SPORTIVA

Le sport au féminin

    0

    • 2018-04-12 00:00:00
    • Daniela Seguel, une histoire chilienne
    • Tennis
    • voir
    • TENNIS. Quand la jeune Chilienne Daniela Seguel (25 ans), issue des qualifications, sort Tatjana Maria (Ger), tête de série n° 1 du tournoi WTA de Bogota en 1/8e de finale, c’est un peu de l’histoire du sport chilien qui défile d’un coup et envahit les courts et les installations du club Los Lagartos au nord de la capitale colombienne… (article en accès libre de 4 200 signes). Il y a quelques jours elle savait déjà qu’elle avait bousculé l’histoire du tennis de son pays. En battant la Nord-américaine Nicole Gibbs (6-2, 6-2) Daniela Seguel devenait la 1re chilienne depuis 38 ans à passer un tour dans un tournoi WTA. Issue des qualifications où elle avait battu successivement la Colombienne Jessica Plazas (6-3, 6-3) puis la Belge, Maryna Zanevska (6-3, 6-3) , Seguel avait donc déjà largement de quoi être satisfaite. Mais le sport est une affaire d’état d’esprit et l’ambition y est fortement recommandée. «Je n’avais jamais réussi à passer un tour en plusieurs tentatives dans des grands tournois commentait-elle à Sportiva après sa victoire du lundi 9 avril au 1er tour. J’avais joué 3 autres premiers tours à Newport (Usa), à Bogota une fois déjà et à Limoges (Fra) sans réussir. Alors je suis très contente, c’est sûr. Et maintenant je vais affronter la n°1 du tournoi. C’est un joli défi…» Ce gros match s’est déroulé comme dans un rêve. La pluie, qui s’est mise à tomber après sa victoire, a épargné la rencontre, ce qui vue la pluviométrie de Bogota est très notable et puis surtout Seguel a mené le match à sa guise. Les deux joueuses avaient pourtant débuté par un bras de fer intense, gagnant chacune leur service mais ne faisant aucun break pour se retrouver après 30 minutes de jeu à 2 partout. Ce premier 1/8e de finale était donc une bataille de force et de fond de court que l’Allemande avait, dès les premiers échanges, du mal à tenir. La suite allait être de la même veine : Daniela Seguel, impeccable dans son travail de sape et Tatjana Maria s’en remettant à son 1er service et à une défense appliquée. Ce que l’entraîneur de Seguel, Albert Torras, résumait simplement après le match :«Daniela a construit tout le match, l’Allemande n’a fait que défendre, comme elle a pu. Daniela frappait plus fort, allait plus vite…». Seguel remportait logiquement le 1er set puis menait tout aussi rapidement 5-1 dans le second. Quelques fautes directes des deux côtés retardaient l’échéance et rallongeaient les derniers jeux, mais la Chilienne bouclait la partie en 1h35’ 6-3, 6-2, sans avoir à aucun moment relâché son emprise. «Le fait être arrivée à Bogota la semaine avant le tournoi m’a beaucoup aidé commentait la Chilienne à Sportiva. Comme j’ai été éliminée au 1er tour de Charleston (Usa - WTA- 800 000 USD) on a décidé de venir ici tout de suite. L’altitude est un paramètre important et j’ai pu m’habituer peu à peu. Et depuis deux jours je me sens vraiment bien.» L’Allemande peut en témoigner qui est restée tout le match derrière sa ligne de fond de court à subir les longues balles appuyées de Seguel. Portée par cette victoire Daniela Seguel peut envisager la suite du tournoi de Bogota avec un certain optimisme. Car en plus des sensations et de la confiance, elle peut aussi s’appuyer sur son histoire personnelle. «Cette victoire est pour mon père» déclarait-elle en conférence de presse, la partie à peine finie. Sacrée histoire que celle de Daniela qui apprend la décès de son père alors qu’elle joue la finale du tournoi ITF Copa Las Condes à Santiago. Il est victime d’un arrêt cardiaque dans les tribunes alors que sa fille mène le match. Nous sommes en novembre 2016, Daniela abandonne la partie et plus rien ne sera jamais comme avant. Sauf la fidélité à l’image d’un père qui l’a inscrite pour ses 7 ans au club de tennis San Miguel à Santiago. «Depuis cette inscription je ne pense plus que tennis, tennis, tennis» confie-t-elle à Sportiva. Il y a quand même de la place pour autre chose dans sa vie… le foot. Avec encore son père, pas très loin, puisqu’il a su transmettre à ses enfants sa passion pour ce sport et le club de Colocolo. «Je suis une vraie fan de Colocolo. J’ai même le logo du club sur mes tenues de match, dit-elle en relevant la manche de son survêt pour montrer l’écusson du club chilien. «Après le décès de mon père, le président du club de colocolo a décidé de m’aider. Ils m’ont payé les billets pour aller à l’US Open l’année dernière et cette année ils ont décidé encore de m’accompagner…» Le sponsoring humain ça existe donc : Daniela l’a rencontré. Sur ce chemin inattendu et mouvementé que parcourt Daniela depuis deux ans, il y a aussi sa reconstruction tennistique. Elle est sans doute pour beaucoup dans ce tournoi déjà réussi qu’elle vit à Bogota. «J’ai un nouvel entraîneur depuis novembre de l’année dernière. Il est espagnol et avec lui on a décidé de travailler sur le mental. C’est que je m’énerve toujours très vite et il fallait que je sorte de ça pour progresser et ne pas sortir des matchs, pour rester concentrée sur mon tennis. Avec Albert Torras, mon objectif est de traiter la tête, de progresser peu à peu dans ce domaine en jouant des tournois plus importants, plus durs. L’idée est de m’habituer à ce niveau pour aller plus loin dans les tournois cotés…» Qualifiée pour ses premiers quarts de finale d’un tournoi WTA, où elle affrontera la gagnante du match Anna Blinkova vs Ana Bogdan, Daniela Seguel va avoir l’occasion de se mesurer à nouveau à du tennis de très bon niveau. Histoire de progresser et d’écrire encore un peu plus l’histoire sportive de son pays. Au nom du père. J.C.

