SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2014-02-21 00:00:00
    • CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE
    • Rugby
    • voir
    • Du haut de ses 16 ans pas encore révolus, Clémence officie dans des matchs de garçons. Des cadets en pleine force de l’âge qui, sur le terrain, hésite entre le « Mademoiselle » et le « Madame ». Si les clichés ont parfois la dent dure, cette lycéenne qui a la tête sur les épaules s’en moque. Elle continue à vivre sa passion pour le rugby dans un univers où elle a appris à être le plus souvent « la seule fille ». Tout a commencé par une histoire de nounous. À 7 ans, Clémence est en garde partagée avec deux jumeaux. Chaque mercredi, la nounou accompagne les deux gamins au club de rugby de Vincennes, en région parisienne. Clémence est de la partie, mais reste au bord du terrain. «Très rapidement, j’en ai eu marre de regarder et j’ai voulu essayer », se souvient Clémence. La gamine avait quelques références dans le monde de l’ovalie : un père qui l’emmenait voir des rencontres de rugby du Stade Français et des origines corréziennes en toile de fond familiale. Clémence débute donc le rugby chez les mini-poussins au Rugby Club de Vincennes. Machos, les garçons ? Dans cette catégorie d’âge, garçons et filles jouent encore ensemble. Pas si simple. Clémence est la seule fille de son équipe. «Ce n’était pas simple avec les garçons. Mais les entraîneurs ont été très gentils. Sans eux, j’aurais certainement arrêté rapidement», explique Clémence. Mais la gamine n’est pas du genre à renoncer et finit par s’imposer dans le paysage du club. «Certains garçons ne m’ont jamais vraiment intégré. Vous savez, les garçons, c’est macho», se marre Clémence. Désormais, elle assouvit sa passion de joueuse pour le rugby chez les cadettes en tant que joueuse. Toujours à Vincennes, «le club qui m’a accepté», dit-elle, reconnaissante. À cet âge, on joue désormais entre filles. Ce qui pose des problèmes d’effectifs. Examen d’arbitre Pour faire le nombre, les cadettes de Vincennes font équipe avec celles du Val de Bièvre pour disputer des matchs à 7, avec des mêlées à trois, non poussées. Sur les terrains, Clémence est l’une des seules à avoir évoluée avec des garçons dès son plus jeune âge. Un avantage. Mais, depuis quelques mois, Clémence dispose d’une nouvelle corde à son arc. Une tunique d’arbitre fournie par la FFR. Plusieurs samedis dans l’année, Clémence officie dans des rencontres de cadets (à 12 et à 15) en région parisienne. Cette passionnée de rugby a suivi la formation de la FFR sanctionnée par un examen qu’elle a réussi. Elle est désormais officiellement ACF (Arbitre en cours de formation). La Fédération française de rugby la désigne pour arbitrer des rencontres de cadets. «L’arbitrage me plaît. J’aime bien faire respecter les règles et cela m’aide à mieux les connaître en tant que joueuse », explique-t-elle. La fonction a quelques contraintes. « Il faut arriver une heure avant le match dans les stades. Il faut ensuite vérifier les licences, s’occuper de la feuille de match», explique Clémence. Elle peut compter sur l’aide de son référent, un ancien arbitre désormais investi dans la formation qui l’a pris sous son aile, et qui accompagne (avec ses parents) la jeune arbitre sur les terrains d’Île-de- France. «À la fin du match, nous échangeons sur mon arbitrage. Il me corrige. Cela me fait progresser», se félicite Clémence. Une fois par mois, Clémence se rend dans l’un des centres de formation de la FFR pour poursuivre sa formation et échanger. Là encore, Clémence est une exception. C’est la seule fille mineure de ce groupe d’arbitres. Et quand elle débarque au bord du terrain, sa présence passe rarement inaperçue. «Lors de l’un de mes premiers matchs, je suis allée me présenter à l’un des dirigeants du club que j’allais arbitrer, il a eu un mouvement de recul. Ça m’a déplu, mais cela ne me décourage pas». « Mademoiselle l’arbitre » Sur le pré, les joueurs sont eux aussi souvent étonnés d’être arbitré par une fille. «Les joueurs sont respectueux. Ils hésitent entre Mademoiselle et Madame pour s’adresser à moi». Cette année, l’apprentie arbitre a dû gérer des débuts d’échauffourées sur le terrain. «J’ai calmé les esprits », résume-t-elle sobrement, en évoquant cet épisode. Après quelques incidents dans le comité, tous les arbitres ont reçu des consignes d’extrême sévérité envers les gestes de violence. L’ado compte bien continuer à vivre sa passion pour le rugby. Lycéenne au prestigieux Lycée Louis Le Grand, dans le centre de Paris, elle a vite repéré les quelques maillots du PUC qui se baladaient dans l’établissement. Et les clichés ont parfois la dent dure. «Je me suis blessée à la main au rugby. Je ne pouvais plus écrire. Quand j’ai dit à mes profs que je m’étais blessée au rugby, ils ont été surpris», témoigne Clémence. Mais, mieux que les longs discours sur la mixité ou la parité, le parcours de Clémence prouve qu’une simple passion suffit à briser les clichés les plus tenaces. En toute simplicité. E.M. Note: Au plus haut niveau, Christine Bigaran arbitre régulièrement en fédérale 1 et en Pro D2 (juge de touche). Elle a été plusieurs fois quatrième arbitre dans des matchs du Top 14. Dimanche 23 février elle officie lors d’Italie-Ecosse du Tournoi des Six nations féminin.

