SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2013-06-11 00:00:00
    • USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»
    • Rugby
    • voir
    • Quatre jours après une défaite historique contre les Eagles (10-13, le 7 juin), l'équipe de France de rugby a remis de l'ordre dans ses rangs et s'apprête à livrer un gros combat, ce mardi, pour le deuxième d'une série de trois test-matchs qui s'achèvera le 14 juin. Malgré le résultat décevant, les entraîneurs français, Nathalie Amiel et Christian Galonnier, ne nourrissent pas d'inquiétude particulière avant le second round de la tournée américaine. «Il y a eu un problème de fraîcheur physique, inévitable après un long voyage et un gros décalage horaire, explique Christian Galonnier. Nous avons perdu quatre touches sur des fautes de lancer, mais là n'était pas vraiment la question. C'est plutôt dans l'engagement que nous avons pêché. Nous connaissons les Eagles. Elles ont livré un gros combat.» Bravo aux régionales de l'étape, donc, forcément avantagées par l'acclimatation aisée et une phase de préparation ciblée, tandis que les visiteuses sortaient des phases finales, toujours éprouvantes, du championnat de France. De fait, la physionomie du match révèle une première mi-temps à l'avantage des Françaises, avec deux essais marqués, puis un renversement de tendance à l'avantage des Américaines, qui ont rehaussé leur niveau de jeu et livré un gros combat en seconde mi-temps, pour museler des attaques bleues manquant un peu de jus, voire de liant. Le carton jaune reçu par le flanker Manon André et la sortie sur blessure du pilier gauche Lise Arricastre (élongation musculaire sans gravité) n'ont pas non plus arrangé les affaires des Bleues. «Il y a au moins trois occasions d'essai vendangées (dont une très nette en bout de ligne en première mi-temps, nota), râle Nathalie Amiel. Les ailières ne se trouvent pas avec Jessy Trémoulière, notre arrière, avec qui elles n'avaient pas l'habitude de jouer ensemble. Tout ça va se mettre en place pour le deuxième match.» Revanchardes, les Françaises ? La clé de la seconde confrontation ne devrait pas différer fondamentalement du premier : combat, combat, et combat. «Engagement, envie», corrige Christian Galonnier. Pete Steinberg : «Nous savons ce qu'elles valent !» Côté américain, le coach Pete Steinberg, fidèle à sa politique d'expérimentation avant la Coupe du monde 2014 en France, a décidé de renouveler largement le squad qui débutera le deuxième test ce mardi à Oxnard College. Onze changements au total, dont un alignement entièrement remanié, pour continuer la polititque de rotation au sein d'un contingent de trente joueuses, issues d'équipes universitaires et du sept, guère habituées à jouer ensemble, forcément. «Nous ne jouons pas souvent de test-matches et nous n'avons pas ce luxe de pouvoir nous retrouver souvent, explique Pete Steinberg pour Sportiva. Ce premier test-match était notre premier de l'année, le premier d'ailleurs depuis notre défaite au Stade de France en novembre 2012 contre la France (3-27). Il y a une forte mais saine rivalité entre nous.» Pete Steinberg salue la victoire historique contre la France lors du premier test-match, mais ne veut pas s'emballer. «Nous savons, concède-t-il, que les Françaises n'étaient peut-être pas au mieux. Je sais ce que c'est de partir en tournée à 10000 km. Elles étaient là depuis à peine trois jours et n'étaient sûrement pas au meilleur de leur forme. Nous savons ce qu'elles valent ! C'est pour cela que je m'attends à une bien meilleure équipe de France ce mardi... et à un dur combatDes Eagles jeunes et en progrès A la vue du premier match, les Eagles ont profité de l'expérience d'un pack puissant, «qui commence à pouvoir rivaliser avec les meilleures équipes du monde», assure Steinberg, et d'une capacité à jouer vite, qu'on ne lui connaissait pas. «Nous avons beaucoup insisté sur ce point à l'entraînement», souligne le coach américain, qui reconnaît par ailleurs l'inexpérience de sa ligne arrière, tout en continuant à poursuivre les expérimentations. Hannah Stolba, titulaire à l'ouverture lors du premier match, débutera cette fois sur le banc, remplacée par Sadie Anderson, la joueuse de sept auteur d'un très bon match à l'arrière le 7 juin contre les Bleues. Ces permutations semblent anecdotiques pour Steinberg, sans inquiétude quant au talent des joueuses à sa disposition, et qui relève que sept joueuses, pas moins, ont reçu leur première cape vendredi. «Je fais partie de ceux qui continuent à penser qu'un match de rugby se gagne d'abord devant», sourit-il malicieusement. Enchaînant récupération et entraînement, Françaises et Américaines peuvent s'apercevoir sur le campus de l'université Cal-Lutheran, à Thousand Oaks, au nord de Los Angeles, qu'elles partagent comme lieu de vie. Etonnante proximité, qui contraste avec le gratin mondial du rugby masculin, où la paranoïa à la Clive Woodward conduit parfois les entraîneurs à éloigner leurs joueurs des regards et, dans certains cas, à traquer les espions du camp adverse, trahis par une caméra vidéo inquisitrice. Rien de tel sur le campus Cal-Lutheran, où prédomine une camaraderie rafraîchissante. «C'est l'esprit rugby», sourit Nathalie Janvier, la chef de délégation de l'équipe de France. M.P. Compléments Deuxième test-match : mardi 11 juin, 17h (heure de Los Angeles, soit 2h du matin mercredi en France), terrain de football de l'Oxnard College (nord-ouest de Los Angeles). Composition de l'équipe des Etats-Unis : Bizer - Street, Overcash, Peterson, Kmiecik (cap.) - (o) Anderson, (m) White - Daley, Zdanczewicz, Denham - Blaney, Walsh - Davis, Wagner, Reddick. Remplaçantes : Keller, Rogers, Burke, Farmer, Turley, Lui, Stolba, Bonny. Composition de l'équipe de France : Parra - Fourcade, Métier, Godiveau, Esteves - (o) Bailon, (m) Rivoalen - Ndiaye, André, Grand - Koita, Rabier - Portaries, Mignot (cap), Ezanno. Remplaçantes : Sainlo, Arricastre, Chobet, Corson, Diallo, Yahé, Rousseau, Agricole. Concours Sportiva EuroBasket Women 2013 : question 3/3 du 11 juin ; un pack de 2 places à gagner pour l’après-midi du 20 juin à Lille (2 matches du 2e tour à suivre à 14h00 et 16h00: B2-A2 et A3-B1) / Répondre à cette question :En comptant l'édition 2013, combien de fois la France a-t-elle organisé l'EuroBasket Women ? Listez les années correspondantes. . Réponse à envoyer à : concours-eurobasket-women@sportiva-infos.com.

