SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2017-08-28 00:00:00
    • Coupe du Monde: Une histoire Irlandaise (1/2)
    • Rugby
    • voir
    • RUGBY A XV. L’histoire du XV de France en Coupe du Monde, c’est d’abord celle d’un destin qui se répète à chaque édition. Les joueuses et les staffs changent, mais les résultats restent les mêmes depuis le premier mondial en 1991. Sept demi-finales jouées, toutes perdues. Un seul faux pas sur la route du dernier carré en 1998. Pour cette édition 2017, la France termine une nouvelle fois en bronze. Comme en 1991,1994, 2002, 2006 et 2014. Sportiva-Infos était à Dublin et Belfast pour suivre cette histoire irlandaise du XV de France en Coupe du Monde. Récit (Article de 5 300 signes). Il y a peut-être mieux à faire que tout casser quelques mois avant le début d’une Coupe du monde quand on a l’ambition de la remporter. Pourtant, le 26 décembre 2016, Jean-Michel Gonzalez et Philippe Laurent, à la tête de l’équipe de France depuis 2014, apprennent leur éviction par Annick Hayraud. Redevenue manager du XV de France, la n°29 sur la liste des soutiens de Bernard Laporte lors de la campagne présidentielle à “ pesé le pour etle contre”. Un choix sportif, explique-t-elle au moment de se séparer du staff des Championnes d’Europe en titre. L’incompréhension règne chez les joueuses alors que la liste des pré-sélectionnées pour le mondial est déjà sortie depuis le début du mois de décembre. L’entraîneure de l’ASM-Romagnat admet que le moment a été “difficile » pour les Bleues. Le stage en Corse, organisé au mois de janvier, aurait d’abord été abordé comme un temps pour s’expliquer entre l’équipe et le nouveau staff composé de Samuel Cherouk, auparavant entraîneur des espoirs de l’ASM et d’Olivier Liévremont. Rien n’a filtré sur ce qui s’est dit ni sur les raisons de ce coup de pied dans la fourmilière. Toutes les interprétations sont donc possibles. Mais à sept mois du Mondial, pas le temps de tergiverser ou d’imploser, le groupe doit se former. Un mondial à l’Université Arriver à Dublin pour la coupe du Monde de rugby, c’est se retrouver, en plein mois d’août, au coeur d’un campus Universitaire moderne. Quelques panneaux et banderoles signalentla tenue de l’événement. C’est ici que toutes les équipes vont vivre pendant un peu plus d’une semaine. Entre les amphithéâtres, bibliothèque ou laboratoires, quelques installations sont dédiées au rugby. Deux stades accueillent les matchs: l’UCD Bowl et le Billings Parks. Le premier est doté d’une tribune permanente pourtant accueillir 1 500 personnes. Des tribunes supplémentaires ont été construite autour du terrain. Le second est un terrain qui a été aménagé spécialement pour l’événement avec une petite tribune assise et des places debout. Les tickets sont valables pour toute la journée mais dans un seul stade, empêchant certains supporteurs passionnés de naviguer d’un match à l’autre. A moins de trouver le moyen d’acheter un ticket supplémentaire sur place. Une entrée maitrisée : La France entre en lice contre le Japon dans le Billings Parks. Les essais s'enchaînent pour les Bleues qui font mal à une vaillante équipe japonaise. En tribune, il se murmure que l’Irlande serait en train de perdre en ouverture contre l’Australie. Le public garde une oreille attentive aux mots du speaker qui, en plus d’annoncer les essais Français,retransmet l’avancée du score du match voisin. Les Bleues l’emportent 72 à 14. Les protégées de Samuel Cherouk et Olivier Liévremont inscrivent pas moins de 12 essais pour 2 encaissés. Rien comparé à la victoire 121-0 de la Nouvelle-Zélande contre Hong Kong, avec l’octuplé de Portia Woodman, mais la satisfaction est là. Les Tricolores ont pratiqué un “ jeu complet ” dixit la capitaine Gaëlle Mignot. Un jeu qui tient à coeur aux deux entraîneurs français. Bien lancées contre l’Australie : Etre une femme qui joue une coupe du Monde de rugby, c’est aussi avoir un match tous les quatre jours. Une journée de repos et revoilà donc les Bleues à l’entraînement. A la veille de la rencontre contre l’Australie, les Tricolores multiplient les temps de jeu sur le terrain numéro six. Y accéder demande d’abord de trouver l’entrée du petit chemin dans la forêt à la limite du campus. Après quelques minutes de marche, on tombe sur un terrain football. Le rugby c’est encore plus loin, dernière les haies. Ce terrain, les Françaises ne l’ont sûrement pas choisi mais il leur correspond bien. Le staff tricolore souhaite protéger les joueuses de l’engouement médiatique, alors quoi de mieux qu’un lieu légèrement en périphérie du campus. Le lendemain la France domine l’Australie 48 à 0. Un score élevé à ne pas calquer sur le modèle masculin. La fédération des Walaroos n’investit pas dans le rugby à XV. Résultat, à part deux tournées de préparation contre les voisines Néo-Zélanaises en novembre 2016 et juin 2017, les Australiennes n’avaient pas joué depuis la dernière coupe du Monde en France. La qualification assurée : Dernier match de poule: l’Irlande. Les joueuses du trèfle ont habitué leur supporters à retenir leur respiration dans les dernières minutes. Après la victoire in-extremis contre l’Australie 19-17, les joueuses ont presque chuté à domicile contre le Japon. C’est donc dans un stade plein et face à une équipe qui joue sa qualification en phase finales que la France remporte son troisième match. Les Tricolores marquent l’ensemble des points en première mi-temps. Les Irlandaises, poussées par les chants du public, monopolisent le ballon et délivrent le stade par un essai pour l’honneur à la 80e. Score final 21-5. Les Irlandais déçus, ne restent que brièvement pour féliciter leur équipe. Ce sont les Français qui lancent une marseillaise pour fêter la qualification des leurs en demi-finales dans un stade qui se vide. En tribune de presse, certains jurent qu’il sentent “qu’il se passe quelque chose” au sein de cette équipe de France. Les spécialistes gardent cependant en tête les six demi-finales perdues et l’efficacité des Anglaises en coupe du Monde. La capitaine des Bleues, Gaëlle Mignot pèse ses mots: “Jusqu’ici tout va bien…M.P.