ACTUALITES

Rugby

CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE

Texte: Éric Mugneret / Photo: Sportiva-infos

Du haut de ses 16 ans pas encore révolus, Clémence officie dans des matchs de garçons. Des cadets en pleine force de l’âge qui, sur le terrain, hésite entre le « Mademoiselle » et le « Madame ». Si les clichés ont parfois la dent dure, cette lycéenne qui a la tête sur les épaules s’en moque. Elle continue à vivre sa passion pour le rugby dans un univers où elle a appris à être le plus souvent « la seule fille ».

Tout a commencé par une histoire de nounous. À 7 ans, Clémence est en garde partagée avec deux jumeaux. Chaque mercredi, la nounou accompagne les deux gamins au club de rugby de Vincennes, en région parisienne. Clémence est de la partie, mais reste au bord du terrain. «Très rapidement, j’en ai eu marre de regarder et j’ai voulu essayer », se souvient Clémence. La gamine avait (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. COUPE DU MONDE: UNE HISTOIRE IRLANDAISE (2/2)

  2. Coupe du Monde: Une histoire Irlandaise (1/2)

  3. RUGBY : FIN DU RÊVE POUR LES BLEUES

  4. RUGBY : ÉTAT DES LIEUX AVANT LA COUPE DU MONDE

  5. LA FRANCE 4e DU CLERMONT SEVENS !

  6. L’HISTOIRE PASSIONNÉE DES BALLES OVALES

  7. CHEROUK ENVOIE DU SON, LES FILLES ENVOIENT DU JEU

  8. RUGBY À XIII : L’ÉQUIPE DE FRANCE PRIVÉE DE COUPE DU MONDE

  9. L’ESPAGNE REJOINT LA FRANCE À RIO…

  10. GRANDE PREMIÈRE POUR L’AUSTRALIE, LA FRANCE NE DÉCOLLE PAS…

  11. LES BLEUES REMPORTENT LE 6 NATIONS, GAËLLE MIGNOT RACONTE

  12. CARLOS ZALDUENDO : « 6 ET PEUT-ÊTRE 8 NATIONS POUR LE PROCHAIN MONDIAL »

  13. L’USAP, FORFAIT GÉNÉRAL

  14. QUAND L’ÉQUIPE DE FRANCE TIENT TÊTE À L’ANGLETERRE…

  15. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 2/2

  16. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 1/2

  17. LES BLEUES AUX PORTES DE L'OLYMPE

  18. UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE XV DE FRANCE

  19. RENDEZ-VOUS EN 2017... MAIS OÙ ?

  20. « MÉDIATIQUEMENT, IL N'Y AVAIT RIEN »

  21. RDV À JEAN-BOUIN !

  22. RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?

  23. FRANCE ? NOUVELLE-ZÉLANDE ? ANGLETERRE ?

  24. COUPE DU MONDE : À QUI LA 7e LEVÉE ?

  25. FINALE À XIII: LES PATRONNES C'EST LES FILLES DE FACTURE-BIGANOS !

  26. COUPE DU MONDE (4/4) : LES AUSTRALIENNES CHAMPIONNES, LES FRANÇAISES AUSSI !

  27. COUPE DU MONDE (3/4) : LA FRANCE 4e NATION MONDIALE

  28. AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE (2/4) : SCÈNES D’AVANT LE MATCH POUR LA 3e PLACE

  29. AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE (1/4): CONTRE L’ANGLETERRE À BATLEY

  30. LES BLEUES MOTIVÉES POUR "LEUR" COUPE DU MONDE

  31. SOUS LES PALMIERS, LA RAGE

  32. « TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »

  33. Comment s'extirper (de justesse) des griffes des Eagles

  34. USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»

  35. TOP 10: LE LMRCV VEUT BOUSCULER LA TRADITION

  36. SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES

  37. LE TOURNOI DES SIX NATIONS SACRIFIÉ, LE RUGBY À XV MENACÉ

  38. SIX NATIONS : BILAN ET CHAMBOULEMENT

  39. ET LA COUPE DU MONDE AU FAIT ?

  40. STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE

  41. OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL

  42. OÙ VA L’OVALIE ? (1/2) LES CLIGNOTANTS VERTS DE LA FFR

Facebook Twitter