ACTUALITES

Tennis

Daniela Seguel, une histoire chilienne

Texte et photo : Jacques Cortie

TENNIS. Quand la jeune Chilienne Daniela Seguel (25 ans), issue des qualifications, sort Tatjana Maria (Ger), tête de série n° 1 du tournoi WTA de Bogota en 1/8e de finale, c’est un peu de l’histoire du sport chilien qui défile d’un coup et envahit les courts et les installations du club Los Lagartos au nord de la capitale colombienne… (article en accès libre de 4 200 signes).

Il y a quelques jours elle savait déjà qu’elle avait bousculé l’histoire du tennis de son pays. En battant la Nord-américaine Nicole Gibbs (6-2, 6-2) Daniela Seguel devenait la 1re chilienne depuis 38 ans à passer un tour dans un tournoi WTA. Issue des qualifications où elle avait battu successivement la Colombienne Jessica Plazas (6-3, 6-3) puis la Belge, Maryna Zanevska (6-3, 6-3) , Seguel avait donc déjà largement de quoi (...)

J'achète cet article
ABONNEMENT (3 MOIS OU 1 AN)

Je suis déjà abonné-e:

ACTUS SIMILAIRES

  1. Alizé Cornet rattrapée par le code mondial anti-dopage

  2. Monica Niculescu l’emporte à Limoges

  3. À NANTES, KANEPI, EX N° 15 MONDIALE, ENVOIE DU LOURD !

  4. À POITIERS, MIHAELA BUZARNESCU BRULE LA POLITESSE AU TOP 100

  5. OPEN ENGIE DE TOURAINE : TEREZA SMITKOVA PLUS FORTE QUE MYRTILLE GEORGES

  6. MYRTILLE GEORGES, PATRONNE À LA MAISON

  7. VAINQUEURE À CLERMONT, VERA LAPKO C'EST L’AVENIR !

  8. À ST MALO, POLONA HERCOG EST LA PLUS FORTE

  9. BIARRITZ : MIHAELA BUZARNESCU, LE JACKPOT !

  10. LARSSON SOUVERAINE À CONTREXÉVILLE

  11. À DENAIN LES JAPONAISES PERFORMENT ET LINA GJORCHESKA AUSSI

  12. PATTY SCHNYDER, RETOUR GAGNANT SUR LA TERRE PÉRIGOURDINE

  13. MONTPELLIER : LES JAPONAISES SE FONT LE DOUBLE !

  14. JASMINE PAOLINI, ECLOSION D’UN NOUVEAU TALENT ?

  15. CAROLINE GARCIA, LE PLAISIR MALGRÉ LA DÉFAITE

  16. 2E TOUR: QUI DANS LE SILLAGE DE MLADENOVIC ?

