SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2017-04-24 00:00:00
    • LE SACRE EUROPÉEN DE COLINE DEVILLARD
    • Gymnastique
    • voir
    • GYMNASTIQUE ARTISTIQUE. Avec 2 médailles dont un titre et 5 finales, les jeunes gymnastes françaises ont rempli leur contrat aux Championnats d’Europe individuel qui se tenaient ce weekend à Cluj-Napoca, en Roumanie. (Article de 3 500 signes) Elle a 16 ans. Ce sont ses 1rs Championnats d’Europe et « pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître ! ». Samedi 22 avril, la championne de France 2016 à cet agrès, Coline Devillard, décroche le titre européen au saut de cheval. Sept ans après la médaille d’argent de Youna Dufournet (Birmingham 2010), elle devient ainsi la 1re Française championne d’Europe au saut. La jeune fille qui s’entraîne à l’INSEP est une spécialiste. Entrée en finale en 3e position, elle présente une superbe lune vrille et demi. Suit un Yourchenko double vrille ; Devillard devance l’Anglaise Vice-championne d’Europe sortante Ellie Downie devant la Hongroise Boglatka Devail. La Russe Maria Paseka, Vice-championne olympique à Rio doit se contenter de la 4e place. « Je me suis dit que j’en faisais 30 (Sauts, ndrl) à l’entraînement et que je n’en avais qu’un à faire aujourd’hui, donc, je ne devais pas me poser de questions », explique Coline après l’épreuve. Le Bronze au Concours général Autre exploit pour les Françaises, celui de Mélanie Jesus Dos Santos, 17 ans. La Martiniquaise qui s’entraîne au pôle France de Saint-Etienne, décroche la médaille de bronze au concours général pour sa 1re participation à un championnat d’Europe. La France n’avait pas figuré au palmarès de cette épreuve depuis le titre de Marine Debauve en 2005. Qualifiée en 7e position, Mélanie améliore son score de la veille à la poutre, et trouve la force d’aller chercher sa médaille au dernier agrès, grâce à un superbe saut qui la propulse sur la 3e marche du podium. On savait Mélanie en forme après sa 3ème place lors de l’America Cup en mars. Blessée au genou en août 2015, elle prouve dans cet Euro son double talent de gymnaste et de compétitrice. « C’est un petit bijou ! », confiait après l’épreuve son entraîneur Eric Hagard. Egalement finaliste dans ce concours général, Marine Boyer, moins en forme que la veille pour les qualifications, chute aux barres puis à la poutre et termine à la 16e place. L’Anglaise Ellie Downie décroche l’or et l’argent revient à la Hongroise Zsofia Kovacks. Entrée en finale aux barres asymétriques, Mélanie Jésus dos Santos ne réédite pas son exploit de la veille. La fatigue, sans doute. Première à s’élancer, elle chute dès le début de son mouvement et termine très déçue à la 8ème place. « Je ne venais pas forcément chercher une médaille mais je voulais terminer sur une bonne note », expliquait-elle à l’issue de l’épreuve. La Belge Nina Derwael remporte la finale aux barres offrant à son pays le 1er titre européen en gymnastique artistique féminine de son histoire. La Russe Elena Eremina décroche l’argent devant l’Anglaise Ellie Downie à égalité avec l’Allemande Ellie Seitz. Ponor et Lordache à domicile Dernière finale pour les Tricolores : celle de Marine Boyer à la poutre. Au pied du podium lors des Jeux olympiques de Rio et Vice-Championne d’Europe en titre, (Berne 2016) la Française est attendue. Marine s’élance en avant-dernière position juste après l’immense Roumaine Catalina Ponor, déjà 4 titres européens à son actif sur cet agrès. Ponor a déchaîné son public. La tâche est difficile pour la Française qui chute sur sa rondade tendue et doit se contenter de la 7e place. A presque 30 ans, Catalina Ponor s’offre un 5e titre devant la Néerlandaise Eythora Thorsdottir et sa compatriote Larissa Lordache. Candidate au titre Européen, Sanne Wevers, la Néerlandaise Championne Olympique à Rio, doit se contenter de la 5e place. Marine Boyer n’est pas parvenue à gérer son stress mais se veut résolue : « Je suis très déçue mais je vais rebondir. ». L’objectif de la Directrice Technique Nationale Corinne Callon était d’atteindre deux finales et une médaille pour les féminines. Les Françaises ont fait mieux, de quoi réjouir la DTN qui s’exprime dans un communiqué FFG : « Ces résultats sont de bonne augure en ce début de cycle olympique et cela doit augmenter le capital confiance de l’équipe de France car il y a du savoir-faire. » Absente des jeux de Rio, la gymnastique artistique féminine Roumaine, quant à elle, est actuellement en pleine reconstruction. La 1re édition d’un Championnat européen destiné aux féminines a eu lieu en 1957 à Bucarest. Gageons que l’édition qui a rassemblé ce weekend 106 Gymnastes à Cluj-Napoca 60 ans après, sera le catalyseur d’énergie attendu permettant à la Gymnastique roumaine de retrouve bientôt ses heures de gloire. S.G.

ACTUALITES

Gymnastique

LE SACRE EUROPÉEN DE COLINE DEVILLARD

Texte : Sophie Grésigne. Photo : Fédération internationale

GYMNASTIQUE ARTISTIQUE. Avec 2 médailles dont un titre et 5 finales, les jeunes gymnastes françaises ont rempli leur contrat aux Championnats d’Europe individuel qui se tenaient ce weekend à Cluj-Napoca, en Roumanie. (Article de 3 500 signes)

Elle a 16 ans. Ce sont ses 1rs Championnats d’Europe et « pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître ! ».

Samedi 22 avril, la championne de France 2016 à cet agrès, Coline Devillard, décroche le titre européen au saut de cheval. Sept ans après la médaille d’argent de Youna Dufournet (Birmingham 2010), elle devient ainsi la 1re Française championne d’Europe au saut. La jeune fille qui s’entraîne à l’INSEP est une spécialiste. Entrée en finale en 3e position, elle présente une superbe lune vrille et demi. Suit un Yourchenko double vrille (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

Facebook Twitter