SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2017-09-12 00:00:00
    • CE CHILI QUI DÉFIE LES BLEUES
    • Football
    • voir
    • FOOT. L’équipe de France, sous la nouvelle direction de Corinne Diacre, entame une longue série de matches amicaux avant la Coupe du monde 2019. 1re sélection à rencontrer les Bleues de la nouvelle sélectionneure : le Chili, ce 15 septembre à Caen. Une équipe loin de la France dans le ranking FIFA que nous présente Juan Esteban Lastra, notre correspondant dans le pays sud-américain. Découverte. (Article de 5 600 signes). C’est au pied de la Cordillère des Andes, et par des températures entre 5 et 10° que la sélection chilienne s’est réunie la semaine dernière pour préparer son déplacement en France. Elles ont entre 17 et 30 ans et elles s’appliquent pour préparer ce rendez-vous de gala, elles qui ont dans le viseur la Copa America de l’an prochain (le championnat d’Europe de cet Hémisphère), que le Chili accueillera du 4 au 22 avril 2018. Ce sont 18 joueuses que José Letelier a convoqué au complexe sportif de Quilin (le Clairefontaines local). Le sélectionneur chilien a un CV long comme le bras puisqu’il peut se targuer d’avoir gagné 10 championnats nationaux et une coupe Libertadores avec les féminines de Colo Colo en 2012. Pour préparer cette toute prochaine Copa America, le match contre la France est une occasion unique, car les rencontres internationales sont réellement rares. Quand les Chiliennes fouleront la pelouse du stade Michel d’Ornano de Caen, leur précédent match remontera à mai dernier quand la ‘Roja’ a vaincu facilement le Pérou 12 buts à rien. José Letelier sait que face à la France ce sera tout autre. Classée 40e à l’indice FIFA l’équipe du Chili s’attend à un gros match. Et sous les neiges qui couronnent la Cordillère, elles s’entrainent dur en vue de cet affrontement. Le technicien sud-américain ne tourne d’ailleurs pas autour du pot : «Ce match est d’une extrême importance pour nous. Il nous faut d’abord donner la réplique, et plus si possible, à l’une des meilleures équipes du monde et ensuite, nous étalonner dans la perspective de la Copa America chez nous, qui est notre grand objectif.» Le football au féminin existe au Chili depuis près de 40 ans Les filles travaillent donc dur. Et c’est d’autant plus difficile pour elles que leurs conditions de pratique sont très loin d’être optimum. Le football au féminin existe au Chili depuis près de 40 ans, mais cela ne fait vraiment que dix ans, qu’il est réellement structuré, avec, notamment, un championnat national professionnel, qui n’a bien sûr de professionnel que le nom. Mais les choses avancent. Si l’on dénombrait à peine 184 joueuses licenciées en 2007, elles sont maintenant 1 550 à avoir rejoint les clubs. Un double accélérateur explique cette embellie : la création de la Liga nationale donc, mais aussi l’organisation par le Chili du championnat du monde des -20 ans. Pourtant les histoires ne sont jamais linéaires. Cette double impulsion a trop vite connu un coup d’arrêt à l’occasion d’un changement de présidence à la tête de l’Association Nationale du Football Professionnel (ANFP). Le sortant, Harold Mayne-Nicolas, qui avait poussé pour développer le foot féminin, était remplacé par Sergio Jadue, qui, lui, l'a totalement négligé, réduisant à quasi rien les avancées obtenues. Après sa destitution pour corruption, la marche en avant du foot féminin a pu reprendre. Preuve en est l’organisation de la 8e Copa America féminine que le nouveau président, Arturo Salah, a obtenu pour le pays. L’occasion d’une relance du football féminin avec à la clef quelques incitations majeures puisque la Copa America distribue deux tickets pour la Coupe du monde 2019, organisée en France; quatre places pour les Jeux Panaméricains de 2019 au Pérou, et deux places pour les JO de Tokyo. Dans ce contexte, le match contre la France est loin d’être un voyage d’agrément. C’est bel et bien une étape importante de la reconstruction du foot chilien, portée à bout de bras par des joueuses passionnées. Fernanda Pinilla, l’une des dirigeantes en vue de l’Association nationale des joueuses de foot (ANJUFF) pourrait multiplier les exemples des efforts fournies par les pratiquantes :«Parfois, explique-t-elle, il faut voyager jusqu’à Puerto Montt, 1 000 kilomètres au sud de Santiago, pour jouer un match, revenir dans la nuit et aller au travail, ou à l’université, le lendemain matin». Karen Araya, joueuse de Colo Colo, confirme :«Au Chili, vraiment, les possibilités d’être joueuse pro sont nulles : il n’y a pas d’argent pour notre sport, pas d’appui suffisant. Nous devons toutes nous débrouiller, conjuguer le foot avec nos vies. Et ça ne marche que pour une seule raison : parce que nous sommes vraiment passionnées. Mais c’est un défi permanent. » Autre témoignage, celui de Christiane Endler, l’une des gardiennes du PSG : «Après le Mondial U20, on est resté deux ans sans jouer. Même avec des invitations, tous frais payés, l’ANPF, refusait car cela entraînait quand même de la logistique et un effort. C’était une période lamentable. » Les temps ont donc changé, mais le retard pris reste une tâche que les joueuses actuelles veulent effacer à grands coups d’enthousiasme et de volontarisme: «Ce qu’on va d’abord faire, c’est gagner la Copa America», lance Maria José Rojas, joueuse du Adelaide University Soccer Club. L’objectif est donc clair et les 18 joueuses qui seront à Caen ce 15 septembre auront à coeur de tout donner pour le maillot et l’écusson, chacune avec l’envie de tordre le cou au manque de vision de quelques dirigeants qui après 2008 n’ont pas compris le sens de l’histoire. Un nouveau départ, qui après Lima en mai dernier, passe par Caen et le match contre les Bleues. J.E.L

