 jeunes filles qui personnifient le long travail des professeures d’EPS affiliées à la FSGT. Gros plan sur le sport autrement. C’est un été plus que particulier pour ces professeures d’éducation physique. Alors que le sport occupe le devant des écrans et des médias elles sont en ce moment loin des routes du Tour de France, surchauffées de publicité, d’affaires et de bagarres dans les cols; loin aussi des rêves olympiques de la majorité des sportif-ve-s de la planète. Elles, ce sont une poignée de femmes qui depuis le 7 juillet, et jusqu'au 19, sont en Palestine. C’est, cet été, la 10e année qu’est reconduite cette opération qu’elles portent au sein de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) pour permettre une pratique sportive aux jeunes filles et aux adolescentes. «Sur le principe du sport populaire: tout le monde joue, on n’élimine pas », précise Nina Charlier. Cette rouennaise en est à plusieurs dizaines de voyages au Proche-Orient et elle s’est embarquée cette année avec Anne Trincla, Francine Kétfi, Cathy Lionnet et Sylvie Battault. L’histoire a débuté il y a une décennie, quand la FSGT, déjà très implantée en Palestine, a voulu initier des actions en direction des jeunes. «On a commencé par faire de l’animation dans la rue à Hébron. On avait un local dans la vieille ville et à l’époque il y avait le couvre-feu. Finalement, la vieille ville, les gens n’y sortaient pas. Avec notre initiative on a permis que les gens se réapproprient cet espace , dit encore Nina Charlier qui se souvient avec précision des débuts : il y avait une grande place. On faisait venir les enfants vers 5 heures de l’après-midi pour des jeux de volley, boxe, foot, corde à sauter, jonglage, escalade. En tout, on a proposé sur ce premier voyage au moins 25 ateliers différents. » Briser certains enfermements, apporter un peu de distraction à base de sport et de pédagogie, c’était bien mais c’est rapidement devenu insuffisant pour ces militantes de la cause sociale et sportive qui n’arrivaient pas à faire se prolonger le vécu d’un temps de vacances scolaires. L’expédition annuelle, après les difficultés pour imposer la prise en compte des petites palestiniennes, a évolué vers la formation d’animatrices et très vite vers la formation de formatrices. Avec l’objectif que les camps d’été ou le temps hors scolaire permettent aux toutes jeunes filles et aux adolescentes de découvrir jeux sportifs et pratiques nouvelles. « Aujourd’hui nos formatrices sont des profs d’EPS. On a construit un diplôme FSGT – Ministère de l’Education Palestine, c’est le ‘diplôme des formations sport pour tous’ », poursuit Nina Charlier. Depuis 2007 les interventions pluriannuelles de la FSGT consistent à mettre en place des protocoles de formation : cinq stages de 15 jours sur deux ans. Un cycle à la fin duquel les nouvelles formatrices doivent obligatoirement organiser des stages pour animatrices. « La 1ère fois, pour le stage de formatrices on avait 0 inscrite. On a cherché dans le camp d’été, dans les centres de vacances. On a récupéré une dizaine de filles et on a démarré…» Les formatrices, rémunérées forfaitairement pendant le stage par le financement du projet (FSGT 93 et nationale, Conseil Général du 93, AFD, Consulat, Ministère de l’Éducation), sont sélectionnées : «Dans ces camps d’été il faut occuper les enfants ; donc dès qu’elles ont 15 ans elles peuvent animer. En revanche celles qui vont devenir formatrices sont sélectionnées. Car l’enseignement, là-bas, c’est couture sur le pantalon, issu du modèle anglo-saxon, très techniciste. Et surtout, dans le système scolaire c’est 45’ en tout et pour tout par semaine… ». Derrière les enjeux pour l’accès de toutes au sport, l’enjeu pédagogique marque aussi la différence et la difficulté de cette mission. « Ce qu’on vise c’est de faire bouger le ministère de l’éducation ; on voudrait que la gestion des contenus de l’éducation physique soit reconsidérée. Ils sont maintenant conscients que les programmes (horaires, contenu et pédagogie) sont devenus fondamentaux. ». J.C.

ACTUALITES

Autour du sport

SPORTIVES EN PALESTINE

Texte: Jacques Cortie / Photo: FSGT pour Sportiva-infos

Elles sont 500 à avoir été formées pour devenir animatrices et proposer des cours et des moments d’activité physiques dans les camps d’été et les quartiers à Hébron, Tulkarem ou Naplouse. 500 jeunes filles qui personnifient le long travail des professeures d’EPS affiliées à la FSGT. Gros plan sur le sport autrement.

C’est un été plus que particulier pour ces professeures d’éducation physique. Alors que le sport occupe le devant des écrans et des médias elles sont en ce moment loin des routes du Tour de France, surchauffées de publicité, d’affaires et de bagarres dans les cols; loin aussi des rêves olympiques de la majorité des sportif-ve-s de la planète. Elles, ce sont une poignée de femmes qui depuis le 7 juillet, et jusqu'au 19, sont en Palestine.

C’est, cet été, la 10e année (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. L’ACADÉMIE DES SPORTS DISTINGUE PICON, KEITA, CLOUVEL, MAURESMO, WERTH ET OURAHMOUNE

  2. C’EST PARTI POUR LE GLOBAL SPORT MENTORING PROGRAMME

  3. FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

  4. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  5. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  6. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  7. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  8. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  9. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  10. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  11. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  12. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  13. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  14. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  15. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  16. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  17. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  18. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  19. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  20. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  21. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  22. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  23. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  24. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  25. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  26. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  27. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  28. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  29. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  30. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  31. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  32. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  33. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  34. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  35. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  36. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  37. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  38. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  39. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  40. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  41. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  42. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  43. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter