SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2017-05-18 00:00:00
    • FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…
    • Autour du sport
    • voir
    • MINISTERE DES SPORTS. Laura Flessel a été nommée ce 17 mai ministre des sports. Une manière de consécration pour une sportive qui a tout montré et tout gagné quand elle évoluait épée en main. Sportiva a vécu deux expériences inédites et très parlantes avec la nouvelle ministre, à Bratislava et à la mairie du 18e arrondissement de Paris... Retour sur deux moments révélateurs... (Article de 3 500 signes). Ce n'est sans doute pas le plus grand moment de sa carrière sportive. Il n'y avait là rien de significatif à gagner. Et même à l'inverse, son standing avait tout à y perdre. Ce week-end de mars 2012, dans la capitale slovène, Laura Flessel, plus très loin de sa fin de carrière, est venue chercher un dernier voyage olympique. Elle, la grande escrimeuse nationale, devait en passer par ce repêchage improbable pour obtenir le droit sportif d'aller à Londres, participer aux jeux de 2012. Ses cinquièmes. Tout n’allait pas au mieux, alors, dans l’escrime française et Flessel avait été désignée pour tenter le tout pour le tout. « Les performances individuelles de Laura, cette année, ont justifié notre choix pour la sélectionner ici. Ensuite, bien sûr, son expérience ne peut être qu’un atout », explique Erik Srecki, DTN à l’époque. Un repêchage, dans une patinoire de banlieue pour une ancienne médaillée olympique ! L’on pouvait assister à la fin en queue de poisson d’une des plus grandes sportives nationales. L’on pouvait aussi être témoin d’un exploit assez sensationnel. Au bout de la tension Sportiva-infos, venait d’apparaître sur la scène médiatique et il n’y a pas eu d’hésitation à aller couvrir ce rendez-vous. Peu de médias ont fait ce choix : Sports.fr (du groupe Lagardère), France télévisions. Et nous, avec un rédacteur et un photographe. Car Sportiva, depuis le début, est là où sont les sportives… Au bout de la tension (lire les articles publiés alors), le ticket olympique est obtenu en trois matchs vainqueurs face à la Turque Gokce Gumac (230e mondiale), qui représentait un danger tout relatif; puis face à l’Estonienne Erika Kirpu, déjà plus dense avec sa 27e place mondiale face à la 15e de Flessel; et enfin devant la Suédoise Emma Samuelson, 5e aux JO de Pékin et surtout vainqueure de Flessel un mois plus tôt à Saint-Maur… Ce match Flessel l’emporte haut la main 15-6 et valide ainsi sa sélection. Quelques minutes plus tard, dans le Hilton tout proche du Zimny Station, c’est une flûte de champagne que la délégation française offre aux médias pour fêter le bon coup joué par la Guêpe. Flessel est maintenant sortie de la bulle dans laquelle ce repêchage l’avait enfermé; elle est enfin délivrée par la victoire et le long cri qui a suivi; elle est elle-même. Mais, sur la piste, c’est bien elle, aussi, qui a assumé cette pression insensée où se mêlaient son statut, sa carrière, la possibilité d’être porte-drapeau, les attentes de la fédération… Elle nous dit alors, entre autres choses: « J’avais conclu que ce repêchage se jouerait sur la folie. Pour moi c’était en fait baston et plaisir pur ne pas avoir de regrets… » La Nuit du Sport Féminin avec Flessel Quelques mois plus tard, les enjeux ont disparu. Laura Flessel a encore moins a prouver. Elle n’a même définitivement plus rien à prouver. Nous sommes en décembre, et elle n’a plus, non plus, à être exacte avec l’Histoire, comme à Bratislava. C’est pourtant, pile poil à l’heure fixée, 20h00, qu’elle se présente dans le hall de la mairie du 18e pour la 3e édition de la Nuit du Sport Féminin, que nous organisons, qu’elle éclairera de son parler direct et convaincu. Elle avait déjà répondu présente avec la préface de notre livre annuel sur le sport féminin, présenté ce soir-là. Elle y posait des mots qui éclaire sa carrière, son savoir-faire d’épéiste, ses convictions de citoyenne. Tout cela se résume par le titre qu’elle donne alors à cette préface qu’elle signe: «L’abnégation est féminine», argumente-t-elle dans un texte où elle salue Lucie Décosse, Anne-Caroline Graffe, et où elle conclue sur la force donnée par les proches dans la nécessaire et salvatrice abnégation de la sportive et de la femme. Aujourd’hui, cette femme, qui a traversé et transcendé le sport français, qui nous a aussi, fait l’honneur de prêter attention à notre proposition journalistique à Bratislava, comme de nous suivre dans une soirée qui lui a, sans aucun doute, coûté un nombre assez conséquent d’autographes, est ministre. Nul doute que les deux traits de caractère que nous avons constaté sur ces deux événements inspireront son action: la volonté indéfectible montrée à Bratislava et la capacité d’écoute et de dialogue incarnée à notre soirée. Il n’est jamais évident de transposer les succès les plus hauts du sport dans la vie concrète. Avec Laura Flessel, le risque semble inexistant puisqu’elle confirmait, mercredi 17, lors de la passation de pouvoirs, sur le perron du ministère, sa ligne « j’accueille la responsabilité qui m'est confiée telle que je suis ». À Bratislava comme à Paris, on a vu ce que ça donne. Voilà qui promet. J.C. "L’ABNÉGATION EST FÉMININE" : Laura Flessel, préfacière de " L'Année du Sport Féminin - 2012" Laura Flessel, invitée de la Nuit du Sport Féminin