ACTUALITES

Football

CE CHILI QUI DÉFIE LES BLEUES

Texte : Juan Esteban Lastra à Santiago / Photo : Alvaro Inostroza / Com ANFP

FOOT. L’équipe de France, sous la nouvelle direction de Corinne Diacre, entame une longue série de matches amicaux avant la Coupe du monde 2019. 1re sélection à rencontrer les Bleues de la nouvelle sélectionneure : le Chili, ce 15 septembre à Caen. Une équipe loin de la France dans le ranking FIFA que nous présente Juan Esteban Lastra, notre correspondant dans le pays sud-américain. Découverte. (Article de 5 600 signes).

C’est au pied de la Cordillère des Andes, et par des températures entre 5 et 10° que la sélection chilienne s’est réunie la semaine dernière pour préparer son déplacement en France. Elles ont entre 17 et 30 ans et elles s’appliquent pour préparer ce rendez-vous de gala, elles qui ont dans le viseur la Copa America de l’an prochain (le championnat d’Europe de cet Hémisphère) (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. LE PSG N'A PAS FAIT LES CHOSES À MOITIÉ

  2. 1/2 finale de Champions League : l’OL, oui mais…

  3. LA D1 REPART DE PLUS BELLES (2/2)

  4. LA D1 REPART DE PLUS BELLES (1/2)

  5. LA COURSE À LA MÉDAILLE

  6. CÉLIA SASIC, LE BUT POUR OBSESSION

  7. LES AGENTS ENFIN TITULAIRES

  8. BILAN D'UNE COUPE DU MONDE

  9. ENCORE UNE HISTOIRE DE PENALTY

  10. USA vs. ALLEMAGNE, LA GUERRE DES ÉTOILES

  11. LES BLEUES A LA MAISON, BILAN D'UNE COUPE DU MONDE ET PERSPECTIVES

  12. LA TERRIBLE DÉSILLUSION

  13. ALLEMAGNE – FRANCE, UN MATCH POUR L'HISTOIRE

  14. LES BLEUES AU QUART DE TOUR

  15. GARE À LA CORÉE !

  16. LES FRANÇAIS ET LE FOOTBALL FÉMININ

  17. LE RÉVEIL BLEU

  18. SHIRLEY CRUZ, PASSIONNÉMENT COSTA RICA

  19. ATTENTION : LES MEXICAINES SONT DÉTERMINÉES...

  20. LE CALVAIRE COLOMBIEN

  21. DEVENIR INTRAITABLE

  22. SHÉDIAC, LE REPOS DES GUERRIÈRES

  23. UNE BONNE CHOSE DE FAITE

  24. DÉJÀ PRIMORDIAL

  25. «C'EST LE MOMENT OU JAMAIS»

  26. COUPE DU MONDE DE FOOT : 23 BLEUES AU CRIBLE (3/3)

  27. COUPE DU MONDE DE FOOT : 23 BLEUES AU CRIBLE (2/3)

  28. COUPE DU MONDE DE FOOT : 23 BLEUES AU CRIBLE (1/3)

  29. BON TRIP LA FRANCE !

  30. DÉSAMOUR ENTRE LE PSG FÉMININ ET SES ULTRAS

  31. LES BLEUES ASSURENT. MAIS SANS PLUS...

  32. LAURE BOULLEAU ATTENDRA ENCORE UN PEU…

  33. LA COUPE DU MONDE 2019 EN FRANCE !

  34. SARAH BOUHADDI : «MAINTENANT, JE VIS AU JOUR LE JOUR»

  35. LA FIFA SUR TOUS LES FRONTS

  36. CAP SUR LE MONDIAL 2019

  37. QUAND TOM HANKS ATTAQUE LA FIFA POUR DÉFENDRE LE FOOTBALL FÉMININ

  38. PATRICE LAIR : « LE FOOT, UN DRÔLE DE MILIEU ! »

  39. LE JOUR DE GLOIRE DE HELENA COSTA ET AMEL MAJRI

  40. QUAND LE PSG ATOMISE HÉNIN-BEAUMONT

  41. BLEUES : LE MONDIAL EN LIGNE DE MIRE ET PAS SEULEMENT

  42. SONIA BOMPASTOR (2/2): COEUR BLEU

  43. SONIA BOMPASTOR (1/2) : PASSION TOTALE

  44. L’OL TOUJOURS AUSSI AFFÛTÉ

  45. DES BLEUES AMBITIEUSES MAIS JAMAIS TITRÉES…

  46. VALÉRIE FOURNEYRON ET LE FOOT FÉMININ: L'INTERVIEW SPORTIVA

  47. LIGUE DES CHAMPIONS : LYON S'EN MORD LES DOIGTS

  48. ET PENDANT CE TEMPS, ISSY ET YZEURE FAISAIENT MATCH NUL...

  49. BYE BYE PARIS, HELLO JO!

  50. LES BLEUES AU RÉGIME JOCKEY

  51. JUVISY, LA QUARANTAINE FLORISSANTE

  52. LYON, L'HISTORIQUE TRIPTYQUE

  53. JUVISY CRÈVE L’ÉCRAN

  54. LYON TOUT PUISSANT ?

  55. HODA LATTAF, LE FOOT À L’ÉTAT PUR

  56. LES BLEUES SUR TOUS LES FRONTS

  57. LA SAISON ITINÉRANTE DU PSG

Facebook Twitter