ACTUALITES

Rugby

USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»

De notre envoyé spécial, Maurin Picard. Photo : Cédric Poulmaire / Sportiva-infos.

Quatre jours après une défaite historique contre les Eagles (10-13, le 7 juin), l'équipe de France de rugby a remis de l'ordre dans ses rangs et s'apprête à livrer un gros combat, ce mardi, pour le deuxième d'une série de trois test-matchs qui s'achèvera le 14 juin.

Malgré le résultat décevant, les entraîneurs français, Nathalie Amiel et Christian Galonnier, ne nourrissent pas d'inquiétude particulière avant le second round de la tournée américaine. «Il y a eu un problème de fraîcheur physique, inévitable après un long voyage et un gros décalage horaire, explique Christian Galonnier. Nous avons perdu quatre touches sur des fautes de lancer, mais là n'était pas vraiment la question. C'est plutôt dans l'engagement que nous avons pêché. Nous connaissons les Eagles. Elles ont livré un gros (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. RUGBY : ÉTAT DES LIEUX AVANT LA COUPE DU MONDE

  2. LA FRANCE 4e DU CLERMONT SEVENS !

  3. L’HISTOIRE PASSIONNÉE DES BALLES OVALES

  4. CHEROUK ENVOIE DU SON, LES FILLES ENVOIENT DU JEU

  5. RUGBY À XIII : L’ÉQUIPE DE FRANCE PRIVÉE DE COUPE DU MONDE

  6. L’ESPAGNE REJOINT LA FRANCE À RIO…

  7. GRANDE PREMIÈRE POUR L’AUSTRALIE, LA FRANCE NE DÉCOLLE PAS…

  8. LES BLEUES REMPORTENT LE 6 NATIONS, GAËLLE MIGNOT RACONTE

  9. CARLOS ZALDUENDO : « 6 ET PEUT-ÊTRE 8 NATIONS POUR LE PROCHAIN MONDIAL »

  10. L’USAP, FORFAIT GÉNÉRAL

  11. QUAND L’ÉQUIPE DE FRANCE TIENT TÊTE À L’ANGLETERRE…

  12. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 2/2

  13. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 1/2

  14. LES BLEUES AUX PORTES DE L'OLYMPE

  15. UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE XV DE FRANCE

  16. RENDEZ-VOUS EN 2017... MAIS OÙ ?

  17. « MÉDIATIQUEMENT, IL N'Y AVAIT RIEN »

  18. RDV À JEAN-BOUIN !

  19. RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?

  20. FRANCE ? NOUVELLE-ZÉLANDE ? ANGLETERRE ?

  21. COUPE DU MONDE : À QUI LA 7e LEVÉE ?

  22. FINALE À XIII: LES PATRONNES C'EST LES FILLES DE FACTURE-BIGANOS !

  23. CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE

  24. COUPE DU MONDE (4/4) : LES AUSTRALIENNES CHAMPIONNES, LES FRANÇAISES AUSSI !

  25. COUPE DU MONDE (3/4) : LA FRANCE 4e NATION MONDIALE

  26. AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE (2/4) : SCÈNES D’AVANT LE MATCH POUR LA 3e PLACE

  27. AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE (1/4): CONTRE L’ANGLETERRE À BATLEY

  28. LES BLEUES MOTIVÉES POUR "LEUR" COUPE DU MONDE

  29. SOUS LES PALMIERS, LA RAGE

  30. « TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »

  31. Comment s'extirper (de justesse) des griffes des Eagles

  32. TOP 10: LE LMRCV VEUT BOUSCULER LA TRADITION

  33. SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES

  34. LE TOURNOI DES SIX NATIONS SACRIFIÉ, LE RUGBY À XV MENACÉ

  35. SIX NATIONS : BILAN ET CHAMBOULEMENT

  36. ET LA COUPE DU MONDE AU FAIT ?

  37. STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE

  38. OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL

  39. OÙ VA L’OVALIE ? (1/2) LES CLIGNOTANTS VERTS DE LA FFR

Facebook Twitter