ACTUALITES

Rugby

Coupe du Monde: Une histoire Irlandaise (1/2)

Maia Pavlenko à Dublin

RUGBY A XV. L’histoire du XV de France en Coupe du Monde, c’est d’abord celle d’un destin qui se répète à chaque édition. Les joueuses et les staffs changent, mais les résultats restent les mêmes depuis le premier mondial en 1991. Sept demi-finales jouées, toutes perdues. Un seul faux pas sur la route du dernier carré en 1998. Pour cette édition 2017, la France termine une nouvelle fois en bronze. Comme en 1991,1994, 2002, 2006 et 2014. Sportiva-Infos était à Dublin et Belfast pour suivre cette histoire irlandaise du XV de France en Coupe du Monde. Récit (Article de 5 300 signes).

Il y a peut-être mieux à faire que tout casser quelques mois avant le début d’une Coupe du monde quand on a l’ambition de la remporter. Pourtant, le 26 décembre 2016, Jean-Michel Gonzalez et Philippe Laurent, à la (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. COUPE DU MONDE: UNE HISTOIRE IRLANDAISE (2/2)

  2. RUGBY : FIN DU RÊVE POUR LES BLEUES

  3. RUGBY : ÉTAT DES LIEUX AVANT LA COUPE DU MONDE

  4. LA FRANCE 4e DU CLERMONT SEVENS !

  5. L’HISTOIRE PASSIONNÉE DES BALLES OVALES

  6. CHEROUK ENVOIE DU SON, LES FILLES ENVOIENT DU JEU

  7. RUGBY À XIII : L’ÉQUIPE DE FRANCE PRIVÉE DE COUPE DU MONDE

  8. L’ESPAGNE REJOINT LA FRANCE À RIO…

  9. GRANDE PREMIÈRE POUR L’AUSTRALIE, LA FRANCE NE DÉCOLLE PAS…

  10. LES BLEUES REMPORTENT LE 6 NATIONS, GAËLLE MIGNOT RACONTE

  11. CARLOS ZALDUENDO : « 6 ET PEUT-ÊTRE 8 NATIONS POUR LE PROCHAIN MONDIAL »

  12. L’USAP, FORFAIT GÉNÉRAL

  13. QUAND L’ÉQUIPE DE FRANCE TIENT TÊTE À L’ANGLETERRE…

  14. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 2/2

  15. SEVENS : LE TOURNOI D'AMSTERDAM EN CONTINU 1/2

  16. LES BLEUES AUX PORTES DE L'OLYMPE

  17. UNE NOUVELLE ÈRE POUR LE XV DE FRANCE

  18. RENDEZ-VOUS EN 2017... MAIS OÙ ?

  19. « MÉDIATIQUEMENT, IL N'Y AVAIT RIEN »

  20. RDV À JEAN-BOUIN !

  21. RUGBY À XV ET SEVENS : LA COHABITATION, JUSQU’OÙ ?

  22. FRANCE ? NOUVELLE-ZÉLANDE ? ANGLETERRE ?

  23. COUPE DU MONDE : À QUI LA 7e LEVÉE ?

  24. FINALE À XIII: LES PATRONNES C'EST LES FILLES DE FACTURE-BIGANOS !

  25. CLÉMENCE, 16 ANS, ARBITRE

  26. COUPE DU MONDE (4/4) : LES AUSTRALIENNES CHAMPIONNES, LES FRANÇAISES AUSSI !

  27. COUPE DU MONDE (3/4) : LA FRANCE 4e NATION MONDIALE

  28. AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE (2/4) : SCÈNES D’AVANT LE MATCH POUR LA 3e PLACE

  29. AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE (1/4): CONTRE L’ANGLETERRE À BATLEY

  30. LES BLEUES MOTIVÉES POUR "LEUR" COUPE DU MONDE

  31. SOUS LES PALMIERS, LA RAGE

  32. « TRAVAILLER LE PHYSIQUE EN VUE DE LA COUPE DU MONDE »

  33. Comment s'extirper (de justesse) des griffes des Eagles

  34. USA-FRANCE À LOS ANGELES: «UNE FORTE MAIS SAINE RIVALITÉ»

  35. TOP 10: LE LMRCV VEUT BOUSCULER LA TRADITION

  36. SEVENS : LES DÉFIS DES FRANÇAISES

  37. LE TOURNOI DES SIX NATIONS SACRIFIÉ, LE RUGBY À XV MENACÉ

  38. SIX NATIONS : BILAN ET CHAMBOULEMENT

  39. ET LA COUPE DU MONDE AU FAIT ?

  40. STADE DE FRANCE ET COUPE DU MONDE

  41. OÙ VA L’OVALIE ? (2/2) LE 13, UN RUGBY VITAL

  42. OÙ VA L’OVALIE ? (1/2) LES CLIGNOTANTS VERTS DE LA FFR

Facebook Twitter