ACTUALITES

Autour du sport

FLESSEL, MINISTRE EN PASSANT PAR BRATISLAVA ET LA MAIRIE DU 18E…

Texte Jacques Cortie. Photo Cédric Poulmaire / Sportiva

MINISTERE DES SPORTS. Laura Flessel a été nommée ce 17 mai ministre des sports. Une manière de consécration pour une sportive qui a tout montré et tout gagné quand elle évoluait épée en main. Sportiva a vécu deux expériences inédites et très parlantes avec la nouvelle ministre, à Bratislava et à la mairie du 18e arrondissement de Paris... Retour sur deux moments révélateurs... (Article de 3 500 signes).

Ce n'est sans doute pas le plus grand moment de sa carrière sportive. Il n'y avait là rien de significatif à gagner. Et même à l'inverse, son standing avait tout à y perdre. Ce week-end de mars 2012, dans la capitale slovène, Laura Flessel, plus très loin de sa fin de carrière, est venue chercher un dernier voyage olympique. Elle, la grande escrimeuse nationale, devait en passer par ce repêchage (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. DENIS MASSEGLIA VISE UN 3E MANDAT

  2. ISABELLE LAMOUR EST EN CAMPAGNE

  3. SPORTIVA-INFOS : TOUTE UNE ANNÉE DE SPORT FÉMININ ET MIXTE

  4. LE DOUBLE ÉVÈNEMENT DE DÉCEMBRE

  5. MMA : UNE ÉVOLUTION QUESTIONNÉE

  6. LE SPORT, LES MÉDAILLES, ET APRÈS

  7. SPORTIVA DANS LA MÊLÉE DU DÉBAT

  8. SPORTIVA-INFOS AU COLLOQUE « SPORT, HISTOIRE ET DIVERSITÉS »

  9. FOSBURIT, LE SPONSORING 2.0 POUR LES SPORTIVES

  10. QUAND FRANCE TÉLÉVISIONS DONNE LE (TRÈS) MAUVAIS EXEMPLE

  11. AUDREY PRIETO : « LES CHAMPIONNES SONT SOUS-UTILISÉES ! »

  12. AURORE ASSO : PLONGER POUR SENSIBILISER AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  13. BAKOU : ENTRE OBJECTIFS OLYMPIQUES ET PRESSION FÉDÉRALE

  14. DES FEMMES RÉCOMPENSÉES À JEAN-BOUIN

  15. LE BON PLAN (DE FÉMINISATION)

  16. ACADÉMIE DES SPORTS : IL N'Y A PAS QUE TONY PARKER DANS LA VIE...

  17. MUSÉE DU SPORT : NOUVELLE ÉPOQUE

  18. VERTIGO LA SOLIDARITÉ AU SOMMET

  19. QUE DEVIENNENT-ELLES (3/3) ? SONIA BOMPASTOR

  20. QUE DEVIENNENT-ELLES (2/3) ? ANNETTE SERGENT

  21. QUE DEVIENNENT-ELLES (1/3) ? LUCIE DÉCOSSE

  22. ENVOL ATTENDU POUR "LE SPORT DONNE DES ELLES"

  23. LANCEMENT D’UNE ASSOCIATION EUROPEENNE DES MEDIAS ET DU SPORT FEMININ

  24. L’AFFAIRE DES DEUX PHOTOS

  25. BONNE ANNÉE SPORTIVE 2014!

  26. VALÉRIE FOURNEYRON : PRIORITÉ AU SPORT FÉMININ PAR L'ÉDUCATION

  27. QUAND VALÉRIE FOURNEYRON MÈNE L’ENQUÊTE (1/2)

  28. CALI, CAPITALE SPORTIVE D’AMÉRIQUE GRÂCE À UNE FEMME

  29. STATU QUO DANS LES FÉDÉRATIONS

  30. LA 1RE EXPERTISE DU SPORT FÉMININ

  31. VALERIE FOURNEYRON ANNONCE SES PRIORITÉS POUR 2013

  32. LA PARITÉ AU SOMMET DES FÉDÉRATIONS, C'EST MAINTENANT ?

  33. TEMPÊTE DANS LES VOILES

  34. LA DIRIGEANTE, L'AVENIR DU SPORT ?

  35. L’HALTÉROPHILIE DISSÉQUÉE PAR LA CIE MABEL OCTOBRE

  36. SPORTIVES EN PALESTINE

  37. LILIAN THURAM : "IL FAUT AVANCER LES YEUX OUVERTS"

  38. DOSSIER SPORTIVA (4/4) : CE QUE DISENT LES SPORTIVES

  39. DOSSIER SPORTIVA (3/4) : « LE VÊTEMENT FÉMININ A TOUJOURS FAIT L’OBJET DE VIVES DISCUSSIONS »

  40. DOSSIER SPORTIVA (2/4) : LES TENUES À L’ÉPREUVE DES RÈGLEMENTS

  41. DOSSIER SPORTIVA (1/4) : LES HABITS FONT L’ÉMOI

Facebook Twitter