  17. BYUYKAKCAY, LA VALEUR MONTANTE DU TENNIS TURC

  18. UN TIRAGE AU SORT CHIC ET CHOC !

  19. RICHEL HOGENKAMP, LAUREATE TRÈS SOLIDE DU TOURNOI DE ST GAUDENS

  20. VICTOIRE BRESILIENNE SUR LA TERRE BATTUE DE CAGNES

  21. ROLAND-GARROS : L'ÉDITION 2017 SUR ORBITE !

  22. Après Amiens, Audrey Albié récidive à Dijon

  23. EKATERINA ALEXANDROVA REMPORTE LE TOURNOI DE CROISSY-BEAUBOURG

  24. MARINE PARTAUD S'IMPOSE AU HAVRE

  25. PRISCILLA HEISE FINALISTE PROMETTEUSE À GONESSE

  26. GRANDE PREMIÈRE POUR MALLAURIE NOËL

  27. KONTAVEIT REMPORTE AVEC LA MANIÈRE LE TOURNOI D’ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON

  28. CAROLINE GARCIA NE DOUBLE PAS LA MISE À LIMOGES

  29. À POITIERS, OCÉANE DODIN RÉCIDIVE

  30. RICHEL HOGENKAMP EN PATRONNE À CLERMONT

  31. MARYNA ZANEVSKA RÈGNE À NOUVEAU SUR SAINT-MALO

  32. REBECCA SRAMKOVA, LA GAGNE; MARTINA TREVISAN, LA SURPRISE

  33. PAULINE PARMENTIER DOMINATRICE A CONTREXEVILLE

  34. PODOROSKA REMPORTE LE TOURNOI DE LA PORTE DU HAINAUT

  35. JIL TEICHMANN : ET MAINTENANT PÉRIGUEUX !

  36. TEICHMANN, REINE DE MONTPELLIER

  37. DANKA KOVINIC REMPORTE L’OPEN DE MARSEILLE

  38. OPEN DE ST GAUDENS : IRINA KHROMACHEVA EN PATRONNE

  39. ENGIE OPEN DE CAGNES-SUR-MER: LE TOURNOI QUI MONTE

  40. IVANA JOROVIC CRÉE LA SENSATION À CROISSY-BEAUBOURG

  41. FRANCE, LE NOUVEL ELDORADO DES TOURNOIS

  42. TREMBLEMENT DE TERRE POUR LES FRANÇAISES ?

  43. ALSACE, TERRE FERME

  44. QUI SUR LA TERRE BATTUE STRASBOURGEOISE ?

  45. MONICA PUIG, RETOUR SUR TERRE

  46. MARION BARTOLI : «JE ME SUIS LANCÉE DANS UNE NOUVELLE VIE QUI ME PLAIT»

  47. PARMENTIER : LA COOL ÉLIMINATION

  48. À BIENTÔT, KRISTINA !

  49. PAR ICI LA SORTIE !

  50. STRASBOURG : À L’EST DU RE-NOUVEAU !

  51. L’ALIZÉ VA À NOUVEAU SOUFFLER SUR STRASBOURG

  52. STRASBOURG, AU CARREFOUR DU RENOUVEAU…

  53. LONGINES SOIGNE LES JEUNES POUSSES

  54. STRASBOURG JOUE LA CARTE VERTE

  55. FRANCE-SUISSE: 3-2 MAIS QUEL SUSPENSE !

  56. GDF-SUEZ LAISSE TOMBER LE TENNIS!

  57. DEBOUT LES DAMNÉES DE LA TERRE...

  58. VIRGINIE RAZZANO: «JE SUIS PRÊTE POUR ROLAND GARROS»

  59. ROLAND-GARROS: SÉVERINE BELTRAME, CLAP DE FIN

  60. LA JOUEUSE DE DEMAIN SERA... PASSIONNANTE

  61. SARAH EN SON JARDIN

  62. BARTOLI, L’IMPOSSIBLE DÉCRYPTAGE

  63. RAZZANOTHÉRAPIE

Facebook Twitter